Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Fairport Convention

Richard THOMPSON - I Want To See The Bright Lights Tonight (avec L. Thompson) (1974)
Par MARCO STIVELL le 27 Octobre 2014          Consultée 1332 fois

Frappé de plein fouet par l'insuccès commercial et critique de son premier album, Richard THOMPSON change de formule. Son look d'abord : il coupe ses bouclettes et laisse la barbe recouvrir son visage poupin, de manière définitive. Il épouse une des choristes avec qui il a travaillé pour Henry the Human Fly ; Linda Peters devient ainsi Linda THOMPSON, sa moitié à la ville comme au travail, car désormais les albums seront signés en duo.

Cependant, Richard continue de tout gérer au niveau de la création artistique. Linda est son complément vocal, plus appliquée en termes techniques, l'intensité de son timbre étant à placer aussi haut que celui de Sandy Denny. La section rythmique Timmy Donald-Pat Donaldson est réemployée sur leur premier album en couple, I Want to See the Bright Lights Tonight, enregistré au printemps 1973 avec un budget fort limité. Sa sortie est repoussée pendant huit mois, la faute au choc pétrolier et aux doutes de la maison de disques Island concernant un tel produit, pour finalement être fixée au début de l'année 1974.

En ce qui concerne le changement, il ne s'arrête pas là. Le couple THOMPSON se rapproche peu à peu de la foi islamique (branche Soufie), sans rien laisser paraître dans son oeuvre, ou presque. En tout cas, aucun fidèle parmi le public ne l'imagine, tout le monde sait en revanche qu'il s'agit d'un album folk-rock britannique, l'un des meilleurs de la décennie 70 et même de l'histoire du genre, premier volet d'une trilogie importante. Cependant, quelques indices de cette conversion religieuse sont disséminés sur le morceau «The Calvary Cross».

Le texte est aussi hanté que la mélodie, l'arrangement sobre et lancinant (trois accords en boucle) mais dense avec ces choeurs fantomatiques. L'intro de guitare Stratocaster sur fond d'harmonium, que tout six-cordiste doit écouter absolument, illustre l'«éveil» à la manière d'une cornemuse écossaise déguisée. Ce morceau nébuleux, fantastique est un classique, suffisamment court en studio pour laisser présager des versions étirées en live, où la guitare de Richard prendra son envol et brillera comme un phénix.

Linda est présente dans les choeurs sur ce «Calvary Cross» fortement attaché à son mari, mais le reste de l'album l'est autant pour elle. Les THOMPSON n'ont pas encore cette aura de couple maudit, destructeur d'un côté comme de l'autre, à mille lieues du conte de fées, mais leurs mots n'en sont pas moins déjà obscurs. Les textes de Richard ont l'originalité de ne pas être nostalgiques, ils puisent dans le présent, sont légèrement cyniques («The Little Beggar Girl», «We Sing Hallelujah») et en tous les cas, bien peu optimistes.

«Withered and Died» parle des rêves brisés d'une jeune femme, «End of the Rainbow» de la difficulté de trouver une raison de vivre. Les deux titres, chantés respectivement par Linda et Richard, sont désarmants de simplicité et d'élégance. Sous forme de ballade éthérée, «Down Where the Drunkards Roll» mêle les harmonies vocales, Richard allant chercher son registre le plus grave. «The Great Valerio» termine le disque de manière nettement plus noire.

Sachant cela, il vaut certes mieux ne pas faire jouer ce disque lorsque l'on est triste ou en pleine dépression. On a un sentiment de torpeur, d'étouffement, de lenteur, et pourtant tout coule de source. I Want to See the Bright Lights Tonight s'écoute pour sa profondeur, sa beauté, et de ce côté-là, il n'y a aucun temps mort. L'effet prend dès le morceau d'ouverture, «When I Get to the Border» et ses accords saccadés de guitare acoustique, révélant même un certaine audace lors du pont, alternant les soli d'accordéon et de cromorne, ce dernier instrument étant l'oeuvre de Brian Gulland et Richard Harvey, têtes pensantes du groupe Gryphon.

Certaines chansons comme «The Little Beggar Girl» et le morceau-titre (célébrant la fin de la semaine de travail et l'envie de sortir le soir) proposent un peu plus de légèreté musicale, garnis de trompettes et de choeurs amicaux. La guitare électrique est nettement plus présente que sur le premier opus de Richard, avec des lignes mélodiques splendides, doublée par une mandoline ou un dulcimer, toujours placée en contrechant des voix. L'intro de «Calvary Cross» bien sûr, celle de «End of the Rainbow» et à vrai dire chaque couplet ou refrain est révélateur du talent de Richard, omniprésent sans être envahissant, simplement rassurant, loin de la débauche rock'n'roll.

I Want to See the Bright Lights Tonight est une oeuvre folk emblématique, la plupart des chansons ont été reprises par moult artistes du genre (Elvis Costello en a deux pour lui seul : «End of the Rainbow» et «Withered and Died»). Les voix du couple -Linda !- et les mélodies sont à l'avenant, la finesse est un mot-clé. Le son est chaud mais conserve ce traitement rural, rustique. La lenteur globale (aucun tempo rapide) et les paroles fort peu égayantes sont souvent citées comme motif principal d'un nouvel échec commercial, certes moins important que l'album précédent. En vérité, c'est surtout que le nom de THOMPSON est incompatible avec le star-système, car Richard est d'un tempérament modeste.

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


MALICORNE
Concert Exceptionnel Aux Francofolies De La Rochelle (cd) (2011)
A la hauteur de l'événement




Anthony PHILLIPS
Field Day (2005)
Rien que des guitares acoustiques


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Linda Thompson (chant)
- Richard Thompson (guitares, chant, dulcimer, mandoline, whistle, pia)
- Timmy Donald (batterie)
- Pat Donaldson (basse)
- John Kirkpatrick (accordéon, concertina)
- Simon Nicol (dulcimer)
- Brian Gulland (cromorne)
- Richard Harvey (cromorne)
- Royston Wood (choeurs)
- Trevor Lucas (choeurs)
- The Cws Silver Band


1. When I Get To The Border
2. The Calvary Cross
3. Withered And Died
4. I Want To See The Bright Lights Tonight
5. Down Where The Drunkards Roll
6. We Sing Hallelujah
7. Has He Got A Friend For Me
8. The Little Beggar Girl
9. The End Of The Rainbow
10. The Great Valerio



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod