Recherche avancée       Liste groupes



      
GLAM-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (7)
Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Rover
- Membre : Iggy Pop , Brian Eno , Uriah Heep, Naked City, Tin Machine
 

 Billboard : Let's Dance (483)

David BOWIE - Aladdin Sane (1973)
Par CYRIL le 5 Mars 2006          Consultée 14661 fois

A peine un an après la sortie de …Ziggy Stardust…, David Bowie, alors en pleine tournée triomphale, sort Aladdin Sane (comprenez « A lad insane ») le 12 mai 1973. Il s’agit de la suite logique du précédent opus, présentée par les détracteurs comme une pâle resucée des joutes antérieures. Certes, la recette de ce disque est la même : alliance de glam décadent, de pop scintillante et de rock puissant. Seulement, David Bowie ne repose pas sur ses lauriers, bien au contraire. Il se permet de balancer une nouvelle fois un album remarquable, rehaussé par une dimension théâtrale peu commune et une qualité artistique sans faille. En effet, servies par les Spiders From Mars et Mike Garson (pianiste exceptionnel), les chansons de David Bowie se parent d’un attrait indescriptible, même si Aladdin Sane n’est pas parfait.

On aura bien sûr du mal à faire la fine bouche mais d’ores et déjà, quelques titres ne sont pas à la hauteur de leurs compagnons, je pense à « Watch That Man » et « The Prettiest Star » qui accusent sérieusement le poids des années, même si leur profond ancrage dans la mouvance seventies possède un certain charme. On passera rapidement sur « Let’s Spend The Night Together », bonne reprise des Stones mais un peu discutable au sein de cet album. Elle aurait eu davantage sa place sur Pin Ups (1973). Ne vous méprenez toutefois pas, on est tout de même très loin d’avoir des morceaux insipides, on notera seulement que Bowie verse légèrement dans la facilité ici.

Le reste du disque est plus sérieux, avec une alternance entre titres lorgnant presque vers le hard rock et titres pop moins évidents. Les classiques que sont « Panic In Detroit », « Cracked Actor » et « The Jean Genie », avec son riff d’anthologie emprunté aux Yarbirds, sont coulés dans du béton armé tandis que les plus fins d’entre nous y remarqueront les prémices d’une paranoïa croissante chez Bowie. Tous ces morceaux sont très carrés et très professionnels, les atours spectaculaires et fantasques de l’album se situant sur les titres pop, « Time » et « Lady Grinning Soul » en première ligne. Profondément marqués par le jeu totalement anti-rock et jazzy de Mike Garson, ils nous plongent dans une ambiance compromise et décadente, finalement proche du Berlin des années 1930. Le côté délirant de ces chansons est également renforcé par le chant de David Bowie, aux multiples facettes et constamment urgent. On n’oubliera pas « Drive In Saturday », premier simple du disque et étant à bien des égards le titre le plus proche du disque précédent. Pour finir, jetons un œil (une oreille plutôt) sur le morceau éponyme, doucement effrayant et dévoilant un personnage ambigu, plus encore que Ziggy Stardust, dont les apparitions successives coïncident avec les années précédant chaque conflit mondial…

Aladdin Sane n’aura finalement pas la reconnaissance de son prédécesseur mais il entérine définitivement le génie artistique de son auteur. Fortement marqué par son côté excessif, cet album reste une pierre angulaire de la carrière de David Bowie, qui sent toutefois que son succès incommensurable est train de le mener droit dans le mur. Le suicide de son personnage devenu icône le 3 juillet 1973 à Londres marque la fin de l’aventure Ziggy Stardust et de ses deux disques, considérés comme absolument indispensables.

A lire aussi en GLAM-ROCK :


ROXY MUSIC
For Your Pleasure... (1973)
En effet

(+ 1 kro-express)



NEW YORK DOLLS
Too Much Too Soon (1974)
Trop tôt encore !


Marquez et partagez





 
   CYRIL

 
   BAAZBAAZ
   ERWIN
   WALTERSMOKE

 
   (4 chroniques)



- David Bowie (chant, guitare, saxophone)
- Mick Ronson (guitare, piano, choeurs)
- Trevor Bolder (basse)
- Woody Woodmansey (batterie)
- Mike Garson (piano)
- Juanita 'honey' Franklin (choeurs)
- Linda Lewis (choeurs)
- Geof Maccormack (choeurs)


1. Watch That Man
2. Aladdin Sane
3. Drive In Saturday
4. Panic In Detroit
5. Cracked Actor
6. Time
7. The Prettiest Star
8. Let’s Spend The Night Together
9. The Jean Genie
10. Lady Grinning Soul



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod