Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Marcus Miller
- Style + Membre : Space Art
 

 Site Officiel (555)
 Guide Jean-michel Jarre (609)

Jean-michel JARRE - Chronologie (1993)
Par AKS le 4 Août 2015          Consultée 750 fois

Jean-Michel JARRE est mon premier maître en matière de musiques électroniques, et si l'émerveillement de la découverte est quelque peu passé, il reste néanmoins un immense plaisir à réécouter ce qu'il a fait de meilleur*, et vous l'aurez deviné (ou lu), cet opus ne fait pas partie du haut du panier. Chronologie, je t'ai âprement espéré après la déception "Révolutions", bien-sûr il y eut le peu appétant "Destination dockland" pour nous caler la dent et aussi "En attendant Cousteau", celui-ci étant un peu fromage ou dessert et pour le moins bancal, l'album reposant sur la face B, la A étant certes plaisante mais peu roborative.

Comme d'habitude, Jarre sait accueillir son hôte, la mise en bouche est belle et invite à vouloir savourer la suite. Hélas on s'étouffe avec la partie deux : un pâté à la sauce comédies franchouillardes millésimées années 70 et 80 avec un arrière goût de musique d'auto-tamponneuse. Jarre encore une fois victime de son double maléfique, le bien nommé Jean-Miche la déconne : toujours un pouet pour rire celui-là. En troisième partie, Jarre reprend le contrôle de son art consommé pour la musique visuelle, on regarde le ballet qui s'ouvre devant nous. Ensuite, devinez... vient l'ignoble partie quatre, retour à la deux en quelque sorte, avec l'ambiance boîte de night (ou salle de sport) en prime, et achète la montre Swatch qui sonne le gimmick bip bip du morceau : vive la musique marketing ! Que dire de l'ennuyante piste cinq, qu'elle commence comme un soufflé qui retombe et ensuite fait penser à des arrangements à la Eric Serra ? Toute l'intention de Jarre dans cet album, à savoir se renouveler avec l'apport d'une musique plus... électro, se retrouve dans la très crédible partie six.
- Bzzz
- Comment çà Bzzz?
- Bah là: des mouches à la fin du six!
- Merde! Pas bon çà les mouches
- T'inquiète : c'est la suite qui arrive
- Gast !
Un vol au vent insipide autant qu'inutile s'invite en septième, et l'ultime épreuve arrive enfin : l'intro à l'orgue est lourdingue à souhait et la suite est digne d'une musique de pub pour pâtes des années 90, la torture est admirablement close par un compte à rebours salvateur. Chronologie est indigeste, il est surtout daté et pour double comble : cette manie de parsemer toute l'œuvre de sons d'horloges pour illustrer le titre, c'est d'un goût !


*Chronologiquement: Oxygène, Equinoxe, Les concerts en Chine, Zoolook, Rendez-vous, Oxygène 7-13, Sessions 2000 (Ceci est purement subjectif, évidemment...).

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE :


Edgar FROESE
Stuntman (1979)
Un très grand album de musique électronique




TIMECOP1983
Reflections (2015)
Welcome back to 80's


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
   AKS
   WALTERSMOKE

 
   (3 chroniques)



- Jean-michel Jarre


1. Chronologie Part 1
2. Chronologie Part 2
3. Chronologie Part 3
4. Chronologie Part 4
5. Chronologie Part 5
6. Chronologie Part 6
7. Chronologie Part 7
8. Chronologie Part 8



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod