Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Trust No One, Blackmore's Night, Bernard Benoit
- Membre : Gtr, Hiromi, 801, The Sallyangie
 

 Site Officiel (2503)
 Tubular.net (2663)

Mike OLDFIELD - Guitars (1999)
Par WALTERSMOKE le 2 Avril 2020          Consultée 184 fois

Une chose est certaine : quand il s'agit de décrire le Mike OLDFIELD des années 90 : il est éclectique. Les albums se suivent et ne se ressemblent pas, ou alors si peu. Et pourtant, à chaque fois, on ressent même un minimum la patte de l'homme de Reading. Guitars ne fait pas exception à la règle.

Avec cet exercice de style, OLDFIELD se fait plaisir, mais pour un résultat assez... mitigé, il faut l'admettre. Créer une musique aussi riche avec uniquement des guitares, c'est possible (et ça a déjà été fait, koukou Manuel Göttsching et Günter Schickert), encore faut-il avoir l'inspiration selon la direction artistique choisie. Dans le cas d'OLDFIELD, il se fait accessible sans pour autant se jeter à corps perdus dans une musique basique, mais sans l'ambition qui va avec, du moins pas de manière systématique. On se retrouve ainsi avec des morceaux qui parleront peut-être aux aficionados de la six-cordes, et encore, tandis que les autres iront se faire foutre. Bon, j'exagère, mais dans l'esprit, on y est. Et puis, on peut apprécier la maestria d'OLDFIELD sur "Four Winds", complexe et ambitieux, pour le coup, ou encore cette lente montée en puissance qu'est "Summit Days", calme et explosif en même temps.

Concrètement, Guitars est bon mais on s'emmerde par moments. Le travail est plus qu'appréciable, l'exercice impressionnant, et un morceau comme "Cochise", simple et concis mais terriblement efficace (quoi qu'un peu long), aurait pu tenter sa chance comme single. Mais soyons franc, c'est un album mineur de Mike OLDFIELD. Le meilleur dans sa catégorie, je ne dis pas, mais ça s'arrête là. Il reste néanmoins clairement meilleur que l'autre album de 1999.

Note réelle : 2,5/5

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par WALTERSMOKE :


ELOY
Silent Cries And Mighty Echoes (1979)
Paie ta fin d'âge d'or




YES
Progeny: Highlights From Seventy-two (2015)
AUX CHIOTTES YESSONGS !!!


Marquez et partagez





 
   MR. AMEFORGEE

 
   MARCO STIVELL
   WALTERSMOKE

 
   (3 chroniques)



- Mike Oldfield (plein de guitares)


1. Muse
2. Cochise
3. Embers
4. Summit Day
5. Out Of Sight
6. B. Blues
7. Four Winds
8. Enigmatism
9. Out Of Mind
10. From The Ashes



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod