Recherche avancée       Liste groupes



      
PROG/POP  |  COFFRET

L' auteur
Acheter Ce Coffret
 


ALBUMS STUDIO

1973 3 Tubular Bells
1974 2 Hergest Ridge
1975 2 Ommadawn
1978 2 Incantations
1979 2 Platinum
1980 2 Q.E.2
1982 2 Five Miles Out
1983 2 Crises
1984 2 Discovery
1987 3 Islands
1989 2 Earth Moving
1990 3 Amarok
1991 2 Heaven's Open
1992 2 Tubular Bells II
1994 2 The Songs Of Distant Earth
1996 2 Voyager
1998 2 Tubular Bells III
1999 2 Guitars
2 The Millennium Bell
2002 2 Tr3s Lunas
2005 1 Light + Shade
2008 1 Music Of The Spheres
2014 3 Man On The Rocks
2017 2 Return To Ommadawn

B.O FILMS/SERIES

1984 1 The Killing Fields

REMIX/ARRANG.

1975 The Orchestral Tubular Bells
2003 2 Tubular Bells 2003
2013 Tubular Beats

ALBUMS LIVE

1979 Exposed

COMPILATIONS

1985 The Complete Mike Oldfield
2015 The Best Of: 1992-2003
2016 The 1984 Suite

COFFRETS

1976 Boxed
1993 Elements Box

VHS/DVD/BLURAYS

1981 Live At Montreux
1999 Tubular Bells II & III Live
 

- Style : Trust No One, Blackmore's Night, Bernard Benoit
- Membre : Gtr, Hiromi, 801, The Sallyangie
 

 Site Officiel (2779)
 Tubular.net (3109)

Mike OLDFIELD - Elements Box (1993)
Par WALTERSMOKE le 28 Janvier 2014          Consultée 3043 fois

Au début des années 90, Virgin est verte de rage. L'une de ses plus grandes valeurs sûres, Mike OLDFIELD, a foutu le camp. Le natif de Reading, compositeur d'un album qui a lancé la puissante maison de disques (Tubular Bells, pour ne pas le nommer), la quitte, non sans avoir lancé les deux bombes à fragmentation que sont Amarok et Heaven's Open. Le pire est atteint lorsque, en 1992, OLDFIELD offre à Warner Tubular Bells II, album que voulait absolument Virgin. Richard Branson a dû vraiment rager. Pour se consoler, et surtout se faire de l'argent facile, Virgin décide alors de sortir une compilation aux allures d'anthologie, sans doute pour dire en gros Mike OLDFIELD est fini, venez voir ce qu'il faisait de bien chez nous !. Oui, tout est fait pour dire qu'après Virgin, OLDFIELD n'a fait que de la merde, et que rien ne vaudra Tubular Bells et les chansons issues de Crises et Discovery.

Pourtant, sous ses aspects purement mercantiles, le coffret Elements est un indispensable de la discographie d'OLDFIELD. Sur quatre CD, toutes les facettes de l'artiste sont présentes, et la qualité générale des morceaux est tout simplement grandiose, c'est un fait. De plus, à ce coffret, s'ajoute un livret retraçant le parcours professionnel et la vie du musicien, avec quelques photos sympathiques. Du côté des points négatifs, sur le plan formel, la boîte contient quatre CD individuels avec leurs artworks respectifs et respectant la thématique des quatre éléments. Pour les amoureux de la rigueur, il convient de noter que l'ordre chronologique est respecté, mais j'avoue qu'une présentation un peu plus originale eût été la bienvenue.

Si tous les tubes de la période pop sont présents, il est vraiment sympa de retrouver des morceaux plus progressifs en intégralité, ou du moins non ramenés à 4 minutes. Bon, il y a aussi les deux parties de Tubular Bells, qui plus est en ouverture du coffret, mais ça, on n'y peut rien, hélas. La qualité sonore, également satisfaisante, rend d'autant plus chouette l'écoute des morceaux. En terme de contenu, outre les plages issues/extraites d'albums, un bon paquet d'inédits sont rassemblés ici. Quelque part, le fait que la majeure partie de ces inédits ait été enregistrée avant 1984 est assez révélateur de l'inspiration d'OLDFIELD à certaines périodes de sa carrière. Le coffret n'étant pas exhaustif, il est peinant de voir certains choix effectués. "In the Pool", face B de "To France", aurait bien mérité de se trouver en lieu et place de la version instrumentale de "Tricks of the Light", par exemple. De plus, le remix de "Holy" était inutile, à la rigueur la version originale était un meilleur choix - mais à la base c'est une chanson atroce, son absence aurait carrément suffi.

D'un point de vue plus large, il n'y a pas de quoi être déçu, pour peu qu'on soit intéressé par OLDFIELD (sinon pourquoi acheter ses albums ?). Elements est un excellent coffret, presque idéal, à deux-trois oublis non négligeables, mais pas essentiels non plus, près. Avec The Complete Mike Oldfield, Elements est le meilleur moyen de s'initier à Mike OLDFIELD sans pour autant se faire pigeonner, en attendant de commencer une étude plus poussée de sa discographie, en commençant par Hergest Ridge.

Note réelle : 4,5/5

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par WALTERSMOKE :


Michel BERGER
Puzzle (1971)
Berger a fait du prog. Z'étiez pas au courant ?




NOVALIS
Sommerabend (1976)
Le sommet (progressif) de Novalis


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Pour Le Line-up, Se Reporter à Celui Des


1. Tubular Bells Part One
2. Tubular Bells Part Two
3. Hergest Ridge (extrait)
4. In Dulci Jubilo
5. Portsmouth
6. Vivaldi Concerto In C

1. Ommadawn Part One
2. On Horseback
3. William Tell Overture
4. Argiers
5. Fisrt Excursion
6. Sailor's Hornpipe
7. Incantations Part Two (extrait)
8. Guilty
9. The Path
10. Blue Peter
11. Woodhenge
12. Punkadiddle (live)
13. Polka (live)

1. Platinum (charleston/north Star)
2. Arrival
3. Taurus I
4. Qe2
5. Wonderful Land
6. Sheba
7. Five Miles Out
8. Taurus Ii (extrait)
9. Family Man
10. Mount Teide
11. Waldberg (the Peak)
12. Crises (extrait)
13. Moonlight Shadow
14. Foreign Affair

1. Shadow On The Wall
2. Taurus Iii
3. Crime Of Passion
4. Jungle Gardenia
5. To France
6. Afghan
7. Tricks Of The Light (instrumental)
8. Etude
9. Evacuation
10. Legend
11. Islands
12. The Wind Chimes Part One
13. Flying Start
14. Magic Touch
15. Earth Moving
16. Far Country
17. (one Glance Is) Holy(remix)
18. Amarok (extrait)
19. Heaven's Open



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod