Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  COFFRET

L' auteur
Acheter Ce Coffret
 


 

- Style : Trust No One, Blackmore's Night, Bernard Benoit
- Membre : Gtr, Hiromi, 801
 

 Site Officiel (2093)
 Tubular.net (2101)

Mike OLDFIELD - Boxed (1976)
Par WALTERSMOKE le 12 Février 2014          Consultée 985 fois

Habituellement, ces compilations qui sortent trop tôt dans la carrière d'un artiste sont détestables. Faire une compile, aussi mercantile soit-elle, après cinq-six ans de carrière, cela ne pose pas de problème. S'il s'agit d'un interprète qui vient de décéder, comme par exemple feu Amy Winehouse, c'est déjà limite même si une certaine jurisprudence s'applique. Mais quand le musicien est en activité totale et qu'il se met à faire une simple pause, là je dis non. Non, non, non. Ou alors il faut une excuse en béton, armé de préférence.

Des excuses, Boxed en a à montrer. Sorti en 1976, ce coffret 4 LP (ça fait une sacrée grosse bête) se propose de condenser en un seul album toute la discographie du jeune natif de Reading, alors réfugié à Hergest Ridge. Dit comme ça, il y a de quoi craindre le pire. Sauf qu'une compile 4 disques, cela signifie, au bas mot, entre 2 et 2,5 heures de musique, rien que ça. De plus, il s'agit de regrouper tous les albums de Mike OLDFIELD, plus quelques inédits sur lesquels je reviendrai plus tard. Belle opération, ça. Sauf qu'OLDFIELD a commencé sa carrière solo en 1973, qu'il y a à peine un an entre Boxed et Ommadawn, le dernier album studio en date, et que le multi-intrumentiste n'est pas prêt de lâcher sa vie. Franchement, niveau abus, on tient là un champion !

Autant expédier la partie la moins intéressante possible : rassurons-nous, les trois albums studio n'ont pas été défigurés. Le mix diffère quelque peu des albums originaux, mais rien de radicalement changeant. Comme d'habitude dans une compile avec des inédits, ce sont ces derniers qui sont de loin les plus intéressants. C'est là qu'intervient alors la relativité. Qu'il s'agisse de morceaux originaux ou d'adaptation de classiques, ils sauront forcément intéresser les fans d'OLDFIELD, c'est une évidence, une tautologie même, mais ce n'est pas pour autant qu'ils accrocheront d'office. Passés les classiques que sont devenus "Portsmouth" et "In Dulci Jubilo", il n'y a guère grand-chose de vraiment bon. "Argiers" reste assez sympa, à la rigueur, mais se répète et manque un peu d'ambition musicale. Les morceaux issus des albums de David Bedford laissent pour leur part une sensation mitigée : soit l'extrait choisi laisse sur la faim ("Star's End"), soit il est tout simplement mauvais ("The Phaecian Games").

Grosso modo, le contenu de Boxed n'est pas des plus géniaux. Entre des albums vraiment bons (écoutez-moi donc Hergest Ridge !) mais très facilement trouvables sur le marché, et des inédits pas essentiels du tout, ce coffret n'est limite indispensable que pour la collec'. Si encore les trois albums et les meilleurs inédits se faisaient rares, passe encore, mais ce n'est pas du tout le cas.

Note réelle : 2,5/5

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par WALTERSMOKE :


FAUST
Something Dirty (2011)
Go Home Bitch !




KING CRIMSON
Radical Action (to Unseat The Hold Of Monkey Mind) (2016)
Le Roi en version intégrale


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



Non disponible


1. Tubular Bells (part One)
2. Tubular Bells (part Two)
3. The Rio Grande
4. Portsmouth
5. In Dulci Jubilo

1. Hergest Ridge (part One)
2. Hergest Ridge (part Two)
3. Star's End (extrait)
4. Argiers
5. Speak Tho' You Only Say Farewell

1. Ommadawn (part One)
2. Ommadawn (part Two)
3. Phaecian Games
4. First Excursion



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod