Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Hugues AUFRAY - Avec Amour (1970)
Par MARCO STIVELL le 29 Mars 2020          Consultée 156 fois

Le deuxième album de Hugues AUFRAY paru en 1970 pour le label La Compagnie, coup sur coup avec Aufray & His Folks, ne pouvait aller par quatre chemins : soit il était très proche de son frère, soit totalement éloigné.

Il est non seulement éloigné au possible, mais il est encore moins, bien moins convaincant.

Sans détour, reconnaissons que l'amateur de chansons françaises où le message prend tant d'importance peut facilement y trouver son compte. Comme dans la variété la plus pure, comme chez REGGIANI, chez BREL, chez tant de chanteurs dont le discours est plus ou moins personnel, mais qui en cette nouvelle décennie si riche musicalement persistent dans la tradition voix + orchestre.

AUFRAY n'est pourtant plus chez Barclay, mais il produit un disque 100 % variété et qui peut s'avérer trompeur, si on tombe sur la version avec la pochette "rurale", plutôt que la grise et blanche "classique". Très peu voire par de folk ici, à peine plus de guitare.

En revanche, beaucoup d'orchestre, de choeurs, cordes et cuivres parfois lourds. Et des chansons d'amour, rien que cela. Oh, ce n'est pas que ça me dérange en soi ! D'un point de vue personnel simplement, entendre AUFRAY chanter "tout doux" pendant 30 minutes des mots sucrés ou sensuels, textes galants ou invitant au + si affinités dans la chambre à coucher n'aurait rien eu d'enthousiasmant compte tenu de la formule musicale, si je l'avais su avant écoute déjà.

Cela n'a pas été le cas, et l'écoute ne peut prétendre soulever aucune once de plaisir avec le temps. Il ne sert à rien d'assassiner ce disque, juste de s'en tenir aux faits. Le piano et les cordes à la RAVEL de "Car c'est un nouveau jour" captent l'attention quelques secondes. Le chanteur susurre quelques mots, et le tout devient vite un slow lambda répétitif, plombé davantage encore par l'intervention d'une guitare saturée à la fin. Le moment le plus rock de l'album, soit dit en passant.

Ces chansons ont été écrites majoritairement par AUFRAY seul, en compagnie de Jean-Pierre Sabard ou de Christian Chevallier, noms que l'on a déjà eu l'occasion de croiser (et ce n'est pas terminé !). Que ce soit avec un piano et un effet jazzy ("Pour toi, rien que toi") ou un balancement de guitare dans une ambiance moitié langoureuse, moitié morne, elles se suivent et se ressemblent, dans un esprit de "facilité" ressenti par l'auditeur, que cela lui plaise ou non.

Des guitares légèrement country reviennent sur "Peau d'âne" mais le résultat n'en vaut pas nécessairement la chandelle, et foi de harpiste, c'est très loin d'être la meilleure partition pour l'instrument noble que MOZART prenait de haut. Seule "L'églantine" passe pour mieux écrite et interprétée que toutes les autres, la seule chanson à retenir mais cela fait peu.

Heureusement, AUFRAY, Sabard & co, en s'accordant par la suite une pause d'un an, sont sur le point de retourner à une belle formule.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Jacques DUTRONC
Jacques Dutronc 1971 (1971)
Rock français




Alain SOUCHON
Toto 30 Ans, Rien Que Du Malheur... (1978)
Souchon et Bretons


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Car C'est Un Nouveau Jour
2. Au Doux Rivage
3. Quatre Murs Et Volets Clos
4. Pour Toi, Rien Que Toi
5. Et La Nuit Dans Tes Bras
6. Je Voudrais Mourir Avant Toi
7. Loin, Elle M'attend
8. Adage Pour Elle
9. Peau D'âne
10. L'églantine
11. Et De Nous Qui Se Souviendra



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod