Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : The Flaming Lips & Tom Jones

Tom JONES - Close Up (1972)
Par ERWIN le 16 Mars 2021          Consultée 93 fois

Attention, messieurs dames, je dois vous faire une confession ! Ma chère maman ayant stoppé l'écoute de Tom JONES vers 72 alors que j'étais haut comme trois pommes, je ne connais rien de l'artiste gallois passée cette date jusqu'à sa résurgence à la fin des années 80. Donc, j'y vais avec vous sur la pointe des pieds, n'ayant pas la moindre idée de ce à quoi m'attendre, mais terrifié par l'amoncellement des pochettes kitschissimes des disques à venir. Dieu seul sait où nous allons tomber ! Tom n'a que 32 ans mais est une superstar mondiale, ses show hebdomadaires à la télévision anglaise lui ont rapporté des sommes colossales, il ne risque donc plus grand-chose et ses fans sont pour le moment fidèles.

"The Young New Mexican Puppeteer" est le single porte-étendard de cette livraison. Les trompettes mariachis, les maraccas, mais dieu du ciel, je connais cette chanson ! Ach zo damned ! Ce Tom aurait donc encore de la qualité sous la semelle ? Même si cet air traditionnel ne casse pas des briques, il marque l'auditeur au fer rouge. C'est en tout cas un des standards qu'il reprend souvent en concert. Bin oui, crétin tiens, c'est pour ça que tu la connais ! Il fait penser à une copie carbone d'Elvis sur "Time To Get It Together" tant les répertoires des deux artistes apparaissent interchangeables en ces années 70, avec toutefois un peu plus de qualités pour le Gallois, même s'il m'en coûte de l'admettre. C'est la deuxième chanson originale du disque.

Pour la première fois, Tom se lance dans la fonky music avec "Witch Queen Of New Orleans" et le résultat n'a rien de déshonorant, bien au contraire. Ca groove, ça swingue et l'animal a l'air tout aussi à l'aise que dans n'importe quel autre répertoire. L'originale par les Amérindiens de REDBONE vient juste de faire un flambard dans les charts dans un esprit bien plus rock. D'ailleurs, reprendre Al GREEN montre un peu la direction que s'apprête à prendre le colosse Gallois dans les années à venir ? Alors, il manque sans doute un peu de la sensibilité nécessaire – black ? - mais "Tired Of Being Alone" sonne plutôt sympa.

Nous repartons vers la country avec la "Woman You Took My Life" de Kevin JOHNSON, bien moins chamarrée. Bien sûr, Tom ne dispose pas de l'esprit country ou même de l'accent pour s'aligner, mais vu d'Europe, le résultat est potable, même si les cordes "countrypolitanisent" le morceau. "Kiss An Angel Food Morning" poursuit la quête de reconnaissance de Tom JONES mais ce mid-tempo du chanteur black de country Charley PRIDE – et oui, ils sont quelques uns – est à des années lumière de l'esprit de l'originale. Et tant qu'à faire américain, on part sur les grands épisodes historiques yankee, la guerre de sécession avec la "I Won't Be Sorry To See Suzanne Again" de Bunny WALTERS, directement adressée à son public américain, on sait les ricains friands de ce genre de démarche, au garde à vous les larmes aux yeux, s'imaginant les défenseurs du monde libre, en 72, au beau milieu du bourbier Vietnamien... Bof.

"All I Ever Need Is You" a été repris par la moitié du showbiz, de Ray CHARLES – la classique - à Kenny ROGERS en passant par SONNY and CHER – Z'avez vu comme j'ai abandonné la brunette à frange ? Après, on m'accuse de tous les maux de la terre sur ce genre de sujet ! La version est sympa, mais le ton n'est en effet guère country. C'est la première fois qu'il reprend Carole KING sur "You've Got A Friend", dont je préfère la version au piano, malgré l'énorme différence de voix. On termine avec le slow "If", un des faits de gloire du groupe de Soft rock BREAD, ici nanti d'arrangements variétés là où l'originale est éthérée et aquatique. La comparaison est donc interdite, la chanson était belle. Tom ne démérite pas, mais l'ensemble perd trop en authenticité.

Alors certes, je conseille cette version de "Witch Queen Of New Orleans" et on peut affirmer que jamais Tom ne se plante tant sa voix magnifique tient le choc sur tous les genres abordés. En revanche, c'est au niveau de l'authenticité que cela pêche. Il y a donc un semi classique avec "The Young New Mexican Puppeteer" mais en revanche, tout ceci manque un peu de personnalité et de sueur ! Nous allons donc sanctionner cette livraison tout en rassurant les fans ultimes, The voice est toujours là.

A lire aussi en POP par ERWIN :


Annie LENNOX
Medusa (1995)
Dieu qu'elle est belle




ROXETTE
Look Sharp (1988)
Explosion internationale


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Witch Queen Of New Orleans
2. Tired Of Being Alone
3. Woman You Took My Life
4. If
5. The Young New Mexican Puppeteer
6. All I Ever Need Is You
7. You've Got A Friend
8. Time To Get It Together
9. I Won't Be Sorry To See Suzanne Again
10. Kiss An Angel Food Morning



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod