Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : The Flaming Lips & Tom Jones

Tom JONES - A-tom-ic Jones (1966)
Par ERWIN le 23 Février 2021          Consultée 119 fois

Nous sommes donc en 1966 et la carrière de Tom JONES va tellement bien que la maison Decca trouve logique de faire un jeu de mot sur son nom en compagnie d'une explosion atomique, rien que ça ! Inutile de vous dire que les ricains vont édulcorer la couv ! En préambule, il convient toutefois de préciser que les diverses éditions de cet album sont différentes. J'ai entre les mains une réédition britannique qui contient en plus des 14 chansons originales les deux super succès de Tom en cette année 66 soit "Thunderball" et "Promise Her Anything". Attention donc si vous avez l'intention d'acheter l'objet, vérifiez bien la tracklist. Sinon, Tom se la pète bien et assume son statut de sex … Souvenez-vous, il chantera "Sex Bomb" en 99, 33 ans plus tard, dingue non ?

Et donc, impossible de ne pas démarrer avec la bombe atomique contenue dans cette livraison, je parle de la phénoménale BO du quatrième James Bond, "Thunderball" dont notre Tom chante logiquement le titre vu son statut en 66. Comme à chaque fois, John BARRY contribue à la composition pour la rendre reconnaissable par tous les fans du monde entier avec son talent habituel. Rafraîchissez-vous la mémoire quelques instants – je ne peux imaginer que vous ne connaissiez pas cette chanson -, et pas de doutes, Tom en fait une pièce d'orfèvre, tout est superbe dans ce titre, et l'emphase n'est pas feinte tant elle convient remarquablement aux divers protagonistes aka James et Tom ! L'écossais et le gallois réunis pour la plus grande gloire de l'empire Britannique, quelle classe non ? Il obtient logiquement le Grammy du nouvel artiste pour cette chanson.

"Promise Her Anything" est donc le second single de cette livraison, cette fois, on est en plein dans la variété internationale, rien de surprenant, Tom pioche toujours à loisir dans ce genre musical qu'il contribue à rendre aimable, le petit rythme swingue pas si mal, mais admettons qu'elle n'a rien d'un grand classique. L'introductive "Dr Love" nous replonge aussitôt dans l'ambiance des succès de Tom, pour les quinqua et plus, imaginez un Joe DASSIN en plus rock, et tout aussi efficace. Plusieurs contributions oscillent d'ailleurs entre la variété dramatique sur "These Things You Don't Forget", plus polissonne avec les trompettes de "You're So Good for Me" ou sur "To Make A Big man Cry", un brin plus transparente avec "In a Woman's Eyes".

4 titres sont des contributions du compositeur producteur manager Gordon Mills : léger rythme rock sur "Key To My Heart", à deux doigts des compos du King à la même époque. Cool et détendu du gland sur "I'll Never Let You Go", fidèle à son image. "A Little You » est plus exotique et lui donne l'occase de roucouler comme lui seul sait le faire, elle est franchement agréable. Ah pour sur, c'est de l'easy listening, mais ce n'est pas toujours simple à rendre aussi bien, j'adore ! On termine sur du grand sirupeux avec "Where Do You Belong", mais il faut admettre que l'artiste sait faire passer le message quel que soit le genre ! Toutes les compos de Mills sont chouettes et contribuent à faire de Tom l'immense artiste qu'il est devenu.

"True Loves Comes Only Once In A Lifetime" sonne terriblement sixties mais la mélodie entêtante se laisse bien apprivoiser et se pose en concurrence des meilleurs slows des grands groupes actuels. "More" est très sympa aussi, dans le style crooning variété. Un seul titre de Soul, c'est peu mais "True Love Comes Only Once in a Lifetime" lui permet tout de même de laisser libre court à sa voix magique. Deux titres de perdants sont dans cette livraison… Voila qui interpelle quand on connaît la personnalité du vainqueur qu'est Tom JONES. "The Loser" est un des titres faiblards, il y a aussi "Face Of A Loser" qui n'est guère plus brillante. On se perd en conjectures sur la présence de ces deux titres sur une galette aussi bien remplie.

On aurait enlevé quelques titres et Tom aurait bénéficié d'un joli quatre en matière de troisième opus. Des fois, quantité ne rime pas forcément avec qualité, dommage ! L'album à la bombe atomique ne prend donc que trois étoiles, mais allez "Thunderball" vaut le déplacement même si vous devez déjà tous l'avoir sur une compile de James Bond. L'ensemble s'écoute de manière extrêmement facile, la voix de Tom transperce systématiquement l'auditoire, et plusieurs titres inconnus sont de fort bon aloi. C'est en tous cas un vrai plaisir de suivre ses pérégrinations.

A lire aussi en POP par ERWIN :


John LENNON
Walls And Bridges (1974)
Le retour de John




Lisa Marie PRESLEY
Storm And Grace (2012)
Le talent serait héréditaire ?


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Dr Love
2. Face Of A Loser
3. It's Been A Long Time Coming
4. In A Woman's Eyes
5. More
6. I'll Never Let You Go
7. The Loser
8. To Make A Big Man Cry
9. Key To My Heart
10. True Loves Comes Only Once In A Lifetime
11. A Little You
12. You're So Good For Me
13. Where Do You Belong
14. These Things You Don't Forget
15. Thunderball
16. Promise Her Anything



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod