Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : The Flaming Lips & Tom Jones

Tom JONES - Help Yourself (1968)
Par ERWIN le 9 Mars 2021          Consultée 102 fois

Pour le moment, tout va bien ! Tom passe son temps entre son épouse, ses maîtresses plus ou moins officielles et une multitude de groupies qui ne lui laissent pas le moindre répit. Mais, pour le moment, le Samson gallois – et Delilah lol! - ne semble pas faiblir pour deux ronds. En pleine forme, il est sur tous les plateaux télé et donne toujours autant de lui-même en Live. Sa voix imperturbable reste son plus grand atout. Nous sommes fin 68 et il s'agit de la huitième aventure de Tom JONES si l'on tient compte de sa seule discographie anglaise.

Dans le cadre des classiques indémodables qui foutent la banane, "Help Yourself" se pose carrément en prétendant au titre le plus cool de l'histoire. Magnifique d'aisance et parfaitement en maîtrise de son organe surdimensionné – fermez les yeux les filles ! -, Tom JONES fait à nouveau la preuve de son talent sur ce titre légendaire. Faites l'addition, vous allez voir que le nombre de classiques que tout le monde connaît commence à peser lourd sur la balance. Rien d'étonnant si, avec des titres pareils, Tom a concurrencé le King Elvis en cette fin des sixties. Un vrai miracle de bonne humeur. Le titre original est italien, un de plus, chantée par DINO en cette même année.

Le petit rythme polisson de "I Can't Break The News To Myself" sonne très B.O et présente quelques intonations british pop plutôt sympas, à retenir. Quelques accords évoquent sournoisement "You're the One That I Want" sur le futur Grease avec "I Get Carried Away"... Dans une ambiance très B.O, "My Girl Maria" sonne très chouette avec ses montées vocales en puissance. Slow langoureux fait pour la fan base féminine de Tom, "All I Say Is Goodbye" lui permet de roucouler comme il sait si bien le faire. C'était un succès de Marty WILDE, le papa de la petite Kim, ex-égérie des années 80.

Mais on sent que Tom penche de plus en plus vers la country : ainsi, si la guitare sur "The Bed" racole un peu vers le rock, l'orchestration nous ramène vers la country. Curly PUTNAM est à nouveau de la partie avec "Set Me Free", Jerry CHESNUT aussi avec "So Afraid" où on s'approche dangereusement de la countrypolitan avec des arrangements déjà bien sophistiqués. Très B.O sixties, la trépidante "If I Promise" engage beaucoup de cuivres et délivre un titre de variété sympa, c'est pourtant un morceau de Jerry REED ! Un peu de folk ? Tom reprend PETER PAUL AND MARY avec une version peu remarquable de "The House Song". Les deux titres restants étaient d'ailleurs sur le précédent album.

Enfin, il n'est jamais simple de reprendre Jacques BREL, peu s'en sont bien sortis, alors cette version anglaise de "Ne me quitte pas" a au moins le mérite d'exister. "If You Go Away" souffre cependant d'une orchestration à mon sens trop "pleine" qui empêche l'émotion de gagner l'auditoire comme d'emporter Tom vers les sommets, mais il ne se ridiculise pas pour autant. Bref, cet opus vaut avant tout pour le titre éponyme qui déchire tout sur son passage, le reste est bien moins remarquable, mais les qualités vocales de Tom JONES continuent de porter haut ses chansons. Il faut toutefois faire preuve de réalisme et alors que l'album monte haut dans les charts et notamment aux US, l'album est pour l'instant son plus faible.

A lire aussi en POP par ERWIN :


ABBA
Arrival (1976)
Au top




The BEATLES
Beatles For Sale (1964)
Fatigués mais heureux


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Help Yourself
2. I Can't Break The News To Myself
3. The Bed
4. Set Me Free
5. I Get Carried Away
6. Laura
7. The Elusive Dream
8. The House Song
9. So Afraid
10. If I Promise
11. If You Go Away
12. My Girl Maria
13. All I Can Say Is Goodbye



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod