Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE INTERNATIONALE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : The Flaming Lips & Tom Jones

Tom JONES - What A Night (1977)
Par ERWIN le 5 Avril 2021          Consultée 132 fois

Suite au premier album chez EMI et le micro rayon de soleil provoqué par les vagues résultats au billboard de cette livraison, Tom JONES remet le couvert pour un nouvel album. Devrais-je dire, ressert les flûtes à champagne ? Car voyez donc cette tof de couverture ? L'homme est marié mais déploie sa séduction en toute décontraction sur la photo d'un album, vous imaginez cela dans nos années 2020 ? Impossible. Bref, l'artiste peut bien faire le joli cœur tant qu'il veut, il n'empêche que sa fan base rétrécit au fur et à mesure des albums calamiteux qu'il sort. Celui ci semble être un modèle du genre. Envoyons donc le saphir sans plus de préambule !

Car il est clair que notre gallois a désormais choisit de passer sous le signe des artistes countrysants des seventies ! J'ai nommé la redoutable Countrypolitan, dont le son serait si l'on en croit son créateur Chet ATKINS celui d'une poche pleine de pièces remuée par des mains avides. Bref , deux singles, qui ne charteront pas : countrypolitan en diable, "What A Night" possède tous les ingrédients du genre, on oscille entre variété et country avec des orchestrations sirupeuses de première bourre, même si Tom chante toujours bien, le titre n'a vraiment rien de mémorable. Petit piano et arpège de gratte acoustique pour "No One Gave Me Love" qui oublie toute consistance pour coller aux canons du moment, demandez donc à Jerry Lee LEWIS ce qu'il en pense !

Et c'est la grande roucoulade générale, on tape dans le slow seventies de variété, "We Don't Live Here" fait dans le grand guignol, on tombe dans une certaine inconsistance, ainsi "If This Is Love" me rappelle les pires moments de la carrière française de Mort SHUMAN, c'est dire ! Toujours la même ambiance sans surprises type "soirée mondaine à Monte Carlo" avec "That's Where I Belong". Tom a pris l'habitude de reprendre son collègue Waylon JENNINGS en cette fin des seventies, mais le sémillant chanteur américain est lui même devenu un des grands chantres de la countrypolitan, alors "Day To Day Affair", sans être inécoutable, propose tout de même beaucoup d'éléments aujourd'hui très kitsch, oscillant entre country et disco, imaginez donc ! Et je vous parle pas de l'essaie de Tom sur le "Ramblin Man" des ALLMAN BROTHERS, certaines choses devraient être punies par la loi.

Parfois, la variété chute dans l'indigence, on n'en est pas loin sur cet album, qui ne présente pas le moindre intérêt et que je vous invite donc à cramer pour votre prochain barbecue. Oubliez en fait, il risque de gâter votre steak car en fait de musique américaine, il n'y a ici que succédané et raclage en tous genre. Tom touche un low point dans sa carrière... avec une couverture pareille, il ne fallait pas s'attendre à mieux non ?

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE par ERWIN :


ANASTACIA
Resurrection (2014)
Subjugué




Robbie WILLIAMS
Swing When You're Winning (2001)
Super gai et réussi.


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. What A Night
2. We Don't Live Here
3. No One Gave Me Love
4. Day To Day Affair
5. If This Is Love
6. I Wrote This Song
7. That's Where I Belong
8. Easy To Love
9. The Heart
10. Ramblin Man



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod