Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : The Flaming Lips & Tom Jones

Tom JONES - What's New Pussycat ? (1965)
Par ERWIN le 20 Février 2021          Consultée 116 fois

Quelques mois à peine se sont écoulées depuis le giga succès de "It's Not Unusual" et l'accession de Tom Woodward désormais JONES au firmament de la musique pop. Et oui, cela allait très vite dans les sixties ! D'un autre côté, le danger rode constamment et il faut se renouveler pour ne pas tomber aussitôt dans le has been, c'est pourquoi Mills, le manager compositeur, relance la machine et se débrouille pour que son poulain déjà chéri des dames chante la B.O du film éponyme. Il faut admettre que c'est un album de raccord, avec notamment les faces B de ses 45-tours, tout est bon pour qu'on parle de lui. On retrouve du coup dans cette deuxième livraison 4 titres déjà présents sur le premier album : "The Rose", "Endlessly", "I've Got A heart" et "Some Other Guy". Il nous reste toutefois de quoi analyser normalement cette rondelle.

"What's New Pussycat" est donc le titre de la B.O du même nom, grand succès de cette année 65 chez les rosbifs. Ecrite par le grand Burt Bacharah, elle nous fait entrer de plein pied dans une ambiance de comédie musicale qu'il est juste de cataloguer proche de la variété, mais qu'importe ! La bonne humeur et le rythme qui s'en dégagent en font un classique immédiat et l'un des grands standards de Tom JONES qui la chante avec toute la polissonnerie qu'on lui connaît. A titre personne, tout le monde appelait ma maman "Poussinnette" et je l'ai donc entendu chantonner des centaines de fois à son égard, normal vu la génération ! Une vraie petite merveille ! Du même compositeur, nous avons la très chouette "To Wait For Love", et sa jolie mélodie de guitare.

Des centaines de versions existent de "With These Wands" - on pense à Sarah VAUGHAN ou Shirley BASSEY, la version crooneur de Tom est très sympa sans être miraculeuse, même il est très rare qu'il ne tire pas les marrons du feu grâce à la puissance de sa voix et sa personnalité exubérante. Figurez-vous que le jour ou Tom a croisé le King ELVIS à Las Vegas, ce dernier sifflotait "With These Hands". Les deux hommes sont alors rapidement devenus proches voire inséparables. "Larger Than Life", c'est tout Mr JONES !

Mills lui fournit l'essentiel des chansons figurant ici : Slow mid tempo doowop, "Won't You Give Him" ne brille pas, la composition est un brin plate mais Tom en tire le maximum. Il a d'ailleurs écrit les paroles de "And I Tell The Sea" qui s'en sort mieux que la précédente, la voix ayant sans doute fait vibrer quelques cœurs en cette année 65. "Untrue Unfaithful" est de bien meilleure facture, avec quelques points communs avec le voisin d'outre-Manche Jacques DUTRONC - voyez donc cette flûte traversière qui influencera peut-être le frenchy !

Avec "Little By Little", le chanteur collant au british boom diversifie son propos de la meilleure des manières. Il aurait de toutes manières fait un chanteur de rock prodigieux, cela me semble évident. Le guitariste sonne comme Hank MARVIN d'ailleurs mais impossible de trouver les crédits. Il s'agit en tout cas d'une belle compo de Mills. Enfin, "Bama Lama Bama Loo" est une reprise de LITTLE RICHARD. Il y avait un Chuck BERRY dans le premier album. Tom aime à se rappeler au bon souvenir des rockeurs, et si reprendre ce pionnier unique pour l'agressivité de sa voix n'a rien d'une sinécure, Tom s'en sort superbement et ne se ridiculise nullement !

Nous restons sur une parution très agréable, bien sûr, un peu doublon avec la première sur plusieurs titres. Le classique est présent avec "What's New Pussycat" et plusieurs titres sont de très bon aloi. On note la constance de Tom JONES dans sa manière de coller au goût du jour en continuant de proposer du rock dans ces disques. Il fait ainsi le lien avec toutes les scènes existantes, de la variété au rock, c'est fort, la versatilité de sa voix lui permettant ce genre de fantaisie. Le personnage, lui, s'impose de plus en plus comme le sex symbol de ces années. Un trois solide.

A lire aussi en POP par ERWIN :


John LENNON
Walls And Bridges (1974)
Le retour de John




Emiliana TORRINI
Me And Armini (2008)
Lumineuse personnalité


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. What's New Pussycat
2. Some Other Guy
3. I've Got A Heart
4. Little By Little
5. Won't You Give Him
6. Bama Lama Bama Loo
7. With These Wands
8. Untrue Unfaithful
9. To Wait For Love
10. And I Tell The Sea
11. The Rose /
12. Endlessly



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod