Recherche avancée       Liste groupes



      
SPACE ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Amon DÜÜl Ii, Blind Faith, Cream, MotÖrhead, Richard Wahnfried , Lemmy, Slim Jim & Danny B., Arthur Brown , Pretty Things/yardbird Blues Band
- Style + Membre : Dave Brock , Gong, Nik Turner , Hawklords
 

 Site Officiel (432)

HAWKWIND - Warrior On The Edge Of Time (1975)
Par RED ONE le 17 Août 2012          Consultée 3466 fois

L'album Warrior On The Edge Of Time, sorti en 1975, marque la fin d'une époque pour HAWKWIND. Ceux qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez s'arrêteront surtout au fait que ce cinquième album du Hawk' est le dernier enregistré avec Lemmy Kilmister, à peine quelques mois avant que le bassiste moustachu ne fonde MOTÖRHEAD. Mais en réalité, ce disque marque surtout la fin de la période dite "classique". Avec le départ de Lemmy, beaucoup de choses vont changer dans les années à venir, notamment d’un point de vue musical, et en cela, Warrior On The Edge Of Time apparaît comme le dernier opus du groupe à poursuivre encore les expérimentations initiées sur In Search Of Space en 1971.

De l’avis de certains journalistes, il s’agit de l’album le plus "professionnel" des années d’or d’HAWKWIND. En effet, la qualité du son y est remarquable, et si cet album est globalement dans la continuité des précédents, il est en revanche enfin doté d'une production impeccable. Simon House, l’homme aux claviers, introduit ici des effets synthétiques relativement avant-gardistes pour l’époque, qui ne manqueront pas d’être remarqués.

Cependant, quelque chose cloche sur ce disque : on sent que tout ne s’est pas fait dans la plus grande entente. Le fait que Lemmy ai claqué la porte rapidement après l’enregistrement n’est évidemment pas sans rapport. Ce qu’il faut dire aussi, c’est qu’un trublion de taille est venu participer aux hostilités cosmiques du Hawk’ sur cet album : Michael Moorcock, le célèbre écrivain de SF britannique. Car oui, j’ai oublié de vous le préciser : Warrior On The Edge Of Time est un concept-album, commandé par Dave Brock à Moorcock, et presque entièrement basé sur les aventures d’Elric, le Champion Eternel. C’est un fait notable quand on sait que cette collaboration entre HAWKWIND et Moorcock ne sera pas la dernière.

L’album débute avec un morceau époustouflant, "Assault And Battery", qui voit l’équipage du Hawk’ s’envoler pour des cieux infiniment étoilées. Les guitares sont affutées, et ce morceau sonne éminement metal. Futur classique du répertoire du groupe, "Assault And Battery" est un morceau assez long, mais il n’est que l’introduction du voyage. Le morceau qui suit directement cette mise en bouche, "The Golden Void", est la suite directe d'"Assault And Battery" (les deux titres sont fréquemment joués à la suite en live). "The Golden Void" nous fait plonger plus avant dans un gouffre stellaire dont on ne ressort pas indemne : la basse s’y fait martiale, pendant que les synthétiseurs new age de Simon House portent le vaisseau HAWKWIND vers des cieux astronomiquement infinis. Sublime.

Mais après une si extraordinaire introduction, qu’avons-nous ? Eh bien c’est ici que le concept est censé réellement se mettre en place : Michael Moorcock entre en scène et déclame tout son Multivers sur trois pistes réparties sur l'album : "The Wizard Blew His Horn", "Standing at the Edge" (un texte qui sera réadapté plus tard par BLUE ÖYSTER CULT) et "Warriors". Ces trois pistes sont un peu particulières, et tout le monde n'est pas d'accord pour les considérer comme réussies, tant le style Moorcock n'est pas forcément accessible à tous. Les hostilités spatiales redémarrent ensuite sur "Opa-Loka", mais le titre reste essentiellement instrumental. "The Demented Man", avec ses guitares acoustiques, ses synthétiseurs épiques et la voix délicate de Dave Brock, est un petit bijou, dans la droite lignée de certains titres des albums précédents.

Mais c'est véritablement "Magnu", piste rock pure et dure, quasiment metal, qui tire l'album vers le haut. Ce titre épique, où les saxophones de Nik Turner font merveille et où la basse de Lemmy est encore une fois bien bien présente, est définitivement LE titre classique de cet album, que le groupe joue encore de nos jours. Un titre encore une fois assez long, mais doté d'une rythmique en acier trempé. "Spiral Galaxy 28948", piste instrumentale aux claviers omniprésents, est l'un de ces moments de bravoure dus à Simon House que j'évoquais un peu plus haut, aux fortes consonnances avant-gardistes. C'est en revanche "Dying Seas" qui voit le Hawk' revenir à une certaine forme de remplissage. Le morceau final, "Kings Of Speed" (à ne pas confondre avec le "Speed King" de DEEP PURPLE), est un morceau de hard rock aux consonnances space rock, qui clôt remarquablement l'album, même s'il n'apporte rien de plus.

Warrior On The Edge Of Time n'est donc pas l'album le plus connu de la discographie du Hawk', mais pas forcément l'un des moins bon pour autant, les moments de bravoure space rock étant ici en très grand nombre et les morceaux classiques sont bel et bien là. Warrior On The Edge Of Time clôt donc au final avec brio la période classique du groupe. Quelques mois après cet album, HAWKWIND tentera heureusement de se renouveller en compagnie du sympathique Robert Calvert, sans pour autant y arriver immédiatement ...

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE par RED ONE :


HAWKWIND
The Earth Ritual Preview (1984)
Earth Ritual... ou plutôt ce qu'il en reste !




HAWKWIND
In Your Area (1999)
"Are you ready to flyyyyy with the Hawklords ?"


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Dave Brock (chant, guitare, basse, claviers)
- Lemmy Kilmister (basse)
- Nik Turner (saxophone, flûte, chant)
- Simon House (violon, claviers)
- Simon King (batterie)
- Alan Powell (batterie)
- Michael Moorcock (poésie déclamée)


1. Assault And Battery (part 1)
2. The Golden Void (part 2)
3. The Wizard Blew His Horn
4. Opa-loka
5. The Demented Man
6. Magnu
7. Standing At The Edge
8. Spiral Galaxy 28948
9. Warriors
10. Dying Seas
11. Kings Of Speed



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod