Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Aerosmith
- Membre : Black Star Riders, Suicidal Tendencies
 

 Site Officiel (381)

ALICE COOPER - Killer (1971)
Par ACETONE le 17 Juin 2013          Consultée 1506 fois

A peine la tournée de Love It To Death terminée, Alice Cooper et ses compères n’entendent pas s’arrêter là. C’est ainsi que seulement quelques mois après Love It To Death sort ce Killer à la pochette aguicheuse et aussi célèbre que complètement décalée (ce boa sur ce fond rouge vif tient du mauvais goût le plus savoureux). L’équipe est la même que sur le précédent disque et la machine semble huilée. Le producteur Bob Ezrin est ici plus présent que jamais, il transcende la plupart des titres par de multiples arrangements, participe aux compositions, et assure les claviers, se positionnant en membre à part entière.

La structure de Killer est plus conventionnelle que celle de Love It To Death, à part deux titres plus longs les autres ont une durée homogène. Au fil des huit pièces qui composent ce disque on ne peut qu’être admiratif face à la variété des titres : on passe de gros rock qui tâche (« Under My Wheels », « You Drive Me Nervous »), à des titres plus doux (« Be My Lover », l’hommage à Jim Morrison « Desperado »), parfois sinistres (le classique « Dead Babies », « Killer »), une compo à la structure plus progressive (Halo Of Flies), pour terminer en plein jam délirant (« Killer »). Le tout saupoudré par la gouaille jouissive du frontman. C’est la force de la musique proposée par le groupe à cette époque, on passe d’un registre à l’autre tout en gardant, en tout cas sur cet album, une cohérence et une ambiance caractéristique.

A cette époque les concerts deviennent de plus en plus grandiloquents, et se veulent toujours plus choquants. Ils offrent au public un véritable spectacle avec l’apparition d’un boa sur scène (le même que sur la pochette), une scène de pendaison lors de l’interprétation de Dead Babies… C’est d’ailleurs à cette époque que le maître de cérémonie Vincent Furnier a commencé à arborer son célèbre maquillage. Cependant à l’écoute de ce disque on se rend compte que l’Alice Cooper Band n’est pas une simple ode à la provocation ni une troupe de cirque. Derrière l’excellente voix rauque du brailleur Furnier se cachent d’excellents musiciens et une musique à la fois solide et audacieuse par la variété des styles proposés.

Killer frôle la perfection. Ce véritable coup de maître est un très bon compromis entre les gros tubes et des compos plus alambiquées dont la plupart sont devenues des classiques. Ce chef d’œuvre du rock au sens large est à recommander au plus grand nombre.

A lire aussi en ROCK :


BLANKASS
Elliott (2005)
Leur disque le plus anglais...




NO ONE IS INNOCENT
Gazoline (2007)
Le plein de super


Marquez et partagez





 
   ACETONE

 
  N/A



- Alice Cooper (chant)
- Glen Buxton (guitare)
- Michael Bruce (guitare)
- Dennis Dunaway (basse)
- Neal Smith (batterie, percussions)
- Bob Ezrin (claviers, arrangements)
- Rick Derringer (guitare sur 'under my wheels')


1. Under My Wheels
2. Be My Lover
3. Halo Of Flies
4. Desperado
5. You Drive Me Nervous
6. Yeah, Yeah, Yeah
7. Dead Babies
8. Killer



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod