Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1969 Pretties For You
1970 Easy Action
1971 Love It To Death
  Killer
1972 School's Out
1973 Billion Dollar Babies
  Muscle Of Love
1974 Greatest Hits
1975 Welcome To My Nightma...
1976 Alice Cooper Goes To ...
1977 Lace And Whiskey
  The Alice Cooper Show
1978 From The Inside
1980 Flush The Fashion
1981 Special Forces
1982 Zipper Catches Skin
1983 Dada
1986 Constrictor
1987 Raise Your Fist And Y...
  The Nightmare Returns
1989 The Beast Of Alice Coope...
  Trash
1990 Trashes The World
1991 Hey Stoopid
1994 The Last Temptation
  The Last Temptation
1997 A Fistful Of Alice
1999 The Life And Crimes Of A...
  Welcome To The Nightmare...
2000 Brutal Planet
  Brutally Live
2001 Dragontown
  The Definitive Alice Coo...
2003 The Eyes Of Alice Coo...
2005 Dirty Diamonds
2006 Live At Montreux 2005
2008 Along Came A Spider
2009 Keepin' Halloween Alive
2010 Theatre Of Death : Live ...
2011 Welcome 2 My Nightmar...
2014 Raise The Dead: Live Fro...
2017 Paranormal
2021 Detroit Stories
 

- Style : Aerosmith
- Membre : Black Star Riders, Suicidal Tendencies
 

 Site Officiel (662)

ALICE COOPER - Hey Stoopid (1991)
Par NESTOR le 27 Août 2021          Consultée 254 fois

C’est avec un grand soulagement qu'ALICE COOPER a dû constater qu’après plus d’une décennie à courir derrière un succès à la hauteur de celui qu'il avait rencontré au début des années 70, il touchait à la fois le pactole et la reconnaissance de ses pairs avec Trash (1989). Dès lors, pourquoi changer une formule qui a si bien fait ses preuves ?
Et de fait, Hey Stoopid navigue dans les mêmes eaux : un Heavy Metal fortement dopé aux claviers et calibré spécialement pour les radios US. Mais alors qu’avec Trash la surprise était de mise et le timing parfait, avec ce dix-neuvième album, les choses sont un peu différentes. En effet, musicalement, nous sommes là en terrain totalement connu, ce qui rend le côté 'calculé' de ce disque plus évident. D’autre part, cet album débarque alors que le grunge a déjà pris son envol en rendant un peu désuet et superficiel ce Hard très FM. De fait, alors que le niveau est globalement identique à celui de son prédécesseur, le charme est, lui, bien moindre.
Ainsi, des titres comme "Snakebite" et "Hurricane Years" sont assez dispensables, certes bien construits et sans défauts majeurs, mais sans saveur particulière. Les ballades "Burning Our Bed" et "Die For You" (co écrite avec des membres de MOTLEY CRUE), également assez convenues, manquent cruellement de profondeur et d’émotion. Tout est lisse, parfaitement en phase avec les attentes du grand public à cette époque, maîtrisé et sans surprise.

La formule consistant à convier un maximum d’invités prestigieux, comme cela avait été le cas avec Trash, est également renouvelée. ALICE s’offre alors les services de quatre guitaristes d’exception que sont Joe SATRIANI (qui apparaît sur 5 titres), SLASH, Steve VAI et Vinnie MOORE. Mick MARS et Nikki SIXX de MOTLEY CRUE, ainsi qu'Ozzy OSBOURNE font également partie de la fête. Ces contributions, pour sympathiques quelles sont, ne parviennent cependant pas à cacher le fait qu’ALICE ne créé plus les styles, il se contente de les suivre, même si c'est avec talent et savoir-faire. La magie et la folie ont laissé place au professionnalisme et à l'analyse.
On pourra tout aussi bien le regretter et garder la nostalgie de ces années 70 durant lesquelles ALICE faisait rimer génie avec ridicule et créativité avec irrégularité, que se réjouir du fait que le bonhomme a traversé toutes ces années en sachant évoluer intelligemment, pour nous pondre désormais des albums à la qualité relativement constante, en piochant certains éléments de son passé pour les actualiser. Ainsi, voit-on ici réapparaître le personnage de STEVEN (présent dans Welcome To My Nightmare (1975)) dans le très bon "Wind-up Toy". De plus, un peu à l’image d’un From The Inside (1978), Hey Stoopid est centré autour d’une thématique liée à la détresse psychologique. C’est ici l’addiction aux drogues et à l’alcool qui sert de fil conducteur à la majeure partie des chansons.

Reste de bons titres à l’image du mélancolique "Might As Well Be On Mars" et de sa rythmique implacable, "Dangerous Tonight" et ses vocaux vicieux à souhait. Ou bien des entraînants "Hey Stoopid" et "Little By Little". Mais accoucher d’un titre aussi anecdotique que "Feed My Frankenstein" lorsqu’on a sous la main un trio magique composé de Steve VAI, Joe SATRIANI et Nikki SIXX, est une hérésie !

Bien que très proche de son prédécesseur, Hey Stoopid est un album un peu trop gras proposé par un chanteur qui bien que surdoué se repose un peu trop mollement sur son savoir-faire. Délesté de ses quatre titres les plus faibles et doté d’un son un peu plus 'Rock', nul doute que cet album aurait eu les qualités pour se montrer bien plus dangereux et intéressant.
Et surtout, il aurait pu affronter l’épreuve du temps avec un peu plus de sérénité et de morgue.

A lire aussi en HARD ROCK par NESTOR :


Yngwie MALMSTEEN
Rising Force (1984)
Et soudain dieu éclaira ses disciples




Yngwie MALMSTEEN
Magnum Opus (1995)
Yngwie de retour au sommet


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Alice Cooper (chant)
- Hugh Macdonald (basse)
- Jai Winding (clavier)
- Joe Satriani (guitare)
- John Webster (claviers)
- Mick Mars (guitare)
- Mickey Curry (batterie)
- Robert Bailey (claviers)
- Slash (guitare)
- Stef Burns (guitare)
- Steve Croes (claviers)
- Steve Vai (guitare)
- Vinnie Moore (guitare)


1. Hey Stoopid
2. Love's A Loaded Gun
3. Snakebite
4. Burning Our Bed
5. Dangerous Tonight
6. Might As Well Be On Mars
7. Feed My Frankenstein
8. Hurricane Years
9. Little By Little
10. Die For You
11. Dirty Dreams
12. Wind-up Toy



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod