Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1969 Pretties For You
1970 Easy Action
1971 Love It To Death
  Killer
1972 School's Out
1973 Billion Dollar Babies
  Muscle Of Love
1974 Greatest Hits
1975 Welcome To My Nightma...
1976 Alice Cooper Goes To ...
1977 Lace And Whiskey
  The Alice Cooper Show
1978 From The Inside
1980 Flush The Fashion
1981 Special Forces
1982 Zipper Catches Skin
1983 Dada
1986 Constrictor
1987 Raise Your Fist And Y...
  The Nightmare Returns
1989 The Beast Of Alice Coope...
  Trash
1990 Trashes The World
1991 Hey Stoopid
1994 The Last Temptation
  The Last Temptation
1997 A Fistful Of Alice
1999 The Life And Crimes Of A...
  Welcome To The Nightmare...
2000 Brutal Planet
  Brutally Live
2001 Dragontown
  The Definitive Alice Coo...
2003 The Eyes Of Alice Coo...
2005 Dirty Diamonds
2006 Live At Montreux 2005
2008 Along Came A Spider
2009 Keepin' Halloween Alive
2010 Theatre Of Death : Live ...
2011 Welcome 2 My Nightmar...
2014 Raise The Dead: Live Fro...
2017 Paranormal
2021 Detroit Stories
 

- Style : Aerosmith
- Membre : Black Star Riders, Suicidal Tendencies
 

 Site Officiel (662)

ALICE COOPER - A Fistful Of Alice (1997)
Par NESTOR le 2 Juillet 2021          Consultée 203 fois

Bienvenu au Cabo Wabo Cantina, l’antre mexicain de Sammy Hagar, où ALICE COOPER, 20 ans après avoir sorti ce qui était jusqu’alors son seul véritable album live officiel, The Alice COOPER Show (Live At The Whisky A-Go-Go 1969, sortie en 1993, étant très confidentiel), nous donne rendez-vous pour l’enregistrement d’un témoignage de ses prestations scéniques. Et sans surprise, l’attente était amplement justifiée. A quelques petites réserves près, nous avons en effet là un témoignage de grande qualité de ce dont est capable l'artiste exceptionnel qu’est Vincent Furnier.

La première de ces réserves est liée à la durée de l'album : à peine une heure de musique pour couronner plus de trente années de carrière, cela fait un peu léger, surtout lorsque cela inclut un inédit studio. A l’époque où les CD pouvaient allègrement dépasser les 75 minutes, il y avait de quoi proposer quatre à cinq titres supplémentaires. La seconde réserve tient (non pas à la pochette, quoique…), à la nature de ce témoignage. Nous n’avons pas droit à la capture d’une date de la tournée de 1997, mais à un montage effectué à partir de 2 concerts donnés spécialement dans cette optique, et qui donne un arrière-goût de Best Of à ce disque. Cela se traduit par le fait que les versions sélectionnées, souvent assez lisses, manquent un peu, de ce fait, de la classe et de la dérision dont le chanteur sait si bien habiller ses compositions. A titre d’exemple, bien qu’irréprochables, les guitares se contentent d’assurer tranquillement, sans trop en faire. Ainsi, le solo de "I’m Eighteen" est tout à fait passe-par tout. On peut faire le même constat avec les claviers et les chœurs qui paraissent bien pâles et bien propres.

Mais bon, soyons honnêtes, A Fistful of Alice est un très bon disque qui ravira la plupart des fans du Coop'. Le son puissant s’inscrit dans la lignée de ses albums récents, à savoir un Heavy Metal résolument moderne. Le track listing puise alternativement dans les grands classiques du groupe (la triplette d’ouverture "School's Out / Under My Wheels / I'm Eighteen" parle d’elle-même), et dans des titres moins évidents comme la triplette suivante, "Lost In America / Teenage Lament '74 / I Never Cry", qui renvoie aux années un peu plus obscures, et surtout moins Heavy, du bonhomme. Cette variété de styles permet de mettre en avant des titres qui, comme "Poison", gagnent en efficacité, malgré des chœurs en carton-pâte ou bien un "Desperado" sur lequel Vincent Furnier nous dévoile les différentes facettes de ses personnages.

Plusieurs invités interviennent, à commencer par le maître des lieux, Samy HAGAR, qui se fend d’un accompagnement à la guitare dans une version puissante de "School’s Out". On note également la présence bien plus marquante de SLASH sur plusieurs titres à partir de "Lost In America". Le guitariste de GUNS’N’ROSES apporte réellement son empreinte personnelle avec son jeu de guitare très gras. Moins heureuse est l'intervention de Rob ZOMBIE qui vient massacrer "Feed My Frankenstein" à cause d'une voix bien trop basique pour l’univers d’ALICE COOPER. Le disque se termine sur "Is Anyone Home", un titre studio introduit par un speaker latino. Pas de quoi se relever la nuit avec ce morceau sur-produit, dont le style semble hésiter entre un Heavy moderne et une Pop Rock puissante.

Au final, A Fistful of Alice est un album live très correct, bien qu'un peu court, mais qui n’explore pas la folie artistique dont ALICE COOPER est capable, pour se concentrer sur des versions assez convenues de ses grands classiques. C'est un peu dommage mais reflète le nouveau style de vie de Vincent Furnier qui a tourné le dos à l'alcool et aux drogues, pour se consacrer au golf.
Plus sérieusement, ce disque est un résumé très agréable de la carrière d'ALICE COOPER.

A lire aussi en HARD ROCK par NESTOR :


ALICE COOPER
Dirty Diamonds (2005)
Très bon panorama de la carrière du Coop'




WARNING
Warning Ii (1982)
La confirmation d'un grand talent


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Alice Cooper (chant)
- Jimmy Degrasso (batterie)
- Paul Taylor (guitare, claviers)
- Reb Beach (guitare)
- Ryan Roxie (guitare)
- Todd Jensen (basse)
- Samy Hagar (invité)
- Slash (invité)
- Rob Zombie (invité)


1. School's Out
2. Under My Wheels
3. I'm Eighteen
4. Desperado
5. Lost In America
6. Teenage Lament '74
7. I Never Cry
8. Poison
9. No More Mr Nice Guy
10. Welcome To My Nightmare
11. Only Women Bleed
12. Feed My Frankenstein
13. Elected
14. Is Anyone Home



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod