Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-AGE PROG?  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Trust No One, Blackmore's Night, Bernard Benoit
- Membre : Gtr, Hiromi, 801, The Sallyangie
 

 Site Officiel (2431)
 Tubular.net (2542)

Mike OLDFIELD - Tubular Bells Ii (1992)
Par WALTERSMOKE le 26 Mars 2020          Consultée 103 fois

Sortir chez Warner l'album que réclamait Virgin depuis 1973, c'est ce qu'on appelle dans le jargon un coup de pute. Mike OLDFIELD le savait très bien et a dû jubiler en voyant la mine déconfite de Richard Branson le jour de sa sortie. Très bien. Mais musicalement, que vaut ce T.B II ?

Pas grand-chose malheureusement. T.B II est un remix de l'album d'origine, avec la même structure, les mêmes rebondissements et tutti quanti. En soi, c'est ni bien ni mal, ça existe et puis c'est tout. Et pour être franc, la qualité du côté de la production est là. On sent la différence entre un album conçu un peu de bric-et-de-broc et un album produit par un artiste majeur ayant les moyens de ses ambitions. Enfin, un peu de modernité ne fait pas de mal. Sauf que bon... passé l'ouverture "Sentinel", digne copie non conforme de l'intro culte de Tubular Bell, et "Dark Star", terriblement prenant, le train de l'ennui nous emmène. Alors oui, on a Alan Rickman sur "The Bell", les cornemuses sur "Tattoo" offrent une nouveauté appréciable et contribuent à la richesse sonore globale, mais ce n'est pas suffisant pour en faire un chef-d'oeuvre. Et peut-être que c'est de l'humour typiquement anglais, mais "Altered State", le miroir du fameux Caveman, est bancal, pas drôle, et musicalement navrant.

Difficile d'écrire plus longtemps sans sombrer dans la comparaison brute morceau par morceau, alors abrégeons : Tubular Bells II, c'est la copie de l'élève qui a triché sur son camarade de classe, mais en apposant sa patte personnelle suffisamment pour en tirer quelque chose de moins décalqué. Honorable mais pas bon et encore moins excellent, quand bien même on n'est pas attentif.

Note réelle : 2,5/5

A lire aussi en NEW-AGE/AMBIENT par WALTERSMOKE :


FRIPP & ENO
Evening Star (1975)
Un pilier de l'ambient




Klaus SCHULZE
Shadowlands (2013)
Un "retour" magnifique


Marquez et partagez





 
   MR. AMEFORGEE

 
   MARCO STIVELL
   WALTERSMOKE

 
   (3 chroniques)



- Mike Oldfield (plein de guitares, etc.)
- Alan Rickman (maître de cérémonie)
- Sally Bradshaw (choeur)
- Celtic Bevy Band (cornemuses)
- Eric Cadieux (programmation et sons digitaux)
- Edie Lehman (choeur)
- Susannah Melvoin (choeur)
- Jamie Muhoberac (claviers)
- P.d. Scots Pipe Band (cornemuses)
- John Robinson (percussions)


1. Sentinel
2. Dark Star
3. Clear Light
4. Blue Saloon
5. Sunjammer
6. Red Dawn
7. The Bell
8. Weightless
9. The Great Plain
10. Sunset Door
11. Tattoo
12. Altered State
13. Maya Gold
14. Moonshine



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod