Recherche avancée       Liste groupes



      
WORLD MUSIC  |  STUDIO

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Trust No One, Blackmore's Night, Bernard Benoit
- Membre : Gtr, Hiromi, 801, The Sallyangie
 

 Site Officiel (2460)
 Tubular.net (2581)

Mike OLDFIELD - Incantations (1978)
Par WALTERSMOKE le 10 Février 2014          Consultée 483 fois

En 1978, le Mike OLDFIELD nouvelle génération débarque. Moins introverti, plus susceptible de paraître devant un public, et beaucoup moins chevelu, l'homme de Reading referme une page de sa vie pour en écrire une autre. Musicalement parlant, cela se traduit par la sortie de son quatrième album, Incantations.

À première vue, Incantations fait peur. En effet, il s'agit d'un double album, contenant un piste de plus d'un quart d'heure par face de vinyle. Autant dire que cela fait peur, surtout lorsqu'on apprend qu'Incantations fait la part belle aux longueurs et aux répétitions. Ce dernier élément est vrai, OLDFIELD, accompagné de quelques musiciens, ne brille pas par des compositions denses et complexes, mais tout l'inverse. Toutefois, une telle direction artistique n'est pas du tout incompatible avec une réussite ample et méritée. À l'image des chantres de la musique minimaliste, Incantations arrive à se rendre intéressant, captiver et se placer comme un incontournable de la discographie d'OLDFIELD. Mieux, contrairement aux trois précédents albums du multi-instrumentiste, il n'y a pas de défauts apparents. Tout au plus, l'introduction de la deuxième partie peut faire tiquer, de par ses synthés datés, mais ce n'est pas grand-chose, surtout à côté des meilleurs morceaux de l'album. En particulier, la deuxième moitié de la première partie est magnifique, avec ces chœurs féminins de toute beauté, et surtout le final de l'album, soit presque cinq minutes de grâce mélancolique, avec une Maddy Prior au sommet.

En 1978, Mike OLDFIELD offre le meilleur de lui-même, et cela s'appelle Incantations. Il s'agit clairement d'un incontournable, surtout pour quiconque veut creuser la discographie du guitariste. Historiquement, Incantations marque également le coup, puisqu'il s'agit du dernier album complètement dédié au rock progressif. Et encore.

A lire aussi en WORLD MUSIC par WALTERSMOKE :


DISSIDENTEN
Sahara Elektrik (1984)
On fout le dawa dans ton souk, mon frère !




GURU GURU
2000 Gurus (2000)
Le Guru de l'an 2000


Marquez et partagez





 
   MR. AMEFORGEE

 
   MARCO STIVELL
   WALTERSMOKE

 
   (3 chroniques)



- Mike Oldfield (presque tout)
- Mike Laird (trompette)
- Pierre Moerlin (batterie, vibraphone)
- Maddy Prior (choeur)
- Sally Oldfield (choeur)
- The Queens College Girls Choir (choeur)
- Terry Oldfield (flûtes)
- Sebastion Bell (flûtes)
- Jabula (percussions africaines)
- David Bedford (orchestrations)


1. Part One
2. Part Two
3. Part Three
4. Part Four



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod