Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bob Dylan

Joan BAEZ - Joan (1967)
Par DERWIJES le 24 Octobre 2018          Consultée 120 fois

En 1967, le rock redécouvre l’orchestre en même temps que le psychédélisme explose. Sgt. Peppers revient du Magical Mystery Tour, les MOODY BLUES rêvent de Days of Future Passed pendant que David BOWIE et les BEE GEES sortent leurs premiers albums en même temps que le JIMI HENDRIX EXPERIENCE, le JEFFERSON AIRPLANE et LOVE élargissent nos esprits. Côté folk, Bob DYLAN revient à ses racines et de loin avec son John Weasley Harding, les BYRDS se mettent à la country et dans un an SIMON & GARFUNKEL nous offriront leur chant du cygne.

Une année charnière donc, pendant laquelle Joan BAEZ sort son huitième album, de nouveau un éponyme, un an après un Noël franchement mièvre. Cela ne l’empêche de poursuivre sur sa lancée de s’acoquiner une deuxième fois avec le conducteur Peter SCHENCKELE pour des arrangements classiques, adaptés cette fois-ci à des morceaux repris à des artistes contemporains. Ne cherchez pas de reprises de Bob Dylan ici, mais regardez bien et vous verrez deux morceaux écrits par la Madone du Folk elle-même, détail qui n’en est pas un puisqu’il s’agit de la première fois qu’un album de Joan BAEZ comporte des morceaux écrits par Joan BAEZ. Elle qui préfère d’habitude s’exprimer avec les mots des autres décident ici de prendre la plume d’abord pour « North », petite bluette sympathique mais sans prétention, puis pour « Saigon Bride » sur la Guerre du Vietnam pour conclure l’album et qui reflète l’évolution de son engagement de plus en plus virulent pour la Paix.

L’orchestre aussi a bien évolué depuis l’album précédent. Finies les orchestrations maniérées, les instruments servent de jolie parure aux morceaux. Parure inutile pour « Eleanor Rigby » et « The Dangling Conversasion » mais qui habille joliment DONOVAN, particulièrement sur « Turquoise », avec sa harpe et ses trompettes. Les instruments à vents sont utilisés bien intelligemment sur « Children of Darkness », écrite en hommage à son beau-frère Richard FARINA, chouchou du Greenwich Village mort dans un accident de moto alors qu’il produisait pour Joan un album qu’elle décidera finalement de ne pas sortir. C’est l’un des deux morceaux hantés par la mort de l’album, avec l’adaptation en musique du poème d’Edgar Allan POE « Annabel Lee » qui gagne en douceur ce qu’elle perd en gothique –personnellement, le plus hommage à ce poème se trouve pour moi chez THIEFAINE-.

Mais ces orchestrations ne fonctionnent pas toujours, en témoigne la reprise de Jacques BREL « La Colombe (The Dove) » sur les soldats français envoyés en Algérie (autre chanson protestataire anti-guerre faisant écho à la situation au Vietnam). Une chanson qui a du potentiel mais qui retombe comme un soufflé à cause d’un traitement tout dans les aigus, aussi bien dans les instruments que dans le chant de Joan BAEZ qui décide de jouer à la Castafiore au dépend de nos tympans.

Mais ne crachons pas dans la soupe. Le résultat reste tout à fait satisfaisant. Sans être impérissables, ces reprises s’écoutent avec plaisir et proposent un changement de direction intéressant pour une artiste qui commençait à se lasser de sa recette habituelle (en témoigne le seul morceau issu du répertoire folk traditionnel, expédié en moins de deux). A un moment où le monde de la musique est bouleversé toutes les deux semaines, Joan BAEZ poursuit tranquillement sa route.

A lire aussi en FOLK par DERWIJES :


Joan BAEZ
Vol. 2 (1961)
Rebelote




Joan BAEZ
Joan Baez (1960)
Au commencement


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Joan Baez (chant, guitare)
- Peter Schickele (arrangement, conducteur)


1. Be Not Too Hard
2. Eleanor Rigby
3. Turquoise
4. La Colombe (the Dove)
5. Dangling Conversation
6. The Lady Came From Baltimore
7. North
8. Children Of Darkness
9. The Greenwood Side
10. If You Were A Carpenter
11. Annabel Lee
12. Saigon Bride



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod