Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bob Dylan

Joan BAEZ - From Every Stage (1975)
Par DERWIJES le 6 Décembre 2018          Consultée 52 fois

Joan BAEZ en live, c’est quelque chose. Souvenez-vous des deux In Concerts parus chez Vanguard au début de sa carrière. Ou même de son passage à Woodstock ! Sans être une showgirl comme peut l’être, disons, une Stevie NICKS, notre Joan sait occuper une scène grâce à ses performances habitées et son contact avec le public. Un album live, voilà ce qui manquait pour la période A&M. Et quitte à en sortir un, quelle meilleure tournée choisir que celle supportant son dernier album, le carton plein Diamonds and Rust ? Voici donc From Every Stage, son album live des années 70, constitué de deux CD’s, un pour une première partie acoustique et le deuxième avec son backing-band.

D’entrée, Joan sort directement le grand jeu avec "(Ain’t Gonna Let Anybody) Turn Me Around". Chantée a capella avec une férocité peu coutumière de notre chanteuse, le morceau détonne et s’énerve contre l’administration Ford. Tout simplement jouissif. La deuxième partie de ce set acoustique est plus classique : armée de sa fidèle guitare acoustique Joan reprend des standards ou joue ses propres chansons. De ces dernières il n’y en a que trois sur tout l’album, dont deux sur ce premier disque. Pas de surprise, il s’agit de "Blessed Are…" et "Love Song to a Stranger, Part Two", deux bons morceaux que l’on retrouve avec plaisir. Je vais faire mon râleur mais j’aurais aimé trouvé "Gracias A La Vida"… Certes, il sera présent dans de futurs live, mais c’est une chanson taillée pour la scène.

Toujours sans surprise, nous retrouvons des reprises de Bob DYLAN, sur ce premier disque avec "I Shall Be Released" et "Blowin’ in the Wind", deux incontournables, deux valeurs sûres que Joan BAEZ a depuis longtemps fait sienne et qu’elle joue avec autant d’aisance que si c’était elle qui les avait écrites. Ceux qui ne se sont toujours pas remis de sa performance à Woodstock réécouteront avec plaisir "Joe Hill", tandis que les fans de la première heure seront surpris d’y retrouver "Stewball", morceau issu de son album /5 sorti en 1964. Petite surprise en revanche avec "Suzanne" : c’est la première fois que Joan reprend Leonard COHEN ! Cette chanson a été reprise jusqu'à plus soif mais revient toujours à une autre version tellement elle est inlassable. Autre première en live, "The Ballad of Sacco and Vanzetti", écrite avec Ennio MORRICONE. Celle-là aussi, dans le genre classique inlassable...

Vient ensuite le deuxième CD et la partie électrique. Bob DYLAN se taille de nouveau la part du lion avec cette fois-ci trois morceaux. J’avoue que c’est Joan BAEZ qui m’a fait aimer "Lily, Rosemary and the Jack of Hearts" avec cette version, mais "Forever Young" et "Love is Just a Four-Letter Word" ne me font pas plus d’effets que cela, peut-être dû à la performance un peu en mode pilotage automatique que donne Joan. Heureusement elle se réveille pour "Diamonds and Rust". Elle parvient à y conserver la mélancolie de la mélodie initiale malgré le fait que les conditions de concert ne lui permettent pas de créer un son aussi détaillé que la version studio. Succès assuré auprès de la foule qui est sans contexte sous le charme et se laisse porter tout le reste du concert au fil des reprises suivantes. Après "Diamonds and Rust" le meilleur de l’album est passé, les chansons suivantes repartent sur des morceaux traditionnels et Joan repasse en mode pilotage automatique pour un résultat honnête mais pas transcendant.

Le seul vrai bémol du disque est sa fin en eau de boudin avec un "Amazing Grace" forcé et plutôt lourdingue. En dehors de ce faux-pas, From Every Stage est un album honnête qui ne trompe pas l’auditeur : à l’orée d’un changement de style drastique il sonne comme un au-revoir à ce qui fut peut-être sa période artistique la plus prolifique. Un bon choix pour s’initier à la Reine de la Folk.

A lire aussi en FOLK par DERWIJES :


Joan BAEZ
Blessed Are... (1971)
Dernier pour Vanguard, premier d'une superbe série




Joan BAEZ
In Concert, Part Ii (1963)
Folk


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Joan Baez (chant, guitare)
- David Briggs (claviers)
- Larry Carlton (guitare)
- Dan Ferguson (guitare)
- Jim Gordon (batterie)
- James Jamerson (basse)


1. Ain't Gonna Let Nobody Turn Me Around
2. Blessed Are...
3. Suzanne
4. Love Song To A Stranger, Part Two
5. I Shall Be Released
6. Blowin' In The Wind
7. Stewball
8. Natalya
9. The Ballad Of Sacco And Vanzetti
10. Joe Hill

1. Love Is Just A Four-letter Word
2. Forever Young
3. Diamonds & Rust
4. Boulder To Birmingham
5. Swing Low, Sweet Chariot
6. Oh Happy Day
7. Please Come To Boston
8. Lily, Rosemary And The Jack Of Hearts
9. The Night They Drove Old Dixie Down
10. Amazing Grace



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod