Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bob Dylan

Joan BAEZ - Honest Lullaby (1979)
Par DERWIJES le 22 Décembre 2018          Consultée 169 fois

Jolie photo ! C’est un changement bienvenu après la pochette façon Club Med de Gulf Winds et celle de Blowin’ Away où Joan BAEZ ressemblait plus à Ellen DEGENERES qu’à elle-même. Elle a été prise par le photographe Yoursuf KARSH, principalement connu pour ses portraits et notamment celui de Winston Churchill. Autant l'avouer tout de suite, cette photo est le point fort de l’album !

Honest Lullaby, donc. Dernier album de Joan BAEZ sorti dans les années 70, son dernier tout court jusqu’en 1987, mais aussi son dernier chez le label Portrait de CBS. D'après son autobiographie, elle serait partie du label à cause de désaccords politiques avec son président. La chanson titre a été écrite pour son fils et Joan l’a jouée pendant son passage au Muppet Show en 1980, et l’album dans son ensemble est dédié au journaliste John Wassermann, mort dans un accident de la route quelques mois auparavant, et qui était un ami proche de BAEZ, ayant écrit pour elle un petit texte dans les notes de son best-of Joan C. Baez. On retrouve parmi la setlist "No Woman No Cry", du Jackson BROWNE, du Janis IAN et trois chansons inédites de Joan.
Et le tout n’est pas très bon.

Pire, Honest Lullaby peut facilement prétendre être son pire album. En regardant en arrière, nous pouvons dire que Gulf Winds était plutôt moyen mais restait sympathique par moment, alors que Blowin’ Away était un album médiocre qui n’était sauvé que par deux chansons. Rien de tout cela sur cet album que Joan semble avoir fait en mode pilotage automatique. Accompagnée d’un groupe de studio, elle patauge laborieusement dans un marécage de pop seventies, un son qui a mal vieilli. Ici aucune chanson ne parvient à briller. La version studio de "No Woman No Cry" est juste pénible à écouter avec son côté caricatural "reggae pour les nuls", la version du live qui suivra l’album sera bien meilleure. La reprise du hit des BELLAMY BROTHERS "Let Your Love Flow" est mollassonne, celle de "For All We Know" encore pire – préférez celle d’Aretha FRANKLIN.

Elle se rattrape comme elle peut sur les paroles de ses propres chansons et ne s’en sort pas trop mal même si on l’a connu plus inspirée, mais encore une fois la musique ne suit pas. Et pire que tout, le chant non plus ne suit pas ! Si vous me lisez, vous savez que je crierai au génie si Joan BAEZ se contentait de chanter l’annuaire téléphonique tellement j’aime sa voix, mais sur Honest Lullaby c’est comme si elle ne faisait aucun effort. On peut sentir que son timbre change avec l’âge, mais au lieu de l’adapter comme elle le fera sur ses prochains albums c’est comme si elle s’était dit tant pis et avait donné le minimum syndical de ce que l’on peut attendre d’elle.

Fermons les yeux sur ce disque, cachons-le sous le tapis ou faisons avec, mais bref, il n’y a pas de quoi être fier. La bonne nouvelle est que nous arrivons au bout du tunnel : ses prochains efforts seront plus convaincants.

A lire aussi en FOLK par DERWIJES :


Joan BAEZ
Any Day Now (1968)
DYLAN par BAEZ.




Joan BAEZ
Ring Them Bells (1995)
Joan baez & co.


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Joan Baez (chant, guitare)
- Hill Abrahams (violon)
- Barry Beckett (claviers)
- Larry Byrom (guitare)
- Pete Carr (guitare)
- James Crozier (violoncelle)
- Roger Hawkins (batterie)
- David Hood (basse)
- Jimmy Johnson (guitare)
- Charlie Mccoy (harmonica)
- Ava Aldridge, George Jackson, Lenny Lebl (chœurs)


1. Let Your Love Flow
2. No Woman No Cry
3. Light A Light
4. Song At The End Of The Movie
5. Before The Deluge
6. Honest Lullaby
7. Michael
8. For Sasha
9. For All We Know
10. Free At Last



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod