Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (10)
Questions / Réponses (2 / 8)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Thin Lizzy, Electric Sandwich, Uriah Heep, Eloy, Led Zeppelin, Scorpions
- Membre : California Breed, Msg, Flying Colors, Gary Moore , Kansas, Rainbow, Billy Cobham , Tony Iommi , Black Sabbath, Captain Beyond, Who Cares, Blackmore's Night, Ian Gillan , Tommy Heart , Ozzy Osbourne
- Style + Membre : Glenn Hughes , Joe Lynn Turner , Warhorse, Whitesnake
 

 Site Officiel (541)
 The Deep Purple Appreciation Society (434)

DEEP PURPLE - Perfect Strangers (1984)
Par RED ONE le 17 Juillet 2012          Consultée 2928 fois

En 1984, la nouvelle est tellement énorme que tout le monde se fout complètement de savoir si BLACK SABBATH trouvera enfin un nouveau chanteur ou de savoir si LED ZEPPELIN va se reformer sans John Bonham. De quelle nouvelle s'agit-il ? De celle-ci : DEEP PURPLE se reforme ! Et pas n'importe quel DEEP PURPLE, non non non ! Le DEEP PURPLE Mk2, le Grand DEEP PURPLE, celui responsable entre autres des mythiques albums In Rock (1970), Machine Head (1972) et Made In Japan (également sorti en 1972), trois albums d'une importance ca-pi-tale dans l'histoire du rock. Les années 1970 s’étaient achevées beaucoup trop tôt pour le groupe, puisqu’après le départ de Ritchie Blackmore (parti fonder RAINBOW en 1975), DP n’a pas survécu longtemps : malgré les immenses qualités de l’album Come Taste The Band (1975), enregistré en compagnie du regretté et génial Tommy Bolin en remplacement de Blackmore, DEEP PURPLE splitta en 1976, rongé par la drogue, la fatigue et, peut être aussi, le désespoir...

Alors une telle reformation, 8 ans après ce split catastrophique, oui, c'est énorme. On est cependant en droit de se demander sous quelles conditions (financières) le tyrannique Ritchie Blackmore a-t-il accepté de retravailler avec son plus grand ennemi de tous le temps, Ian Gillan, alors fraîchement démissionnaire de BLACK SABBATH en 1984... En réalité, ces retrouvailles du Mk2 étaient plus ou moins programmées de longue date. En 1982, Ian Gillan, qui rêve d'une reformation du groupe depuis déjà de nombreuses années, sent que la chose ne va pas tarder à se faire et licencie de façon scandaleuse les membres de son groupe solo GILLAN. Dépité de ne pas voir la chose se faire rapidement, il rejoindra BLACK SABBATH le temps de l'album Born Again (1983). Jon Lord et Ian Paice font pour leur part office de figurants au sein du groupe de David Coverdale, WHITESNAKE, et ne cracheraient pas non plus sur une reformation du line-up de la grande époque. Roger Glover et Ritchie Blackmore continuent de leur côté d'enregistrer des albums de RAINBOW corrects en compagnie de Joe Lynn Turner et de réaliser des tournées d’anthologie, mais l’envie de reformer DEEP PURPLE est également bien présente.

Et le résultat de cette reformation inespérée, en 1984, c'est cet album, Perfect Strangers. Un disque à l'artwork très surprenant au passage, puisque le groupe cède à la mode des visuels heavy metal kitschs des années 1980 en arborant un logo métallisé surdimensionné comme simple et unique illustration de pochette. Mais à y bien regarder, ce visuel est relativement sobre quand on le compare à la concurrence de l'époque. Beaucoup d'autres choses ont également changé depuis Come Taste The Band : adieu le son funk/rythm'n'blues de la période Coverdale/Hughes, DEEP PURPLE revient au hard rock pur et dur ! Réellement ? Non pas véritablement : Perfect Strangers ne ressemble en réalité en rien aux albums "classiques" du Mk2. Il n'a pas le côté explosif d'In Rock (1970) et se situe à des années-lumières du génie de Machine Head (1972). En réalité, Perfect Strangers marque le début d'une orientation volontairement hard FM dans le répertoire de DEEP PURPLE. Et ce n'est pas étonnant : par bien des aspects, Perfect Strangers se situe dans la droite lignée des derniers albums de RAINBOW avec Joe Lynn Turner, à savoir Straight Between The Eyes (1982) et surtout Bent Out Of Shape (1983).

Cette filiation évidente avec les derniers opus de RAINBOW des années 1980 est également visible dans l'emploi de claviers épiques et de riffs hauts en couleur. Alors, certes, on pourra reprocher à cet album de trop chambouler certaines choses. Le son hard FM a rebuté pas mal d'anciens fans, mais il en a également conquis de nouveaux.

Perfect Strangers est sans conteste l'un des meilleurs albums de DEEP PURPLE. Varié, frais, enjoué, garni de morceaux vraiment bons de bout en bout et de moments magiques, il a très bien passé l'épreuve du temps. Cependant, il marque aussi le début d'une nouvelle période pour le groupe après huit années de silence. Les tournées de promotion de Perfect Strangers feront un véritable carton dans le monde entier, mais la suite sera plus mitigée : l'album suivant, The House Of Blue Light (1987), verra l'inspiration du groupe diminuer malgré la qualité présente, et les vieilles tensions ressurgir... Décidemment.

Perfect Strangers, un classique à mettre entre toutes les mains !

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


DIO
Holy Diver (1983)
Les débuts de la carrière "solo" de Ronnie J. Dio

(+ 1 kro-express)



DEEP PURPLE
Burn (1974)
La légende

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
   GEGERS

 
   (2 chroniques)



- Ian Gillan (chant)
- Ritchie Blackmore (guitare)
- Roger Glover (basse)
- Jon Lord (claviers)
- Ian Paice (batterie)


1. Knocking At Your Back Door
2. Under The Gun
3. Nobody's Home
4. Mean Streak
5. Perfect Strangers
6. A Gypsy's Kiss
7. Wasted Sunsets
8. Hungry Daze
9. Not Responsible



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod