Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Ted Nugent

Rod STEWART - A Night On The Town (1976)
Par ERWIN le 19 Mars 2016          Consultée 612 fois

Les contrastes... Voyez plutôt : Rod STEWART, chanteur de rock folk aux fortes intonations traditionnelles, décide après quelques années de quitter le pub angliche pour la cité du vice de Los Angeles... Du coup, quelle n'est pas la surprise du fan lambda de découvrir cette pochette toute de 19eme siècle français vêtue... Le Renoir du "Bal du moulin de la galette"... Du pub, nous sommes passés à la guinguette ? Rod chercherait à paraître plus "intello" ? Bah il ne peut pas l'être moins de toutes manières, cet homme à mannequin et à grosses bagnoles de course... C'est à nouveau le grand Tom Dowd qui est derrière les manettes. On peut donc s'attendre à une production de première bourre pour cette septième livraison de Rod the Mod.

Le premier single est le bien connu "Tonight's the night", au ton archi pop et au célèbre refrain un brin sirupeux mais bien efficace, comme il sied à un classique. C'est donc un nouveau numéro un du Billboard pour l'artiste, mais ce sera le seul vrai succès du disque. Avec "The killing of Georgie", le single suivant, Rod s'évertue à stigmatiser la situation des gays en ces mid seventies. Alors certes, la mélodie est un peu emprunté au "Don't let me down" des BEATLES. En tous cas, la chanson est agréable malgré le sujet corrosif pour l'époque. On en termine avec la reprise de Cat STEVENS "The first cut is the deepest", bien folky comme on l'imagine, mais qui n'aura pas plus de succès que la précédente dans les charts. Les compos de Mr STEWART sont comme à l'accoutumée entrecoupées de reprises.

Toujours composé par ses soins, "Fool for you" est un petit slow avec un fond assez soul sans réelle consistance. L'écoute en boucle de l'album a un rendu étonnant à cet égard, vraiment... et malgré l'absence de Ron WOOD, il me semble que la musique de Rod n'a jamais été aussi proche de celle des ROLLLING STONES. Et vous allez voir, le petit blues rock sympa de "The balltrap" continuera de donner cette illusion. Plus loin cependant "Trade winds" le voit prendre une orientation presque Crooner. Rien d'étonnant, la voix de Rod lui permet ce genre de registre.

Cela dit il nous reste toujours quelques reprises de bon aloi sur cet opus. La deuxième partie moitié du disque en est plein. On retrouve surtout sa passion du country rock sur la superbe version bien couillue du "Wild side of life" de Hank THOMPSON avec de jolis interventions du violon sur des rythmiques de grattes bien grassouillettes. Petite surprise au bal des guinguettes, le rock d'obédience country cajun de "Big bayou" au nom bien seyant, avec à nouveau un fiddle bien virevoltants, et un big band des plus trépidants, le morceau à retenir de cet album des bords de seine. Plus surprenante, Rod reprend le titre de l'un des concurrents des SMALL FACES, les MANFRED MANN et leur "Pretty flamingo", aux belles intonations parfois exotiques.

Rod continue son grand bonhomme de chemin. Le style évolue doucement vers des intonations plus mainstream, mais le fond de la musique de Rod reste le même. L'ensemble à une bonne tête, ce n'est clairement pas un des albums majeurs de Rod STEWART, mais il se laisse écouter avec plaisir. Un 3 solide.

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


Les RITA MITSOUKO
Cool Frénésie (2000)
La sorcière et le Pierrot.




MIDNIGHT OIL
10 9 8 7 6 5 4 3 2 1 (1982)
Les "oils" prennent le pouvoir en australie


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Tonight's The Night
2. The First Cut Is The Deepest
3. Fool For You
4. The Killing Of Georgie
5. The Balltrap
6. Pretty Flamingo
7. Big Bayou
8. The Wild Side Of Life
9. Trade Winds



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod