Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Ted Nugent

Rod STEWART - Out Of Order (1988)
Par ERWIN le 12 Avril 2016          Consultée 696 fois

Nous voici face au quinzième opus de Rod the Mod. Ca commence à faire un sacré paquet et il convient de resituer l'affaire afin de ne pas trop se perdre en chemin. Rod sort d'une période certes dorée mais franchement médiocre en matière de compositions, il n'y a qu'à voir les notes qu'ont pris ces quatre derniers albums ! Certes, rien de catastrophique, et l'on voit souvent le vieux Rod surgir tel un diable de sa boite au détour de chaque disque sur de bons vieux rock. Alors quand le hasard le met sur la route d'une POWER STATION amputée de son emblématique chanteur Robert PALMER, son sang ne fait qu'un tour et le voila reparti ! Car la POWER STATION reste un supergroupe de l'espace avec le gratteux Andy Taylor des DURAN DURAN, et la section rythmique de CHIC : Bernard Edwards à la basse et Tony Thompson au tambourin, excusez du peu... Il faut admettre que ce satané blondin a toujours su s'entourer au mieux ! Alors, l'alchimie va-t-elle prendre, je vous vois tous pointer l'oreille - oui, oui même Long John Silver qui fait semblant de faire la sieste ? Nous allons voir cela ensemble !

Bon, première chose : l'influence d'Andy Taylor est patente sur cet album, qui ne sonne comme aucun autre de Rod STEWART ! Nous avons tout d'abord plusieurs singles. On débute par la gratte très new wave de "Lost in you" - au son Stuart Adamson / The Edge -. L'idée est bonne et envoie bien le pâté. Rod s'y adapte pas mal. Le maître Bob DYLAN est sur les crédits du suivant "Forever young" à la basse galopante. Une ambiance dynamique et sinueuse, agréable où, à nouveau, la six cordes edgienne de Taylor se signale. "My heart can't tell you no" est en revanche un pur moment de turpitude eightie qui a bien mal vieilli, à ne surtout pas retenir. Enfin, "Dynamite" est un bon gros rock'n'roll qui déchire, avec plein de cuivres et une bonne humeur communicative. Il n'y a finalement pas un seul album de Rod sans son rock'n'roll, c'est à souligner !

"The wild horse" sonne pas mal du tout, l'apport de l'ex DURAN y est encore évident et rehausse nettement la qualité de cette compo, puis "Lethal dose of rock" tape carrément dans le bon gros riff hard rock sympathique. "Almost illegal" a même un petit air Southern rock de derrière les fagots, avec un super solo de guitare et un petit fiddle americana ! Plus new wave "Nobody knows you when you're down and out" me semble en revanche mieux taillé pour le classieux Robert PALMER. On sent malgré tout qu'Andy est sur son terrain de jeu, qu'il s'amuse comme un petit fou à aligner des soli incendiaires que la machine DURAN lui refusait !

On attaque la soul avec aplomb sur la version de "Try a lilttle tenderness" popularisée par Otis REDDING et Sam COOKE, pas vilaine du tout et nantie d'une orchestration assez moderne. La voix de l'icône blonde s'y dépatouille fort bien ! Enfin, des titres pop dance eighties composés par la vieille équipe de STEWART : Savigan et Gregan, tels "Crazy about her" - Single que j'ai passé sous silence tant il est minable -, ou "When I was your man", qui manquent cruellement de relief.

Il est clair que l'apport d'Andy Taylor sur ce disque s'est fait ressentir dans les grandes largeurs. Le DURAN DURAN parvient à tirer notre peroxydé vers le haut et lui permet d'atteindre la miraculeuse note de 3 étoiles !! Malgré la tof de couverture et le titre de l'album clairement low profile, 9 millions de copies de ce "hors service" vont s'écouler à travers le monde ! Mais oui, je ne vous le fais pas dire, Rod s'est encore une fois magnifiquement débrouillé ! Ce mec, comme sa coupe de cheveux, est inoxydable !

A lire aussi en POP par ERWIN :


Lisa Marie PRESLEY
Storm And Grace (2012)
Le talent serait héréditaire ?




Tori AMOS
To Venus And Back (1999)
Aphrodite à son sommet


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Rod Stewart (chant)
- Andy Taylor (guitare)
- Bernard Edwards (basse)
- Tony Thompson (batterie)


1. Lost In You
2. The Wild Horses
3. Lethal Dose Of Love
4. Forever Young
5. My Heart Can't Tell You No
6. Dynamite
7. Nobody Knows You When You're Down And Out
8. Crazy About Her
9. Try A Little Tenderness
10. When I Was Your Man
11. Almost Illegal



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod