Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Ted Nugent

Rod STEWART - Time (2013)
Par ERWIN le 24 Juillet 2018          Consultée 260 fois

Quand on s'appelle Rod STEWART, on a une moule de l'enfer, une chance qui sort du firmament du cul des étoiles de l'espace ! Tout lui a toujours souri, qu'il le mérite ou pas. C'est comme ça, certains gagnent au jeu, certains sont amoureux d'un femme idéale, d'autres préfèrent avoir la bagnole de leurs rêves. Rod est devenu une rock star interplanétaire ! Et quand ce Time voit le jour après une avalanche colossale d'albums de reprises tous assez dispensables, on se dit qu'on va juger sur pièce de ce qu'il reste du décoloré amateur de mannequins... On ne pensait pas si bien dire ! L'album entre à la première place du billboard des rosbifs plus de 35 ans après son dernier numéro un A night on the town - souviendez-vous celui avec la peinture de Renoir en couv' ! -. Bien sûr, on est pétri d'effroi, on ne comprend pas, on reste médusé... Alors puisqu'il faut bien en finir un jour, on passe à l'analyse du petit dernier de la disco du roi des Mods !

Alors, comme Roderic ne fait rien comme tout le monde il sort un single chez lui en Angleterre, il s'agit de "It's over", un joli titre de pop mainstream bien dans son pré carré – ouf, ça faisait longtemps ! -, avec quelques intonations celtiques qui la rendent bien agréable.... Le même jour sort un autre single, chez lui, aux Etats unis... il s'agit cette fois de "She makes me happy", au ton plus doucereux et avec un "youhou" de cowboy pour débuter, ça sonne AOR, avec un beat de synthé qui rappelle Brian ADAMS. Tout est calculé chez Rod, pas de place pour le hasard, il y a un train de vie à maintenir et des modèles à entretenir enfin !

Le single suivant se prénomme "Brighton beach", un slow à la gloire de l'Angleterre triomphante ! Slow à la Rod, la voix rauque remplit son office avec une guitare un peu frustre et une orchestration jolie... Probablement la chanson de la pochette, très sympa au demeurant. Enfin, "Can't stop me now" le voit réinvestir un champ d'action plus rock, toujours avec des consonances légèrement celtiques, le refrain est fait pour être repris en choeur lors de concerts dantesques. Le résultat est franchement bien à la hauteur.

Nous avons du rock AOR avec "Beautiful morning", le rythme est trépidant et a fort belle allure, les choeurs féminins donnent à l'ensemble un look très attractif. D'ailleurs puisqu'on parle de rock, avec Rod , l'esprit ROLLING STONES n'est jamais bien loin, on le retrouve avec un "Finest woman" à l'esprit très seventies. Et des intonations celtiques comme s'il en pleuvait, ainsi les instruments traditionnels sur la joyeuse "Live the life", et sur la champêtre "Make love to me tonight" qui contribuent à la gaieté qui émane de cet opus. Ca faisait longtemps qu'on n'avait pas ressenti du plaisir à l'écoute d'un album de Rod, et ça fait du bien !

Il y a quelques tentatives de slows, mais qui ne sont pas vraiment racoleurs. Un piano un peu Smooth sur "Picture in a frame", où l'artiste tente le coup du crooning, comme sur les great american songbook, si ce n'est que cette chanson est de Tom WAITS, donc moins classique. Et miracle, le résultat est bien plus sympa ainsi, et il faut aussi avouer que c'est beaucoup moins cabotin. Le piano reste au centre des débats sur la belle mélodie de "Pure love", l'ambiance est au romantisme, mais sans tomber dans le piège de la bluette. Le violon introduit cette donnée traditionnelle qui sera finalement le trademark de cet album. Enfin, l'éponyme "Time" est un mid slow un peu soul, un peu blues, mais de bon aloi et qui ne dépareille pas un instant.

Au final, le vilain chroniqueur aurait du croire au miracle ! Car messieurs dames, c'est un véritable miracle que voilà. Le meilleur album de Rod depuis Footloose and fancy free à mon sens ! Ce n'est pas rien. L'esprit traditionnel qui émane des compos de l'album donne à l'ensemble une allure superbe, Rod chante au top, semble se prendre moins au sérieux… Serait plus...investi ? Sans doute. Toujours est-il que la qualité est belle et bien là. Je mets à cet album splendide la note mirobolante de 4 ! et oui ! Rod , tu m'as eu ! Comme quoi il fallait aller jusqu'au bout !

A lire aussi en POP par ERWIN :


Billy JOEL
Storm Front (1989)
Tempête à l'est




Stevie NICKS
The Soundstage Sessions (2009)
La voix avec un grand v


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. She Makes Me Happy
2. Can't Stop Me Now
3. It's Over
4. Brighton Beach
5. Beautiful Morning
6. Live The Life
7. Finest Woman
8. Time
9. Picture In A Frame
10. Sexual Religion
11. Make Love To Me Tonight
12. Pure Love



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod