Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1969 Pretties For You
1970 Easy Action
1971 Love It To Death
  Killer
1972 School's Out
1973 Billion Dollar Babies
  Muscle Of Love
1974 Greatest Hits
1975 Welcome To My Nightma...
1976 Alice Cooper Goes To ...
1977 Lace And Whiskey
  The Alice Cooper Show
1978 From The Inside
1980 Flush The Fashion
1981 Special Forces
1982 Zipper Catches Skin
1983 Dada
1986 Constrictor
1987 Raise Your Fist And Y...
  The Nightmare Returns
1989 The Beast Of Alice Coope...
  Trash
1990 Trashes The World
1991 Hey Stoopid
1994 The Last Temptation
  The Last Temptation
1997 A Fistful Of Alice
1999 The Life And Crimes Of A...
  Welcome To The Nightmare...
2000 Brutal Planet
  Brutally Live
2001 Dragontown
  The Definitive Alice Coo...
2003 The Eyes Of Alice Coo...
2005 Dirty Diamonds
2006 Live At Montreux 2005
2008 Along Came A Spider
2009 Keepin' Halloween Alive
2010 Theatre Of Death : Live ...
2011 Welcome 2 My Nightmar...
2014 Raise The Dead: Live Fro...
2017 Paranormal
2021 Detroit Stories
 

- Style : Aerosmith
- Membre : Black Star Riders, Suicidal Tendencies
 

 Site Officiel (723)

ALICE COOPER - Killer (1971)
Par NESTOR le 5 Juin 2021          Consultée 330 fois

Après un Love It To Death (1971) plus que prometteur, ALICE COOPER nous revient la même année avec Killer, son quatrième album. Ce dernier présente un groupe ayant enfin trouvé sa voie et proposant un style désormais bien maîtrisé. Bob EZRIN est toujours de la partie, mais cette fois-ci ne se cantonnant pas à la Production, il participe à l’écriture de deux titres. Comme aitrefois, c’est le guitariste rythmique, Michael BRUCE, qui se charge de la majorité des compositions, le chanteur, Vincent FURNIER alias Alice COOPER, ne participant qu’à cinq titres.

Le passé psychédélique/expérimental du groupe n’apparaît plus guère que sur "Halo Of Flies" (et dans une moindre mesure "Killer"), titre à l’orchestration plus travaillée et aux sonorités assez étranges qui marque la volonté du groupe de proposer un morceau lorgnant vers KING CRIMSON. Ce titre a été composé à partir de l’ébauche de trois chansons qui ont été assemblées, ce qui explique aisément les variations d’ambiance. Nous naviguons là, entre Rock Progressif et Hard Rock, embarqués dans les méandres tortueux et torturés de l’esprit d’Alice COOPER. En dehors de ce titre un peu particulier, le groupe oeuvre désormais dans un Hard Rock très axé sur la voix de son chanteur de plus en plus présente. Le titre "Desperado" est à cet égard assez symptomatique. A l'exception de certains passages au violons, le morceau tourne autour de vocaux qui se font tour à tour agressifs, puis paisibles. Parfois présenté par Vincent Furnier comme un hommage à son ami Jim MORRISON décédé la même année, ce morceau serait en fait inspiré du personnage de Lee, interprété par l’acteur Robert VAUGHN dans le film Les 7 Mercenaires.

L’album débute par le hit "Under My Wheel", incontestablement le titre le plus fort. La voix est malsaine à souhait, les guitares bien grasses, et la batterie nous pond une intro' des plus dynamiques. L’efficacité est au rendez-vous de ce Rock lourd et rapide. Si le reste de l’album est un léger ton en deçà, des chansons comme "You Drive Me Crazy", "Yeah, Yeah, Yeah" et "Dead Babies" sont toutefois de la même veine et hautement recommandables. Ce dernier titre, au tempo lancinant, aborde le sujet des enfants maltraités, donnant lieu en concert à une mise en scène provocante durant laquelle Alice COOPER démembre des poupées. Il faut dire que les spectacles du groupe deviennent à cette période de plus en plus grandiloquents et théâtraux. Quant à "Be My Lover", il lorgne plutôt du côté du groove de THE ROLLING STONES.
Le disque s'achève sur un "Killer" théâtral évoquant le destin inéluctable d’un tueur et débouchant sur un bruitage censé reproduire le son d’une chaise électrique en action.
L’esprit Rock est bien présent, et bien que cet album sonne désormais terriblement daté, il possède toujours un charme spécifique et une empreinte 70' très agréable.
Le groupe semble prendre un malin plaisir à varier les genres et les ambiances, tout en conservant le style un peu loufoque et décalé qui lui sied à merveille. De fait, si l’auditeur est souvent pris à contre-pied, la magie opère.

Pour l’anecdote, le titre du disque a été écrit de la main gauche par le droitier Dennis DUNNAWAY, signe que le groupe se complaisait déjà dans les situations loufoques et absurdes.

A lire aussi en ROCK par NESTOR :


The CARDIGANS
Gran Turismo (1998)
Un des deux sommets des rois de la pop rock




DINOSAUR JR
Give A Glimpse Of What Yer Not (2016)
De la pop rock plaintive aux guitares saturées


Marquez et partagez





 
   ACETONE

 
   NESTOR

 
   (2 chroniques)



- Alice Cooper (chant)
- Glen Buxton (guitare)
- Michael Bruce (guitare)
- Dennis Dunaway (basse)
- Neal Smith (batterie, percussions)
- Bob Ezrin (claviers, arrangements)
- Rick Derringer (guitare sur 'under my wheels')


1. Under My Wheels
2. Be My Lover
3. Halo Of Flies
4. Desperado
5. You Drive Me Nervous
6. Yeah, Yeah, Yeah
7. Dead Babies
8. Killer



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod