Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1987 Fire Works
1989 Point Blank
1991 Knock Out
2006 Double X
 

- Style : Scorpions, Bon Jovi, Gotthard
- Membre : Tommy Heart , Phantom V
- Style + Membre : Mad Max

BONFIRE - Live Over Europe ! (2002)
Par GEGERS le 21 Mars 2020          Consultée 202 fois

BONFIRE est un groupe qui, quoi qu’on en dise, aura mené une belle carrière. Toujours dans le haut du classement de la deuxième division, même s’il n’aura jamais pu goûter aux joies de la première, le groupe allemand aura connu suffisamment le succès pour permettre à ses membres principaux de mener un train de vie raisonnablement faste. Ce qui manque à BONFIRE, c’est la joie de se produire dans un stade, de se faire acclamer par une foule gigantesque, de jouer devant une marée humaine si fournie que l’œil non exercé ne peut en distinguer le bout. C’est sans doute là la principale source de frustration du groupe dont la musique, énergique, entraînante et fédératrice, est pourtant taillée pour les grands rassemblements. Malheureusement, pour un SCORPIONS ou un BON JOVI, combien de déçus ?

Est-ce néanmoins une excuse pour bricoler à ce point son live ? Car sur ce Live Over Europe!, deuxième album enregistré en public publié par le groupe, le son de la foule est tellement trafiqué qu’il génère un malaise assez marqué. Sur ces bandes, captées lors de la tournée britannique réalisée par le groupe courant 2002, l’enthousiasme et le bruit permanent de la foule sont résolument factices, et nuisent à l’impact d’un album par ailleurs fort bien construit. Car si on ne doute pas un seul instant que les prestations du groupe suscitent l’adhésion et que le public manifeste bruyamment son contentement, le bricolage studio pour gonfler artificiellement les réactions de la foule est évident. Il pourrait presque être honteux si on le compare aux ambiances, bien plus naturelles, qui accompagnent la première réalisation en public du combo datée de 1993, l’indispensable Live… The Best. Coutumier du fait, BONFIRE gonflera de nouveau artificiellement les réactions du public sur les albums live qui suivront, ce qui continue de nous laisser dubitatifs tant le résultat est indigne.

Reste une setlist aux petits oignons, qui se fait le témoignage parfait d’un groupe qui, après quelques années difficiles dans le courant des années 90, a retrouvé le goût de jouer ensemble et de créer un hard rock efficace et mordant. C’est d’ailleurs un titre récent, "Daytona Nights", qui succède à une introduction faite d’un assemblage de bruits de moto. Une entrée en matière explosive. Bien sûr, malgré la volonté du groupe de ne pas jouer exclusivement la carte de sa gloire passée, la setlist est en majeure partie constituée de morceaux issus des trois premiers albums du groupe, le triptyque légendaire Don’t Touch The Light / Fireworks / Point Blank. Ceci garantit une énergie certaine, puisque "Hot to rock", "Sweet obsession", et "American nights" garantissent un niveau d’énergie appréciable. Force est de reconnaître que le groupe évite la setlist basée exclusivement sur les classiques, puisque sont exclus "Ready 4 reaction", "Never mind" ou "Hard on me", pourtant interprétés lors de la tournée.

On appréciera que BONFIRE n’hésite pas à aller piocher dans son répertoire plus récent, et par ailleurs très convaincant. Que ce soit "Under blue skies", titre issu de l’album Strike X publié l’année précédente et devenu un classique instantané du groupe, le mordant et rapide "Strike back", issu du même album (quatre extraits seront présentés en tout), ou encore "Heat in the glow", tiré de Fuel To The Flames, BONFIRE semble porter une belle estime à ces titres composés depuis la reformation du duo des frères ennemis Lessmann / Ziller.

Les ballades, placées en milieu de tracklist, sont logiquement peu nombreuses : "Who’s fooling who", classique de Point Blank, et "Goodnight Amanda" calment les ardeurs dans une ambiance résolument énergique. Proposant peu de redites avec le live de 1993, ce Live Over Europe! est un opus de bonne facture, tant au niveau du son que de la qualité d’interprétation d’un groupe qui bénéficie alors d’un niveau de popularité digne de celui de son âge d’or. Reste cette mise en avant hasardeuse du public qui, à l’image des rires enregistrées lorsqu’on visionne une série télé, gâche tout de même quelque peu le plaisir.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


SCORPIONS
In Trance (1975)
Les arachnides volants...

(+ 1 kro-express)



SCORPIONS
When You Came Into My Life (1997)
Pied de nez à la ménagère


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Claus Lessmann (chant)
- Hans Ziller (guitare)
- Uwe Kohler (basse)
- Jurgen Wiehler (batterie)


1. Daytona Nights
2. Don't Go Changing Me
3. Bang Down The Door
4. Hot To Rock
5. Don't Touch The Light
6. Sweet Obsession
7. Down To Atlanta
8. Proud Of My Country
9. Heat In The Glow
10. Who's Foolin' Who
11. Goodnight Amanda
12. Under Blue Skies
13. American Nights
14. Sweet Home Alabama
15. Strike Back
16. Good Time Rock 'n' Roll
17. Until The Last Goodbye



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod