Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Scorpions, Bon Jovi, Gotthard
- Membre : Tommy Heart , Phantom V
- Style + Membre : Mad Max

BONFIRE - Don't Touch The Light (1986)
Par GEGERS le 22 Octobre 2015          Consultée 845 fois

En 1985, CACUMEN est loin de crever la dalle comme nombre de groupes émergents, et ils sont alors légion. Grâce au soutien financier de son mécène Roland Bock, le groupe parvient déjà à vivre de manière relativement confortable et à consacrer tous ses efforts à propager son nom sur ce que l'Allemagne de l'ouest compte en petites salles de concerts et en festivals. Si sa musique est déjà affûtée et professionnelle, il lui manque une vision de groupe qui lui permettrait de passer au niveau supérieur. L'arrivée du bassiste Joerg Deisinger et du batteur Dominik Huelshort au milieu de l'année 85 change la donne : les cinq musiciens, désormais groupe soudé, suivent un programme sportif intensif, investissent dans de grandiloquents costumes de scène et font désormais forte impression sur les nombreux festivals sur lesquels ils se produisent. Les efforts finissent par payer, et le label RCA Records leur fait une offre qu'ils ne peuvent refuser. Les voilà signés sur une major !

Sauf que... avec l'espoir d'un succès commercial vient son lot de concessions, le principal d'entre eux étant un changement de nom, le label jugeant le terme CACUMEN trop complexe à retenir et à prononcer. Quel dommage, tant ce patronyme se faisait original et inspiré. C'est le bassiste qui Joerg Deisinger qui suggérera le premier le nom BONFIRE, tout d'abord rejeté par ses comparses (ces derniers craignant un amalgame avec BON JOVI), mais finalement adopté suite à l'insistance de la maison de disques. Tout est à refaire, et c'est donc affublé de ce nouveau patronyme que le groupe met en boîte et publie début 1986 l'album Don't Touch The Light, véritable usine à tubes qui, à défaut d'impressionner le public et les critiques lors de sa sortie, s'imposera peu à peu comme une pierre angulaire dans la discographie des Allemands.

Ce premier album signé BONFIRE, qui reprend quatre titres de l'album Down To Hell, est tout simplement un petit chef-d'oeuvre. La comparaison avec SCORPIONS ? Toujours de mise, bien sûre, tant au niveau de la science du riff efficace que du rapprochement naturel de la voix de Klaus Meine et de Claus Lessman. Ce dernier aura d'ailleurs une réplique pleine d'humour lorsqu'un journaliste évoquera le sujet en sa présence, lui répondant : « Que voulez-vous, on ne peut en vouloir à Klaus Meine de sonner comme moi ! ». 9 titres, dont une intro, voici qui est concis, et ne laisse pas la place aux approximations. Tant mieux, car BONFIRE, avec déjà 5 ans d'expérience au compteur, ne s'embarrasse pas de fioritures. « Starin' Eyes », qui se charge d'ouvrir les hostilités, était déjà un tube en puissance sur Down To Hell, il s'impose ici comme un brûlot hard rock efficace porté par une belle énergie et le talent de Hans Ziller, qui martyrise sa guitare pour proposer des mélodies à la fois immédiates et virtuoses. « Hot to Rock », et c'est un riff percutant qui vous arrive en pleine face. Il y a ici toute la rage créatrice, toute l'envie d'en découdre du BONFIRE des débuts, qui nous offrent un pied monumental avec cette tuerie parfaitement calibrée. « Longing for you », bien que plus radio-friendly, et « L.A. » sont issus du même moule, et confèrent à l'album une puissance délectable. Plus alambiqué, l'agressif « Don't Touch The Light » (et son intro acoustique évoquant le « Close my eyes forever » de Lita Ford) s'impose avec classe comme une réussite artistique sans faille, portée de nouveau par un grand riff et une mélodie imparable. « S.D.I. », pamphlet anti-militariste complète le tableau de la plus belle des manières, même si le titre tend à s'étaler quelque peu en longueur (il sera joué sur un tempo bien plus rapide en live). Et puis, comment oublier la splendide ballade « You make me feel » qui, si elle renforce un peu plus la similitude avec SCORPIONS, témoigne d'une grand sensibilité, condition nécessaire à une grande carrière ?

Si la qualité est là, les choses ne seront pas de tout repos pour BONFIRE. Catapulté en première partie de la tournée européenne de ZZ TOP en 1986, le groupe devra tenter de se refaire un nom. Les ventes tarderont à décoller, mais cela ne suffira pas à entamer l'enthousiasme du groupe, qui remettra rapidement le couvert avec un album du même tonneau.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


UFO
Walk On Water (1995)
Premier des nombreux retours de Michael Schenker




UFO
You Are Here (2004)
La (belle) vie sans michael Schenker.


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Claus Lessmann (chant)
- Hans Ziller (guitare)
- Horst Maier (guitare)
- Joerg Deisinger (basse)
- Dominik Huelshorst (batterie)


1. Intro
2. Starin' Eyes
3. Hot To Rock
4. You Make Me Feel
5. Longing For You
6. Don't Touch The Light
7. S.d.i.
8. No More
9. L.a.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod