Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Scorpions, Bon Jovi, Gotthard
- Membre : Tommy Heart , Phantom V
- Style + Membre : Mad Max

BONFIRE - Rebel Soul (1997)
Par GEGERS le 8 Juin 2017          Consultée 169 fois

"Good or Bad". Voici, dans ce Rebel Soul, le seul titre qui évoque le BONFIRE des années 80. Au beau milieu de la décennie suivante, le groupe, bien que reformé autour de son leader Hans Ziller et de son chanteur Claus Lessmann, fait évoluer sa musique vers un rock sudiste non dénué d'intérêt, mais bien éloigné de l'énergie hédoniste des albums passés. En ce sens, Rebel Soul, qui succède rapidement au moyen Feels Like Coming Home, est l'album avec lequel le groupe a poussé le plus loin ses envies de rock US. Loin d'Ingolstadt, sa ville natale, BONFIRE nous emmène ici avec lui sur les routes du Texas, pour un résultat globalement séduisant, mais handicapé par plusieurs défauts qui empêchent d'adhérer pleinement à la démarche ici présentée.

"Good or Bad", donc, est une bouée dans l'océan. A l'opposé, le titre introductif "Wake Up", qui permet de faire les présentations avec le nouveau batteur, Jürgen "Bam Bam" Wiehler, a des allures de pétard mouillé. Ziller se démène comme un beau diable pour proposer des solos virevoltants mais, malgré un riff bien senti, l'ensemble est plus lénifiant qu'encourageant. Ce morceau n'est pas tellement représentatif d'un album globalement enjoué, aux tonalités légères. "Somebody's Waiting" en atteste, le groupe reste capable de se faire plus soft tout en restant convaincant, ici grâce à un refrain entraînant et remarquable. "Lay your heart on the line", avec ses ambiances reggae, se fait pour sa part véritablement surprenant et constitue un des meilleurs moments de l'album.

A défaut de rock mordant, BONFIRE insiste ici sur les ballades, nombreuses. Variées, elles sont plutôt réussies. Ballade country avec ses choeurs façon gospel ("Before we say goodbye"), ballade larmoyante ("Hearts bleed their own blood") ou ballade-hommage (cette reprise intéressante du "The first cut is the deepest" de Cat Stevens), il y en a ici pour tous les goûts.

En réalité, le hic de cet album est qu'il tend à se faire, comme son prédécesseur, un peu trop pataud et engoncé dans des titres mid-tempo dénués d'intérêt ("You'll be allright"). Quitte à évoluer vers un rock sudiste, on aurait préféré que le groupe assume complètement sa nouvelle orientation, comme il le fait en fin d'album avec la doublette finale "Dixie" / "Wild Dixie" qui, à défaut de proposer du neuf, s'accorde plutôt bien avec les velléités mélodiques de Hans Ziller et la voix éraillée de Claus Lessmann. Il y a ici des guitares, de l'énergie, un piano, et une réelle conviction. Dommage que le reste de l'album ne bénéficie pas de cette même conviction.

Légèrement supérieur à Feels Like Coming Home, Rebel Soul n'est pas pour autant un grand album de BONFIRE, qui n'assume pas son envie de devenir le Lynyrd Skynyrd allemand, et nage en eaux boueuses. Finalement, l'album suivant marquera un retour bienvenu au hard rock "historique" du combo, même si quelques influences US continueront à se retrouver dans sa musique. Un album intéressant pour ses ambiances variées, mais pas vraiment un indispensable.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


BON JOVI
These Days (1995)
Europe et aime




MSG
The Michael Schenker Story Live (1997)
25 ans résumés sur une galette


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Claus Lessmann (chant)
- Hans Ziller (guitare)
- Chris Lausmann (guitare, claviers)
- Uwe Köhler (basse)
- Jürgen Wiehler (batterie)


1. Wake Up
2. Just To Say We Did
3. Before We Say Goodbye
4. Lay Your Heart On The Line
5. Somebody's Waiting
6. Hearts Bleed Their Own Blood
7. Rock Me Til I Die
8. Desire
9. Good Or Bad
10. The First Cut Is The Deepest
11. You'll Be Alright
12. Dixie
13. Wild Dixie



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod