Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1987 Fire Works
1989 Point Blank
1991 Knock Out
2006 Double X
 

- Style : Scorpions, Bon Jovi, Gotthard
- Membre : Tommy Heart , Phantom V
- Style + Membre : Mad Max

BONFIRE - Glaub Dran (lessman / Ziller) (1993)
Par GEGERS le 30 Décembre 2015          Consultée 772 fois

En 1988, le licenciement d'Hans Ziller par les autres membres de BONFIRE fut vécu comme un déchirement par le vocaliste du groupe, Claus Lessman. Amis depuis les débuts du combo sous le nom de CACUMEN, en 1972, ce départ du guitariste jouera un rôle évident dans celui du chanteur, cinq ans plus tard, ce qui sonnera le glas pour la formation allemande, qui ne s'en remettra pas. Si des remises en cause des priorités des uns et des autres avait précipité le changement de line-up des années 80, il est évident que les deux artistes restent alors de très bons amis, et s'avèrent, alors que le grunge s'impose peu à peu comme le nouveau style "saturé" de référence, désireux de collaborer de nouveau ensemble dans le cadre d'un projet se rapprochant plus d'un rock musclé que du hard rock survolté qui avait fait le succès de BONFIRE.

Glaub Dran, seule sortie publiée sous le nom LESSMAN / ZILLER (à l'exception de quelques singles ultérieurs), se fait ainsi un album surprenant, puisqu'il voit le duo opter non pas pour un hard rock destiné à faire frémir les charts US (les deux acolytes semblent avoir fait le deuil d'une carrière américaine), mais pour un rock raisonnablement musclé, et interprété en langue allemande. La langue, dotée de puissantes intonations toniques, se prête plutôt bien à la mise en valeur rock. Ici, c'est la musique qui fait défaut. Passée la déception liée à la faible consistance de cette sortie (7 titres, dont une intro), on reste quelque peu circonspect à l'écoute d'un rock sans âme, qui tente de combler une faiblesse de conception par une interprétation sans faille. En bons professionnels, Claus Lessman et Hans Ziller savent en effet parfaitement mettre en valeur des compositions dont les accents country sont nombreux. Mais les deux acolytes, s'ils parviennent à donner le change le temps de l'introductif "Geld Macht Sexy", énergique et rappelant les meilleures heures de BONFIRE, où à l'occasion du mid-tempo pesant "Wach Auf", peine à transformer l'essai. Il y a en effet ici bien trop de ballades pour espérer marquer durablement les esprits. "Verdammt, Was Will Ich" ou "Rock'n'Roll Cowboy" sont de sympathiques titres, qui mettent en valeur le talent combiné des deux artistes, alors que "Bis Wir Uns Wiedersehen", titre country-rock pur jus avec claviers et guitares sudistes, façon Lynyrd Skynyrd, témoigne sans convaincre de l'orientation future de BONFIRE.

Car c'est en effet cette nouvelle collaboration qui va donner envie aux deux artistes de remettre sur pied l'entité BONFIRE, après que Joerg Deisinger et ses compagnons de jeu eurent mis la clé sous la porte. Nombre de morceaux ici présents seront en effet repris, intégralement ou partiellement, sur plusieurs réalisations futures du combo. Hormis cet intérêt "historique" qu'apprécieront les fans, il reste évident que cette modeste collaboration entre les deux têtes-pensantes d'Ingolstadt ne bénéficie que d'un bien maigre intérêt artistique.

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


EPSYLON
Ouvrage Du Coeur (2016)
Au diapason de nos humeurs vagabondes.




DARE
Beneath The Shining Water (2004)
Rock mélancolique, musique vivante...


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



Non disponible


1. Geld Macht Sexy
2. Verdammt, Was Will Ich
3. Bis Wir Uns Wiedersehen
4. Freundschaft
5. Rock 'n' Roll Cowboy
6. Intro
7. Wach Auf



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod