Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CLASSIQUE  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Bernard Benoit
- Membre : Genesis, Squackett, Gtr

Steve HACKETT - Hungarian Horizons - Live In Budapest (2002)
Par MARCO STIVELL le 27 Avril 2011          Consultée 1768 fois

Chers amis et amies qui suivez Steve HACKETT depuis tellement de temps, essayez d'oublier pour un moment qu'il a été et est toujours un fabuleux guitariste de rock. Ce soir, pas de guitare électrique, pas de batterie, rien au niveau instrumental qui nous rappelle la frénésie des concerts depuis la tournée Please Don't Touch en 1978. Steve a bien "glissé" quelques parenthèses acoustiques dans ses prestations live, il avait aussi réalisé quelques concerts dans cette configuration depuis la sortie de Bay of Kings en 1983, accompagné de son frère John à la flûte, ou plus tard de Julian Colbeck aux claviers, ce qui avait d'ailleurs donné le fabuleux disque There Are Many Sides to the Night. Oubliez donc tout ce que le HACKETT électrique peut offrir en décharges impressionnantes et éclectisme bouillonnant. Allons, ce n'est pas si difficile, rappelez-vous que le premier tube et grand classique de Steve seul fut "Horizons". Ce soir, pas de compromis donc, John est là, Roger aussi. Tout le monde est assis (sauf John quand il joue), l'esprit est purement instrumental, acoustico-classique de manière globale.

Et c'est logiquement "Horizons" qui ouvre le bal. Cependant, alors qu'il est avec "Kim" et "Blood on the Rooftops" le seul véritable tube acoustique de Steve, ce dernier tend à nous rappeler qu'il n'a pas fait que cela depuis les années Genesis, oh que non. Le guitariste a réuni tous les ingrédients qui nous ont enchanté dans ce style de musique depuis Bay of Kings. Guitare classique, flûte et clavier sont les seuls maîtres et occupants du spectre sonore. Ce concert est clairement destiné aux amateurs du Steve le plus doux, peut-être pas plus sensible que l'entité rock, mais dans tous les cas plus contemplatif, rêveur. En électrique, il y a bien quelques perles dans cet esprit, à commencer par "Sierra Quemada" et "Twice Around the Sun", mais c'est vraiment le Steve acoustique qui arrive à émouvoir le plus de ce côté-là. Ce qui n'empêche pas quelques passages un peu plus fous comme "Jazz on a Summer's Night" qui n'a de jazz que le nom et le souffle de John sur les "couplets", le bien connu "Bacchus", "Jacuzzi" toujours aussi resplendissant ou encore l'étrange "Syrinx". En termes de folie, l'ombre d'Erik Satie plane grandement sur ce concert, ce qui n'est guère étonnant quand on sait que Steve et John ont réalisé un disque hommage envers ce génial compositeur un an plus tôt. Des extraits comme les "Avant-Dernières Pensées" et la "Gnossienne n°1" sont donc logiquement joués.

Mais ce sont bien les morceaux tirés des albums acoustiques de Steve qui ont de quoi remporter le plus de faveurs. Steve et ses acolytes nous font un plaisir monstre en nous offrant un large choix de pièces de Bay of Kings, qui est et restera l'un des plus beaux albums acoustiques de tous les temps. "Bay of Kings", "The Journey", "Kim" (avec clavier donc), "Second Chance", "Black Light" (le meilleur de tous), "The Barren Land", "Time Lapse at Milton Keynes", "Andante in C" ("Tales of the Riverbank"), "Skye Boat Song"... C'est énorme et que les morceaux soient courts ou longs, ils sont toujours aussi émouvants. "Black Light" est le type même de morceau qui signifie tout ce que l'on retient d'une telle musique : beaucoup de notes, un air merveilleux, et l'adhésion ou l'incompréhension la plus totale selon l'amateur. Bien souvent, les amateurs de rock n'y comprennent rien, et pourtant le guitariste prouve sa valeur dans ce style tout autant qu'avec une guitare électrique. Sinon, Steve tente de faire un peu honneur à son méconnu Momentum avec les deux seuls extraits pouvant être joués dans cette configuration : les magnifiques "Cavalcanti" et "Concert For Munich". Il y a aussi du A Midsummer Night's Dream ("Mustardseed", "By Paved Fountain"), d'excellentes surprises comme "Hairless Heart" et "Hands of the Priestess" (les deux parties, s'il vous plait), du jam où les musiciens se suivent du regard, ainsi que des perles déjà jouées sur There Are Many Sides to the Night mais toujours très plaisantes à entendre, comme le "Concerto in D" de Vivaldi, le "Concerto in D" d'Ennio Morricone, ainsi que le très beau "End of Day".

Si Steve se réserve quelques moments solo, lorsque les trois hommes jouent ensemble, c'est souvent pour employer la même recette, à savoir Steve pour les accords, John pour la mélodie (avec sa fameuse flûte droite, obligatoire depuis son accident), et Roger pour le piano, les nappes et de nombreux autres effets toujours fortement a-propos. La musique reste le plus souvent douce et limpide, mais il faut savoir que si vous ne comprenez pas ce style ou que vous vous endormez dès la première partie, vous pouvez passer votre tour et sûrement de manière définitive. Pour ceux qui admirent le Steve acoustico-classique, le moment se révèlera idéal pour apprécier cette musique, peut-être plus encore que sur There Are Many Sides to the Night car avec la flûte de John elle sonne plus complète. Une nouvelle fois, malgré la présence des deux CDs, tout l'intérêt du coffret est placé dans le DVD car ces trois musiciens sont vraiment très sympathiques, et il vaut mieux les voir autant que les entendre. Et les frères Hackett de nouveau ensemble, quand même...

A lire aussi en MUSIQUE CLASSIQUE par MARCO STIVELL :


Wolfgang Amadeus MOZART
Messe En Ut Mineur (herreweghe) (1783)
Incomplète mais sublime, et avec un atout majeur




GANDALF
Symphonic Landscapes (1990)
Peintures musicales avec orchestre


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Steve Hackett (guitares classiques)
- John Hackett (flûte)
- Roger King (clavier)


- dvd
1. Horizons
2. Gnossienne N°1
3. Bourée / Bacchus
4. Firth Of Fifth
5. Bay Of Kings
6. Syrinx
7. Imagining
8. Second Chance
9. Jacuzzi
10. Overnight Sleeper
11. The Barren Land
12. Black Light
13. Kim
14. Time Lapse At Milton Keynes
15. The Chinese Jam
16. Concerto In D
17. Hairless Heart
18. Cinema Paradiso
19. Mustardseed
20. Gymnopédie N°1
21. Jazz On A Summer's Night
22. Little Cloud
23. Cavalcanti
24. Walking Away From Rainbows
25. Andante In C
26. Concert For Munich
27. The Journey
28. Skye Boat Song
29. By Paved Fountain
30. Etude In A Min.
31. Blood On The Rooftops
32. Hands Of The Priestess
33. C Min. Triplets
34. End Of Day
35. Ace Of Wands
36. Idylle
37. Aubade
38. Méditation
39. + Mini-documentaire 'a Week-end In Budapest'

- cd 1 (même Titres, De 'horizons' à 'jazz On A Su

- cd 2 (même Titres, De 'little Cloud' à 'méditati



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod