Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Bernard Benoit
- Membre : Genesis, Squackett, Gtr, Quiet World

Steve HACKETT - Once Above A Time (2004)
Par MARCO STIVELL le 10 Janvier 2011          Consultée 2328 fois

Il y a beaucoup de choses pour lesquelles on peut remercier Steve HACKETT. D'abord, grâce à la machine à disques Camino, il nous gratifie depuis quelques années de lives en ribambelle, CDs ou DVDs. Le présent Once Above a Time est sa quatrième vidéo, la seconde en moins de trois ans. Cela peut sembler beaucoup, mais lorsqu'on la regarde, on comprend vite qu'elle a de quoi "enterrer" le coffret Somewhere in South America, en tout points.

Ce concert enregistré le 3 avril 2004 au Petofi Csarnok de Budapest, Hongrie, nous est présenté de manière intégrale tout comme le précédent, à la différence près qu'ici on n'a pas les CDs qui vont avec. Deux shows filmés en trois ans ça fait déjà pas mal, faut pas que les objets soient trop lourds non plus. C'est que ça commence à prendre de la place tout ça ! Enfin ici en tout cas, on se retrouve avec un DVD tout simple dans une boîte normale, et toujours en guise de bonus un petit film des coulisses histoire de remplir un peu le disque (et ça permet d'entendre la sublime "This World").

Mais honnêtement, le concert suffit amplement. 20 morceaux, peu de doublons par rapport au DVD précédent et surtout beaucoup de classiques. On peut d'emblée remarquer que Steve a choisi de ne pas défendre tant que cela son dernier album, il n'a gardé que les deux morceaux détonnants ("Mechanical Bride", "Brand New") ainsi que deux petites curiosités (l'enchaînement "Circus of Becoming" / "Frozen Statues"). En parlant de ces dernières, "Frozen Statues" en version instrumentale se veut improvisée, genre une pièce d'ambiance jazzy avec toujours la fameuse partie de piano - ce Roger King alors, un élément de choix -, et les autres instruments venant se greffer par-dessus. "Circus of Becoming" alterne son thème rétro-hilarant des couplets et la puissance rock de ses instrumentaux. Les vocaux sont en revanche un peu trop propres et proches de la version studio pour être crédibles. C'est aussi valable pour d'autres titres comme le magnifique "Serpentine Song" dont on commence, en comptant les CD Live Archives, à faire une petite indigestion. Même chose pour "Mechanical Bride", qui dévaste tout sur son passage et dont le pont barré fait un peu trop débalage de virtuosité, le saxophone "mécanique" agressif étant à la limite du supportable.

Passons maintenant à quelque chose de plus positif, et ce qui fait que l'on va vraiment apprécier ce concert à sa juste valeur : les classiques. Steve a allègrement (mais pas également) pioché dans ses quatre, voire ses cinq premiers albums solo si l'on inclue l'excellent "The Air-Conditionned Nightmare", qui est pour en terminer avec ce sacré - j'ai pas dit foutu, ah si je l'ai dit - sax ténor la preuve que cet instrument sert à trois fois rien sur ce genre de morceau (ce n'est pas le seul exemple du live), sinon mettre du sax pour mettre du sax, ou empêcher Rob Townsend de trop s'ennuyer. On préfèrera encore se rabattre sur le tourmenté "Please Don't Touch" (avec le début de "The Voice of Necam", s'il vous plait), le superbe "Hammer in the Sand" (une véritable surprise) ou encore l'enchanteur "Ace of Wands", même pas ralenti et aidant nettement à apprécier le jeu de flûte de Rob Townsend. "Every Day" et "Spectral Mornings" représentent eux aussi un vrai bonheur.

Mais ce ne sont pas les seules surprises. Steve a tenu à nous régaler avec deux inédits, à savoir le puissant "Valley of the Kings" (le "The Steppes" du Genesis Revisited) ainsi que l'étonnant "If you Can't Find Heaven", très rock néo-classique, débordant de la sensibilité de Steve, et que l'on retrouvera sur Wild Orchids deux ans plus tard sous le nom "A Dark Night in Toytown". On en vient à Genesis. Deux morceaux sont réellement importants, "Los Endos" restant fidèle aux tournées précédentes (avec "Myopia" en intro) et "Firth of Fifth" étant joué par Steve depuis longtemps. Ce sont "Fly on a Windshield" et "Blood on the Rooftops". Steve et ses musiciens sont arrivés à nous sortir l'extrait de The Lamb Lies Down on Broadway sans grandes fioritures, mais avec toujours la même émotion, ainsi que l'enchaînement avec "Broadway Melody of '74", instrumental pour le coup. Quel brio ! Et que dire de "Blood on the Rooftops" ? Certes, Gary O'Toole ne vaut pas Phil Collins (et inversement, tout deux ont leur propre charme), mais la reprise reste plus qu'honnête, avec l'intro à la guitare classique et le doux sax soprano imitant l'ARP de Tony Banks de manière vibrante. C'est ainsi que le seul titre de Wind & Wuthering qui n'a jamais été joué en live par Genesis se trouve immortalisé lors de ce superbe concert pour la toute première fois.

Cela fait donc beaucoup de choses qui nous poussent à remercier Steve. Once Above a Time est clairement son meilleur DVD en groupe rock, avec une set-list presque entièrement des plus généreuses, et la chaleur que n'avait pas la vidéo précédente. Un must-have pour ceux qui veulent découvrir la carrière solo de l'artiste, pour les morceaux "récents" comme pour les anciens, avec bon nombre de surprises. Quelle classe, et quel éclectisme !

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par MARCO STIVELL :


CAMEL
Pressure Points (1984)
Stationary traveller live




Mike RUTHERFORD
Smallcreep's Day (1980)
Magnifique premier album de mike rutherford


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Steve Hackett (guitares, chant)
- Roger King (claviers, effets)
- Rob Townsend (saxophones ténor et soprano, flûtes, percussions, )
- Terry Gregory (basse, pédalier basse, shaker, choeurs)
- Gary O'toole (batterie, percussions, chant, choeurs)


1. Valley Of The Kings
2. Mechanical Bride
3. Circus Of Becoming
4. Frozen Statues
5. Slogans
6. Serpentine Song
7. Ace Of Wands
8. Hammer In The Sand
9. Blood On The Rooftops
10. Fly On A Windshield
11. Please Don't Touch
12. Firth Of Fifth
13. If You Can't Find Heaven
14. Darktown
15. Brand New
16. The Air-conditionned Nightmare
17. Every Day
18. Clocks
19. Spectral Mornings
20. Los Endos
21. + Mini-reportage Des Coulisses Du Concert



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod