Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1969 Pretties For You
1970 Easy Action
1971 Love It To Death
  Killer
1972 School's Out
1973 Billion Dollar Babies
  Muscle Of Love
1974 Greatest Hits
1975 Welcome To My Nightma...
1976 Alice Cooper Goes To ...
1977 Lace And Whiskey
  The Alice Cooper Show
1978 From The Inside
1980 Flush The Fashion
1981 Special Forces
1982 Zipper Catches Skin
1983 Dada
1986 Constrictor
1987 Raise Your Fist And Y...
  The Nightmare Returns
1989 The Beast Of Alice Coope...
  Trash
1990 Trashes The World
1991 Hey Stoopid
1994 The Last Temptation
1997 A Fistful Of Alice
1999 The Life And Crimes Of A...
  Welcome To The Nightmare...
2000 Brutal Planet
  Brutally Live
2001 Dragontown
  The Definitive Alice Coo...
2003 The Eyes Of Alice Coo...
2005 Dirty Diamonds
2006 Live At Montreux 2005
2008 Along Came A Spider
2009 Keepin' Halloween Alive
2010 Theatre Of Death : Live ...
2011 Welcome 2 My Nightmar...
2014 Raise The Dead: Live Fro...
2017 Paranormal
 

- Style : Aerosmith
- Membre : Black Star Riders, Suicidal Tendencies
 

 Site Officiel (434)

ALICE COOPER - Welcome 2 My Nightmare (2011)
Par MANIAC BLUES le 7 Octobre 2011          Consultée 3010 fois

Ces dernières années, les remakes, suites et autres préquelles de films d’horreur des années soixante-dix ont envahi les salles obscures. Massacre à la tronçonneuse, Zombies, Halloween, tous y sont passés avec plus ou moins de succès. Malgré la profusion de dollars, d’hectolitres de faux sang et de blondes écervelées, ces relectures contemporaines ne possèdent que très rarement le charme et l’âme des originaux. En enregistrant la suite de son concept-album cauchemardesque sorti en 1975, Alice Cooper relève lui aussi le défi. Welcome 2 My Nightmare a tout du projet casse-gueule. Vincent Furnier nous a promis un cauchemar plus effrayant que le premier, alors, pari réussi ?

Rien qu’à la vue de la pochette, mauvaise parodie de l’original, les intentions de Vincent Furnier sont claires. Alice Cooper a l’air plus démoniaque que jamais et les lettres dégoulinantes de sang annoncent la couleur saignante du disque. L’album, riche en riffs acérés et mélodies immédiates, va à cent à l’heure. Attendez-vous à ce que les refrains vous tournent dans la tête au point de vous en donner la migraine.

Bob Erzin est de retour à la production. Il a privilégié un son contemporain en rupture avec celui du premier volet. En plus d’une pléiade d’invités hétéroclites, d’autres revenants sont venus participer de manière symbolique à ce cauchemar collectif, notamment les membres historiques de l’Alice Cooper Band, ainsi que le guitariste Steve Hunter et le compositeur Dick Wagner.

Dès les premières notes de piano, Alice Cooper fait un léger clin d’œil à Welcome To My Nightmare. Il reprend également les thèmes composés trente-six ans auparavant sur le meddley symphonique final. Mais cet album n’est pas la réplique de l’original. Loin de là. Alice Cooper sacrifie les atmosphères oniriques et morbides au profit d’une musique plus conventionnelle et moins théâtrale. Ce cauchemar s’avère finalement plus réjouissant que terrifiant. Cependant, Welcome 2 My Nightmare n’est pas pauvre en surprises. En introduisant l’album par une ballade FM, Alice Cooper nous prend à contre-pied. Easy-listening, « I Am Made of You » est gâché par des bidouillages vocaux exaspérants et jure avec le reste du concept-album. Après ce faux départ, « Caffeine », un titre hystérique et entêtant, remet le disque sur de bons rails, avant que l’intermède « Nightmare Returns » nous immerge définitivement dans le cauchemar d’Alice Cooper.

Entre le médiocre duo avec Ke$ha « What Baby Wants », l’extravaguant « Disco Bloodbath Boogie Fever » et les classiques « Runaway Train » et « I Gotta Get Outta Here », Alice Cooper lorgne aussi bien vers le hard FM, la parodie sanguinolente de disco ou le rock stonien. Si l’ambiance de cabaret de « Last Man On Earth » n’est pas sans rappeler « Some Folks », la ballade au goût de sirop frelaté « Something To Remember Me By » coule dans une veine pop très années soixante. Alice Cooper aborde ainsi plusieurs registres différents. Cet éclectisme à en donner le tournis constitue le principal attrait de l’album. Mais en définitive, il prouve avec « I’ll Bite Your Face Off » que le rock bétonné à l’ancienne demeure sa meilleure spécialité. A défaut d’être géniaux, « The Congregation » et « When Hell Comes Home » assurent l’essentiel tandis que les influences punk de « Ghouls Gone Wild » agacent.

Même s’il trébuche à quelques reprises, Alice Cooper ne s’en sort pas trop mal avec cette suite dans l’ensemble bien orchestrée. Sans avoir ni le charme ni la subtilité de l’original, Welcome 2 My Nightmare est tout de même un bon disque qui permet à Alice Cooper de revenir sous la lumière des projecteurs.

A lire aussi en HARD ROCK :


SCORPIONS
Virgin Killer (1976)
Gare aux tueurs de vierges !




URIAH HEEP
Demons And Wizards (1972)
Heep heep heep... hourra !!!


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
   GEGERS
   LONG JOHN SILVER

 
   (3 chroniques)



Non disponible


1. I Am Made Of You
2. Caffeine
3. The Nightmare Returns
4. A Runaway Train
5. Last Man On Earth
6. The Congregation
7. I'll Bite Your Face Off
8. Disco Bloodbath Boogie Fever
9. Ghouls Gone Wild
10. Somrthing To Remember By
11. When Hell Comes Home
12. What Baby Wants
13. I Gotta Get Outta Here
14. The Underture



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod