Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Scorpions, Bon Jovi, Gotthard
- Membre : Tommy Heart , Phantom V
- Style + Membre : Mad Max

BONFIRE - Live In Wacken (2013)
Par GEGERS le 17 Juillet 2013          Consultée 1190 fois

Ça y est, BONFIRE a terminé son ménage de Printemps. Le groupe allemand a exhumé de vieilles bandes, restauré certaines, jeté d'autres à la poubelle, et en à jugé de suffisamment bonnes pour les présenter à son public. Le fait que ce Live in Wacken voit le jour est ainsi un petit miracle en soit, puisque le groupe avait longtemps cru les bandes perdues définitivement, tombées dans les oubliettes du hard rock. 15 ans après l'unique performance du groupe à l'occasion de cet incontournable festival, voici donc resurgir ce concert pour le plus grand plaisir des amateurs du hard rock mélodique pratiqué par le groupe.

Agrémenté d'un livret chiche, remixé peu ou prou, ce nouveau live, qui à le tord de succéder à un autre live (Fireworks... Still alive) paru en 2011, est véritablement brut de décoffrage. Le son est bon, chacun des instruments est correctement mis en valeur, et l'ensemble est agrémenté de ces petites imperfections, notamment vocales, qui renforcent le charme de la prestation. Claus Lessman et Hans Ziller, les deux têtes pensantes de BONFIRE qui ont effectué le remix, se sont en revanche un peu emballés sur le mise en son du public : cris omniprésents et bien trop hystériques pour être honnêtes viennent gâcher quelque peu l'appréciation de ce live. On sait le public du Wacken naturellement enthousiaste et démonstratif, mais BONFIRE n'est tout de même pas Elvis ou les Beatles.

La prestation vaut le coup néanmoins. Si la setlist peut faire concurrence à celle du Live Over Europe paru en 2002, ce Live in Wacken prévaut donc par son côté direct et sans overdubs qui donne une bonne idée que la qualité constance des prestations live de BONFIRE. Quelques mois avant la sortie du mésestimé Rebel Soul, BONFIRE met déjà à l'honneur son nouvel album en balançant en entrée "Wake Up", pas vraiment un brûlot hard rock, mais plutôt un titre énergique et travaillé, porté par des mélodies typiques du groupe allemand ainsi qu'un refrain imparable. Le reste, à l'exception de "In Zaïre", reprise de Johnny Wakelin, n'est qu'une succession de tubes directs ou agressifs destinés à séduire le public du Wacken. On retrouve ainsi "Sword and Stone" (originellement écrit pour Kiss), le plombé "S.D.I." ainsi que les immédiats "Sweet obsession", "American nights" ou "Ready 4 reaction" qui ne font que confirmer un peu plus l'immense talent d'un groupe qui aurait pu (aurait du ?) être Bon Jovi à la place de Bon Jovi.

Outre la prestation du Wacken, somme toute un peu courte, le groupe a jugé bon d'agrémenter cette sortie de trois morceaux enregistrés lors d'un concert dans sa ville natale, Ingolstadt, on ne sait quand ; probablement en 2009, puisque ces trois titres sont issus de l'album The Raüber, paru en 2009. De quoi confirmer que BONFIRE reste un groupe actuel. Entre "Bells of freedom" et son riff plombé, la power-ballad "Let me be your water" et "Black night", qui rend pour sa part hommage au répertoire pré-1990 des Allemands, voici de quoi s'en mettre sous la dent. Cerise sur le gâteau, BONFIRE propose deux titres studio : un nouveau morceau, "Thank you", sorte de "Rock'n'roll Cowboy" bis, avec de la distorsion, et une nouvelle interprétation de la ballade "Hold me now", parue sur Branded, qui gagne en longueur à défaut de gagner en intérêt.

Tout cela constitue donc une "petite" sortie sympathique permettant de patienter dans l'attente d'un nouvel album studio des hard rockers teutons. Si l'ensemble n'est pas transcendant, on apprécie malgré tout de retrouver un BONFIRE brut de décoffrage, qui nous rapproche au plus près de l'ambiance de ses prestations live (hurlements du public exceptés). Paradoxalement, ce live n'est sans doute pas le meilleur moyen de découvrir le répertoire du groupe : rugueux, il peut donner une impression biaisée du groupe, qui a toujours eu à coeur de rendre son hard rock "propre" et travaillé. Sympathique pour les amateurs néanmoins.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


UFO
Covenant (2000)
L'amour toujours (ironie inside)




SCORPIONS
In Trance (1975)
Les arachnides volants...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Claus Lessmann (chant, guitare)
- Hans Ziller (guitare)
- Chris Limburg (guitare)
- Uwe Köhler (basse)
- Harry Reischmann (batterie)


1. Intro/wake Up
2. Never Mind
3. Sweet Obsession
4. In Zaire
5. The Stroke
6. Sword And Stone
7. Sdi
8. Drum Solo
9. American Nights
10. Ready 4 Reaction
11. Obsessive Prelude
12. Champion
13. The Räuber/bells Of Freedom
14. Let Me Be Your Water
15. Black Night
16. Thank You (previously Unreleased)
17. Hold Me Now (extended Mix 2013)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod