Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bernard Benoit
- Membre : Genesis, Squackett, Gtr

Steve HACKETT - Please Don't Touch ! (1978)
Par DAVID le 2 Mai 2004          Consultée 5401 fois

Steve Hackett sort son deuxième album solo peu de temps après son départ officiel de Genesis. Sa carrière solo va nous réserver un grand nombre d'albums hautement sympathiques. A force de voir ses compos rejetées, Steve Hackett , frustré, a fini par quitter le groupe. Please Don't Touch ! correspond donc davantage à ce qu'aurait pu faire Genesis à cette époque si Steve Hackett était resté dans le groupe. On y retrouve en effet les ingrédients qui ont fait le succès de son ancien groupe comme ses arpèges toujours aussi riches à la guitare sèche et son attaque si particulière pendant les solos (très peu nombreux). D'acoustique, il est souvent question sur ce disque. Globalement, les morceaux sont bien plus simples et dépouillés par rapport à ce qu'il a pu faire avec Genesis. Au chant, on retrouve entre autres Steve Walsh de Kansas sur deux morceaux : Narnia et Racing In A, sur ce dernier, le chant se rapproche fortement de celui de Kansas.

Deux autres morceaux acoustiques, How Can I ? et la ballade Hoping Love Will Last (avec une chanteuse, c'est le type de morçeaux plus intimistes qui l'accompagneront tout au long de sa carrière solo), sans être exceptionnels, sont le genre de plage très agréables et idéales pour se détendre. Mais les meilleurs moments du disque sont l'enchaînement titanesque Land of a thousand autumns / Please don't touch, le moment le plus progressif du disque. L'atmosphère est lugubre et flippante comme jamais. Dire que Steve Hackett avait composé au départ cet instrumental pour l'album Wind and Wuthering, mais qu'il n'avait pas été accepté par Genesis car Phil Collins ne pouvait pas chanter dessus. Pourtant, ça sonne plus comme Genesis que Genesis eux-mêmes !

D'autres morceaux évoquent également Genesis comme les fabuleux intermèdes acoustiques Kim d'une douceur extrême (guitare sèche + flûte) et The Voice of Necam, en guise de mise en bouche avant le plat de résistance, Icarus Ascending, une superbe ballade glauque à souhait. Reste à savoir si le guitariste ne va pas sombrer lui-même dans de la pop facile à l'avenir car les titres les plus plus simples de cette galette sont peut-être bien révélateurs d'une future orientation.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par DAVID :


MAGMA
Mëkanïk Destruktïw Kommandöh (1973)
Un album külthe




SAGA
Heads Or Tales (1983)
Rock progressif


Marquez et partagez





 
   DAVID

 
   MARCO STIVELL

 
   (2 chroniques)



Non disponible


1. Narnia
2. Carry On Up The Vicarage
3. Racing In A
4. Kim
5. How Can I?
6. Hoping Love Will Last
7. Land Of A Thousand Autumns
8. Please Don't Touch
9. The Voice Of Necam
10. Icarus Ascending



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod