Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CLASSIQUE  |  B.O FILM

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Miles Davis
- Membre : Bande Originale De Film
- Style + Membre : Edda Dell'orso

Ennio MORRICONE - The Mission (1986)
Par TARTE le 18 Août 2010          Consultée 2018 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Quand on a eu la chance d’avoir des parents amoureux de musique et de grandir à l’écoute de leur aspirations passagères, on est gratifié d’une histoire parsemée d’émotions liées à des airs mélodieux qui ne demandent qu’à être réécoutés pour faire renaître des images nostalgiques aux douces couleurs de super 8 ou de diapositive…

Un trésor vous dis-je.

Il y a très longtemps donc, je me souviens avoir découvert un disque à la pochette peu commune, un crucifix précipité dans une grande cascade, je ne savais pas trop quoi en penser… Toujours est-il que mon paternel n’avait guère tardé à sortir le CD et à le placer dans le lecteur ; aussitôt jaillit des baffles un monde dans son entier, un univers exotique et chaleureux, je voyais les hauts palmiers et les forêts vierges, les rivières abondantes et les paysages chatoyants, j’entendais le vent dans les cimes et le lointain bruit des chutes d’eau, la musique m’avait emporté au gré de ses courants. C’est avec ce disque que je fis la connaissance d’Ennio Morricone.

Plus tard je compris. Le contexte de la musique n’était pas loin de ce que j’avais imaginé, après de nombreuses écoutes à l’oreille plus mature, elle n’avait rien perdu de sa magie.

Les vagues magistrales de « Falls », les chœurs religieux mais pas moins sublimes de « Ave Maria Guarani » ou la voix enfantine de « Miserere » apportent un florilège d’émotions tout bonnement poignant. Les percussions ethniques quant à elles, font naître ce besoin inexplicable de partir très loin, notamment dans « On Earth as It Is in Heaven », « Vita Nostra » ou « River », des titres pour le moins vivifiants. Mais ce qui est réellement divin (et pour le coup trop rare) dans cet album, c’est la guitare, présente dans « Brothers » et « Carlotta », accompagnant merveilleusement bien l’orchestre et l’esprit qui en émane, comme un présent inattendu donnant une intonation méditerranéenne à la musique (Ne perdons pas de vue l’histoire du film). La philharmonie est bien entendu la plus présente, le thème récurrent des douces ondulations constitue le fil conducteur de l’album dans « Falls », « Climb », « Remorse » avec un ton plus dramatique, « The Mission » et sa délicatesse fabuleuse ou encore « Miserere ». Une flûte de pan ponctue l’album d’une douceur brutale qui rappelle sans détours la face dramatique de l’histoire. Morricone change les tonalités, et met à l’épreuve les répétitions qui, menées par des sombres percutions et des trompettes guerrières, laissent imaginer les tristes desseins de ses protagonistes (« Penance », « Refusal » ou encore « Asunction »).

Une bande originale aussi magistrale que son film, un voyage vibrant au travers des ethnies exotiques qui a bien mérité sa statuette dorée lors de la remise événementielle cinéphile outre-Atlantique.

Un trésor vous dis-je.

A lire aussi en MUSIQUE CLASSIQUE :


Joseph HAYDN
Symphonie N°22 Le Philosophe (hogwood) (1764)
Cors angéliques pour joute verbale dans les cieux.




Edvard GRIEG
Opus 55 - Peer Gynt Suite N°2 (sir Thomas Beecham) (1891)
Magie envoutante


Marquez et partagez





 
   TARTE

 
  N/A



- London Philharmonic Orchestra
- Ennio Morricone (composition et direction)


1. On Earth As It Is In Heaven
2. Falls
3. Gabriel's Oboe
4. Ave Maria Guarani
5. Brothers
6. Carlotta
7. Vita Nostra
8. Climb
9. Remorse
10. Penance
11. The Mission
12. River
13. Gabriel's Oboe
14. Te Deum Guarani
15. Refusal
16. Asuncion
17. Alone
18. Guarani
19. The Sword
20. Miserere



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod