Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  COFFRET

L' auteur
Acheter Ce Coffret
 


 

- Style : 5uu's, Nektar, Emerson, Lake & Palmer
- Membre : Rick Wakeman, The Moody Blues , Uk, Jon & Vangelis, Gtr, King Crimson, Squackett, Jon Anderson , Yoso, Asia, Chris Squire
 

 Site Officiel (664)
 Billboard : Owner Of A Lonely Heart (480)

YES - The Word Is Live (2005)
Par WALTERSMOKE le 15 Mars 2019          Consultée 317 fois

Pour commencer cette chronique, faisons un petit inventaire chez YES. Dans les années 2000, le groupe de Chris Squire n'a sorti qu'un seul album studio, le mauvais Magnification (2001). Un bilan un peu chiche, mais qui s'enrichit gravement quand on compulse TOUS les para-produits signés YES. Et de ce côté, aucun(e) fan ne pourra se plaindre : 3 albums live, 9 DVD, et histoire de garder le « meilleur » pour la fin, 20 compilations. Forcément, il y a des sorties inutiles et que même le côté « on me l'a offert à un moment difficile de ma vie » ne saurait justifier : qui achèterait la compile Owner of a Lonely Heart (2005) par exemple ? Du coup, après un élagage en forme de génocide, ne reste plus grand-chose. Retenons avant tout In a Word: Yes (2002), un coffret 5 CD qui récapitule toute l'histoire de YES, A.B.W.H. compris, et n'est pas trop avare en contenu inédit ; en plus condensé, il existe également The Ultimate Yes (2003), pas mauvais pour faire découvrir YES. Cependant, pour ceusses qui veulent vraiment creuser le sujet, il y a la compile de live ultime, j'ai nommé The Word is Live.

Tirant son nom d'un jeu de mots basé sur les paroles de "Time and a Word", The Word is Live est un coffret qui ne fait pas les choses à moitié. En effet, il s'agit d'un triple CD rempli à ras-bord de morceaux de YES enregistrés en concert, accompagné d'un livret préfacé par Greg Lake et contenant entre autres des témoignages de divers anonymes et personnalités (on y retrouve ainsi le légendaire bassiste Geddy Lee ainsi que Taylor Hawkins, le batteur des FOO FIGHTERS). Et il peut être considéré comme une « compile ultime » rien qu'à sa tracklist. Pourquoi ? Parce qu'il couvre toutes les parties de l'histoire de YES entre 1969 et 1988. Et quand je dis toutes, c'est « TOUTES » : en plus de l'âge d'or progressif du groupe, on retrouve ainsi cette période aussi bénie que sous-exposée qu'est le milieu des années 70, avec Patrick Moraz aux claviers, mais aussi la période rock F.M. avec Trevor Rabin, ce qui est déjà pas mal... mais aussi le YES des débuts, avec Peter Banks ! Et encore plus fou, on retrouve des extraits de la tournée de Drama en 1980 !!! Oui oui, je déconne zéro : il y n'a aucun révisionnisme, aucun oubli, aucun « voile pudique ». Après bon, c'est une compile et il n'y a donc pas de live complet, mais quand même, on vole clairement au-dessus de la moyenne.

The Word is Live est donc une véritable odyssée dans l'histoire de YES, et riche dès ses débuts. Certain(e)s ont tendance à raconter que YES est de base un groupe de pop, ce qui n'est pas faux dans les faits. Ceci étant, ce qu'il déroule ici, dès les premières pistes du CD 1, c'est une ambition que les canons de la pop avaient sans doute déjà du mal à contenir à l'époque. Au passage, notons la présence de morceaux de Time and a Word présents sans l'orchestre, ce qui ne peut être qu'un plus pour eux. Notons aussi la présence de l'inédit "For Everyone", dont la partie centrale a été reprise à peu de choses près dans "Starship Trooper", et qui démontre une richesse d'écriture des plus agréables.

Si le CD 2 correspond bien plus à ce qu'on attend d'un groupe comme YES, force est de constater qu'on n'est toujours pas à l'abri de morceaux fantastiques. Quel plaisir d'écouter les morceaux datant de la période avec Patrick Moraz aux claviers ! "Sound Chaser" est délicieusement saignant, et "Siberian Khatru" est déroulé avec panache et virtuosité. Le reste est plus classique et moins indispensable, y compris "The Big Medley", compilant divers morceaux plus ou moins courts du répertoire de YES. Personnellement, c'est un exercice que j'aime ici, alors que celui de GENESIS par exemple me gonfle prodigieusement.

Quant au CD 3, c'est un peu le plus décevant. Les morceaux extraits du concert à Houston en 1988 sont bons à écouter, mais ils ne transcendent pas les compositions par rapport aux versions studio – et puis quelle idée de couper l'intro de "Rhythm of Love", sérieux ! En revanche, c'est là que se trouve peut-être la meilleure interprétation de "Awaken", datant de 1979. Et il ne faudrait pas zapper les extraits de la tournée de Drama, oh non. "Go Through This" est un morceau très rock, un peu trop proche de "Tempus Fugit" et ne collant pas forcément à l'univers de YES, mais il se laisse écouter avec plaisir. Mais ce qui mérite vraiment l'attention, c'est "We Can Fly from Here", ce morceau magistral repris et réinterprété en 2011. Il apparaît ici sous son jour originel, avec un Trevor Horn convaincant au chant et surtout un habillage musical bien riche et émotionnellement intense.

Les défauts entachant The Word is Live sont avant tout des problèmes de forme : diversité des sources oblige, tous les morceaux ne se valent pas sur le plan de la qualité sonore – entre le son professionnel de la BBC de 1970 et l'enregistrement à même la console de Tempus Fugit, il y a tout un monde. Plus grave est l'absence de 2 CD supplémentaires qui auraient pu couvrir la période 1988-2004, tant qu'à faire. Ceci étant, la sortie de nombreux lives alors contemporains compense un peu ce fait. Mais qu'importe, The Word is Live reste l'une des sorties les plus honnêtes de l'histoire du rock progressif voire du rock tout court, et ça, c'est énorme.

Note réelle : 4,5/5

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par WALTERSMOKE :


ELOY
Power And The Passion (1975)
Frank prend la "time machine" !




The TANGENT
Le Sacre Du Travail (2013)
Pas mal !


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



Non disponible


1. Then (bbc 1970)
2. For Everyone (bbc 1970)
3. Astral Traveller (gothenburg 1971)
4. Everydays (gothenburg 1971)
5. Yours Is No Disgrace (londres 1971)
6. I've Seen All Good People (londres 1971)
7. America (londres 1971)
8. It's Love (londres 1971)

1. Apocalypse (detroit 1976)
2. Siberian Khatru (detroit 1976)
3. Sound Chaser (detroit 1976)
4. Sweet Dreams (londres 1975)
5. Future Times / Rejoice (oakland 1978)
6. Circus Of Heaven (oakland 1978)
7. The Big Medley (inglewood 1978)
- time And A Word
- long Distance Runaround
- survival
- the Fish
- perpetual Change
- soon
8. Hello Chicago (chicago 1979)
9. Roundabout (chicago 1979)

1. Heart Of The Sunrise (oakland 1978)
2. Awaken (chicago 1979)
3. Go Through This (new York 1980)
4. We Can Fly From Here (new York 1980)
5. Tempus Fugit (new York 1980)
6. Rhythm Of Love (houston 1988)
7. Hold On (houston 1988)
8. Shoot High Aim Low (houston 1988)
9. Make It Easy / Owner Of A Lonely Heart (houston 19



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod