Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (9)
Questions / Réponses (1 / 8)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1969 Yes
2021 The Quest
 

- Style : 5uu's, Nektar, Emerson, Lake & Palmer, Kansas
- Membre : Squackett, Chris Squire , Rick Wakeman , Asia, The Moody Blues , Uk, Yoso, Jon Anderson , Gtr, King Crimson, Jon & Vangelis
 

 Site Officiel (1364)
 Billboard : Owner Of A Lonely Heart (802)

YES - Fragile (1971)
Par VALONQAR le 27 Mars 2011          Consultée 10192 fois

Fragile marque l’envol de YES. Avec l’arrivée de Rick Wakeman, après celle de Steve Howe lors de l’enregistrement précédent, le line-up le plus connu de la formation se stabilise le temps de quelques albums. L’arrivée du guitariste avait permis au groupe de trouver un style personnel, mais c’est ici qu’il s’affirme. Les détracteurs du progressif vont réellement pouvoir jouer à leur jeu favori et fustiger les démonstrations techniques, les pluies de clavier, les chœurs dégoulinants tout le long de l’album.

En effet, Fragile est construit de manière à laisser chaque musicien s’exprimer. Trois amples compositions collectives séparées par de courts intermèdes au cours desquels chaque musicien peut intervenir en solo, ce en quoi le disque pourrait presque être rapproché de la scène jazz-rock. La basse de Chris Squire résonne fort, Bill Bruford s’en donne à cœur joie derrière les fûts, et Steve Howe sort quelques beaux solos (le solo de guitare acoustique sur "Mood for A Day" en est un des plus beaux exemples). Sans parler de Rick Wakeman, qui fait du Rick Wakeman (comprendre que son clavier est loin de se cacher derrière les instruments de ses camarades).
Avec tout ça, on pourrait penser avoir affaire à un joyeux foutoir, un délire de musiciens pour musiciens. Eh bien non ! Le plus étonnant, c’est que les compositions sont toutes bien structurées autour de l’univers de YES, déjà bien établi. Un univers typique du prog de l’époque (qui a dit geek au fond là ?), fait de voyages, de magie, de féerie. Un univers dynamique aussi et bien plus accessible qu’on voudrait le faire croire. Ici, YES laisse une place relativement faible aux longs développements 'ambiants', ce qui fait que tout amateur de rock pourrait apprécier rapidement l’album que parsèment nombre de moments forts immédiatement mémorisables et identifiables, depuis la ligne de basse d’ouverture de "Roundabout" à l’introduction non moins géniale de "Heart of The Sunrise" en passant par les chœurs de "We Have Heaven", autant d'éléments qui justifient que ce soit l'album idéal pour découvrir YES.
A noter aussi la pochette devenue célèbre et signant la première collaboration de YES et de Roger Dean, créateur également du logo du groupe.

Tout est bien en place, il ne reste qu’à allonger un peu les compositions pour arriver aux plus grandes œuvres du groupe, à savoir Close To The Edge et, surtout, Relayer. YES fait partie des rares formations à avoir gagné en force et en expressivité en complexifiant ses compositions, le 'too much' qu’on lui a souvent reproché étant un moyen d’exprimer pleinement son univers à part. Une très bonne rampe de lancement, donc, avant l’explosion.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF :


WISHBONE ASH
Wishbone Ash (1970)
Déjà mythique




HATFIELD AND THE NORTH
The Rotter's Club (1975)
L'aboutissement musical.


Marquez et partagez





 
   VALONQAR

 
   ARP2600
   MARCO STIVELL
   WALTERSMOKE

 
   (4 chroniques)



- Jon Anderson (chant)
- Bill Bruford (batterie, percussions)
- Steve Howe (guitares électriques et acoustiques, chant)
- Chris Squire (basse, guitare, chant)
- Rick Wakeman (claviers)


1. Roundabout
2. Cans And Brahms
3. We Have Heaven
4. South Side Of The Sky
5. Five Per Cent For Nothing
6. Long Distance Runaround
7. The Fish (schindleria Praematurus)
8. Mood For A Day
9. Heart Of The Sunrise



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod