Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  TRIBUTE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : 5uu's, Nektar, Emerson, Lake & Palmer
- Membre : Rick Wakeman, The Moody Blues , Uk, Jon & Vangelis, Gtr, King Crimson, Squackett, Jon Anderson , Yoso, Asia, Chris Squire
 

 Site Officiel (532)
 Billboard : Owner Of A Lonely Heart (457)

YES - Yesterday And Today: (2018)
Par BAKER le 12 Février 2019          Consultée 162 fois

Des hommages à YES, c'est comme les pissenlits : tu procrastines deux jours, ça repousse façon Jordy Verrill. Et depuis le décès de Chris SQUIRE, on a un arroseur patenté, Engrais-Man, alias Billy SHERWOOD (déjà il a un nom de forêt, l'est pour le reboisement le mec !). Quelle peut être la moindre parcelle d'atome d'intérêt d'un nouveau tribute à ce groupe, alors que cette année est déjà sorti le très médiocre "A life in Yes", chapeauté par... Billy SHERWOOD ? Un sérieux indice peut être trouvé dans la pochette, habile référence à la graphie du premier album. La lecture du tracklisting fera hélas déchanter, puisque ce tribute va piocher dans plusieurs périodes de YES, ça débute certes en 1968 mais ça avance jusqu'à 1987. Mais y aura-t-il de bonnes surprises, malgré donc une approche assez réticente ?

Il y en aura une moitié en tous cas : le choix de la pochette n'est pas innocent. Car il n'y a que deux titres tirés des premiers pas de YES, mais ce sont comme par hasard les deux plus réussis ! "Sweetness", déjà excellente, se montre comme révélée, sa douceur pastorale est épatante, son charme suranné explose ! Quant à "Yesterday & Today", bucolique en diable, c'est le contraire, elle vous ramène dans les années 60, plus précisément dans ce qu'elles avaient de plus idyllique, ensoleillé et enivré. Deux réussites majeures, qui cachent une forêt en dents de scie. Oui, une forêt en dents de scice. Un peu comme un cochon dans une charcuterie, quoi.

Il y a comme toujours dans les tributes du genre des reprises assez fidèles et pas inintéressantes pour autant, de par leur implication. En débutant par "Machine Messiah", la prise de risques semble grande, pourtant cette version n'a rien ni d'aventureux, ni de médiocre. Au chant Nick D'VIRGILIO est transparent, pas plus ni moins que Trevor HORN, il y a juste le plaisir de réécouter cete chanson tout en se disant qu'on irait bien repiocher l'album original. Tony Kaye fait grésiller son orgue sur "Yours is no Disgrace" qui se voit un peu aéré par une chanteuse, à la voix proche de celle de GLASSHAMMER, et au final presque blues qui lui va bien. La reprise de "Turn of the Century" est très courte, trop pour les fans mais fait office de charmant segue, tout comme "Camera" où Steve HACKETT transforme ce tire en... morceau de Steve HACKETT, lui conférant là aussi une identité de segue fait pour réveiller l'auditoire. Et Jon Davison nous propose un medley acoustique qui n'apporte rien sur le papier mais est très bien fichu et peut servir d'anti-sèche pour les néophytes.

Maintenant, ne nous voilons pas la face, si ce tribute est globalement agréable, ce n'est que d'une très courte majorité. CURVED AIR massacre "Soon", Billy SHERWOOD tente de refaire "The fish" mais ne sera jamais Chris SQUIRE (il a déjà du mal à être Billy SHERWOOD, le pauvre), "Long Distance Runaround" ne sert à presque rien avec son final Scoubidou, "I'm Running" est très fidèle à l'originale, c'est à dire pataude et ennuyeuse. "Changes", la chanson-piège, n'est pas trop mal mais son refrain manque cruellement de vitalité.

Quant à "Starship Trooper" refait par Francis DUNNERY, l'attente était énorme, la déception à la hauteur. C'est trop propre et franchement mou, vocalement et instrumentalement. Ca fait peine à voir de la part du créateur de "Sister Sarah". Et cette partie "Würm"... mais qu'est-ce que c'est que ces bon sang de CLAPHANDS sur le final ?! L'original donnait l'impression d'être engagé dans une bataille contre une invasion extraterrestre ! C'est ça alors le plan ? On leur chante des chansons scout, on leur crache à la gueule ? (NdJames Cameron : Procèèèèèèèèèès !)

Finalement, ce YES Tribute n'est ni meilleur ni pire que 90% des tributes du même genre. De bonnes surprises mais pas assez, quelques ratés dont certains impardonnables, et beaucoup de moyen qui donne plus envie de réécouter l'intégrale du groupe. Mais finalement, n'est-ce pas ça le but avéré ? Hein ? Peau... peau gnon ? Ah oui, aussi. En tous cas, les deux revisites de 1968 sont absolument délicieuses et il serait peut-être moins inutile que prévu de continuer dans cette démarche - après tout, ce n'est pas comme si Time and a Word était un chef-d'oeuvre insurpassable de qualité audiophile. Dommage donc que la pochette du tribute soit si menteuse.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par BAKER :


Dave GROHL
Play (2018)
What are you doing, Dave ?




Mark KING
Influences (1984)
Une explosion de talent non contrôlée


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
   BAKER

 
   (2 chroniques)



- Dave Kerzner (claviers, choeurs)
- Fernando Perdomo (guitares, basses, choeurs)
- Nick D'virgilio (chant sur 1)
- Randy Mcstine (choeurs sur 1 et 6, guitare sur 6)
- Geoff Downes (claviers sur 1)
- Johnny Bruhns (guitare sur 1, 2 et 9)
- Joe Cass (batterie sur 1)
- Marisol Koss (chant sur 2)
- Dennis Atlas (choeurs sur 2)
- Tony Kaye (claviers sur 2)
- Billy Sherwood (basse sur 2, 6, 7, 8 et 12)
- Jay Schellen (batterie sur 2)
- Pat Sansone (chant, guitare et claviers sur 4)
- Derek Cintron (batterie sur 4, 12 et 13)
- Sonja Kristina (chant sur 5)
- Robert Norton (claviers sur 5)
- Andy Sax (violons sur 5)
- Kit Morgan (guitares sur 5)
- Chris Harris (basse sur 5)
- Andy Tween (batterie sur 5)
- Steve Hackett (guitare sur 6)
- Marco Minnemann (batterie sur 6 et 8)
- Robert Berry (chant sur 7)
- Jay Gore (guitare sur 7)
- Hal Rosenfeld (marimbas sur 7 et 12)
- Robin Schell (chant sur 8)
- Jon Davison (chant sur 9)
- Sally Minnear (percussions, flutes, choeurs sur 9)
- Dave Bainbridge (guitares sur 9)
- Dr. Danny (chant et piano sur 10)
- Leslie Hunt (chant sur 11)
- John Demarkis (choeurs sur 11 et 12)
- Walter Ino (choeurs sur 11)
- Roger Houdaille (basse sur 11, guitare sur 13)
- Ken Sharp (percussions sur 12)
- Mark Murdock (percussions sur 12)
- Francis Dunnery (chant et guitare sur 13)
- Robin Schell (choeurs sur 13)


1. Machine Messiah
2. Yours Is No Disgrace
3. Turn Of The Century
4. Sweetness
5. Soon
6. Cinema
7. Changes
8. I'm Running
9. Acoustic Medley
- your Move
- and You And I
- wonderous Stories
10. Yesterday And Today
11. Long Distance Runaround
12. The Fish
13. Starship Trooper



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod