Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Byrds , Bert Jansch
- Style + Membre : Crosby, Stills, Nash & Young
 

 Site Officiel (1816)
 Hyperrust Never Sleeps (1932)
 Thrasher's Wheat (2840)
 Autobiographie - Neil Young (465)

Neil YOUNG - Hitchhiker (2017)
Par BAYOU le 13 Septembre 2017          Consultée 801 fois

La carrière de Neil Young est jonchée de mystères, d’albums restés dans les tiroirs, de titres enregistrés un soir, puis oubliés, puis ressortis des années plus tard dans une époque et un contexte complètement différents.
Les bootlegger ont fait depuis de nombreuses années leurs choux gras de ces titres « officiellement » inédits.

Et puis l’âge venant, l’inspiration n’est plus toujours au rendez-vous. Aussi, entre deux bidouillages de sons système Pono et divers projets plus ou moins aboutis/réussis, le Loner fouille dans ses archives.
En lisant son bouquin autobiographique, il évoque cet enregistrement du 11 août 1976. « : J'étais pas mal défoncé sur ces enregistrements et ça s'entend dans mes performances". Certes, mais enregistré défoncé, à l’époque, ce n’est pas vraiment exceptionnel.

Pourquoi ne pas avoir sorti cet enregistrement ? Nous n’en connaîtrons jamais la véritable raison, nous pouvons juste souligner qu’après On the Beach et Tonight’s the Night, deux albums enfantés dans le chagrin et la douleur, puis Zuma, le Loner avait peut-être besoin de respirer.

Donc, dans la nuit du 11 août 1976, Neil est à l'Indigo Ranch Studio, sur les hauteurs de Malibu, avec David Briggs, son producteur et son pote Dean Stockwell, plus quelques guitares acoustiques et ses harmonicas.
Parmi les dix chansons enregistrées, deux sont inédites à ce jour : "Hawaii » et Give Me Strength".
Les autres titres ont vu le jour sur Rust Never Sleeps (« Pocahontas », Powderfinger », Hawks & Doves ("Captain Kennedy", Rust Never Sleeps ("Ride My Llama"), Le Noise ("Hitchhiker"), Decade ("Campaigner »), Comes A Time ("Human Highway"), American Stars’n Bars ("The Old Country Waltz") dans des versions souvent complètement différentes.
Neil Young est revenu sur la genèse de l’album dans une interview à la radio KOTO du Colorado diffusé sur son Face Book : "Mon idée à l'époque était de présenter ces nouvelles chansons sous leur forme la plus pure et la plus simple. J'aime ces vieux albums de Bob DYLAN, Woody Guthrie, Robert Johnson, Lead Belly... Ces influences restent ancrées en moi aujourd'hui. J'ai fumé un peu d'herbe avec Dean et nous nous sommes installés dans la petite pièce où j'allais jouer et chanter. J'ai accroché le capodastre à ma guitare. Prêt Briggs ?, lui ai-je demandé. Installé à la console de mixage, il a hoché la tête derrière la vitre en guise de oui."

Neil explique également que "Pocahontas" et "Powderfinger" devaient sortir sur l’album "Zuma", mais n'ont pas été retenues et que les deux inédits ont été écrits après sa séparation d'avec Carrie Snodgress, la mère de son premier fils Zeke, ce qui est peut-être une explication sur leur non publication jusqu’à ce jour.

Il n’empêche que les dix titres parfaitement remixés sont superbes. Neil Young est particulièrement excellent quand il joue seul accompagné d’une guitare et de son harmonica. Les paroles sont mieux mises en valeur, les accords sont limpides et le disque coule tout seul.
Les deux inédits sont superbes, les chansons dépouillées brillent d’un nouvel éclat, surtout "Hitchhiker » qui était massacré sur le Noise, "Pocahontas" et "Powderfinger" retrouvent une nouvelle jeunesse, "The Old Country Waltz" est mieux mis en valeur ici que sur American Stars’n Bars. C’est sans conteste une bonne surprise et une sacrée réussite d’écouter ce nouveau Neil Young qui aurait dû sortir en 1976.
"Il était 2h00 du matin quand on a fini la session. On l'a fêtée, on savait qu'on venait de faire un sacré truc. Après, nous sommes partis tous les trois au bord du Pacifique voir la pleine lune s'y refléter, c'était magnifique. Les vibrations étaient très fortes, je les ressens encore aujourd'hui."

Mieux vaut tard que jamais !

A lire aussi en FOLK par BAYOU :


Chris HILLMAN
Bidin' My Time (2017)
Un doux parfum d'oiseaux.




CROSBY, STILLS, NASH & YOUNG
Crosby Stills & Nash (1970)
Spécial boîte à demandes !


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- Neil Young (guitare, harmonica)


1. Pocahontas
2. Powderfinger
3. Captain Kennedy
4. Hawaii
5. Give Me Strength
6. Ride My Llama
7. Hitchhiker
8. Campaigner
9. Human Highway
10. The Old Country Waltz



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod