Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Byrds , Bert Jansch
- Style + Membre : Crosby, Stills, Nash & Young
 

 Site Officiel (2074)
 Hyperrust Never Sleeps (2306)
 Thrasher's Wheat (3614)
 Autobiographie - Neil Young (734)

Neil YOUNG - Tuscaloosa (2019)
Par BAYOU le 23 Juin 2019          Consultée 477 fois

Et c’est toujours "open bar" pour les archives de Neil YOUNG. Cette fois c’est l’année 1973 qui est documentée avec ce concert enregistré le cinq février à Tuscaloosa en Alabama. L’année 1973 est particulièrement importante dans la carrière de Neil Young, elle suit le succès planétaire d’Harvest, mais aussi le décès de Danny Whitten, ce qui le fait sombrer dans la cocaïne et la tequila, en produisant des crises d’épilepsie.

Il se lance dans une longue et épuisante tournée où il se refuse à jouer les titres d’Harvest, (enfin cela dépend des jours et de son humeur) pour proposer des titres inconnus ce qui frustre son public. Assez bizarrement, les shows 1973 sont très documentés, l’album live Time Fades Away qui compile des titres joués sur plusieurs shows reflète l’atmosphère douloureuse de cette tournée. On peut préférer le Toronto 1973 extrait d’un show donné à la radio canadienne, qui outre d’être plus complet, donne une meilleure image du Loner.

Le show de Tuscaloosa, est un compromis entre les deux, car il est incomplet, soi-disant que la cassette n’a pas tout enregistré, mais en fouillant bien sur le net on peut trouver l’intégralité du show, mais il provient d’une source correcte et remasterisé. L’enregistrement proposé est amputé de deux titres figurant sur cette fameuse bande, "The Loner" car notre homme n’était pas accordé et "On The Way Home" par trop souvent présent sur des bootleg (on croit rêver), et débute par deux chansons acoustiques tirés de son premier album et du titre éponyme du troisième.

Puis c’est de longs passages d’Harvest, avec les chansons phares "Out on the Weekend", "Harvest", "Old Man" et "Heart of Gold" toutes remarquablement interprétées, avec un accompagnement superbe au piano. Ce soir-là, le Loner semblait en forme et avec ce mini-show acoustique, il met tout le public dans sa poche. En aparté on comprend assez mal la démarche de Neil YOUNG, qui tournant avec les musiciens qui ont joué sur Harvest, semble hésiter à proposer les morceaux de l’album pour se lancer dans d’autres titres beaucoup moins accessibles, et pour lesquels ses accompagnateurs ne semblent pas toujours à l’aise. Nous savons maintenant que ce positionnement n’est pas une stratégie, mais c’est juste le caractère bien trempé du Canadien.

Puis les Stray Gators rejoignent Neil, Ben Keith (pedal steel, slide guitar, vocals), Jack Nitzsche (piano, vocals), Tim Drummond (bass), Kenny Buttrey (drums) pour la partie électrique, qui démarre à fond les manettes avec "Time Fades Away". Les Gators ne sont pas mon groupe préféré pour accompagner le Loner, la section rythmique par exemple sonne un peu mou du genou, si on compare avec le déluge de feu qu’envoie CRAZY HORSE, même si le jeu à la pedal steel de Ben Keith fait un bon contrepoids à la voix et à la guitare de Neil YOUNG.

Et puis histoire de bien enfoncer le clou, après deux chansons qui sortiront plus tard sur On the Beach, et Tonight’s the Night, il propose une version d’"Alabama", qui ne semble pas être très chaleureusement accueillie par les autochtones qui entendent "Alabama, banjos playing through the broken glass / Windows down in Alabama / See the old folks tied in white ropes /Hear the banjo, don't it take you down home?". "Alabama, des banjos jouent à travers les vitres brisées / Les fenêtres tombent en Alabama / Regarde les vieux ligotés dans des cordes blanches /Ecoute le banjo, ça ne te ramène pas au pays ?".

Mais il ne serait pas un peu provocateur ce garçon ?

A lire aussi en ROCK par BAYOU :


STILLS COLLINS BAND
Everybody Knows (2017)
Retour vers le futur.




John FOGERTY
Wrote A Song For Everyone (2013)
John for ever


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- Neil Young (vocaux, guitare, piano, harmonica)
- Ben Keith (pedal steel, slide guitare, vocaux)
- Jack Nitzsche (piano, vocaux)
- Tim Drummond (basse)
- Kenny Buttrey (batterie)


1. Here We Are In The Years
2. After The Gold Rush
3. Out On The Weekend
4. Harvest
5. Old Man
6. Heart Of Gold
7. Time Fades Away
8. Lookout Joe
9. New Mama
10. Alabama
11. Don't Be Denied



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod