Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIÉTÉ INTERNATIONALE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Barbra STREISAND - My Name Is Barbra Two (1965)
Par ERWIN le 23 Mars 2023          Consultée 366 fois

Après avoir purgé de sa vie d’interprète les éléments de son enfance et de sa jeunesse, nous retrouvons Barbra STREISAND pour son deuxième show télévisé chez CBS et voyez-la, cette fois, c’est la femme qui est à l’honneur. Barb a toujours eu ce charme détonnant auquel j’ai toujours été sensible. Certes, il y en a de plus belles mais, au final, la personnalité reste l’élément le plus important et, dans ce cadre, la chanteuse a de sacrées arguments. Le disque n’a en revanche qu’un lien lointain avec ce show au final puisque seul le medley lui est consacré. La carrière de Barbra se poursuit au sommet des charts qu’elle domine de la tête et des épaules et passe au travers des diverses modes sans le moindre souci.

Deux singles sont de issus de cet album, il faut bien dominer le marché des 45-tours aussi, il n'est pas de petit profit ! On débute par l’introductive "He Touched Me", un classique de Ira Levin qui n’a guère vieilli malgré un aspect un brin passéiste. Les cordes sonnent années quarante et Barb place ici une belle performance... Bah, pas compliqué avec elle, c’est toujours impeccable. Elle exhume une vieille bande de 1921, "Second Hand Rose" - la nana de la pochette - sortie de Ziegfeld Folies, et comme Barb avait dans Funny Girl joué le rôle de Fanny BRICE, la chanteuse en question, il est logique de la retrouver sur ce titre. Etonnant de l’avoir choisi pour en faire un single.

J’aurais pour ma part choisi l’ambiance carioca de "The Shadow Of Your Smile", dont la guitare doit tout à Tom JOBIM, pour exploser les tops du billboard. Bah, cette version explose toutes les précédentes parmi lesquelles bien sûr celle d’Astrud GILBERTO dont la voix ne saurait rivaliser. Un tel classique ne pouvait qu’appartenir à Barb. Puis la jolie "Where’s That Rainbow" est tirée du grand succès du début du 20ème siècle Peggy Ann, assez jazzy avec sa guitare traînante, et un final superbe de grandiloquence, on se croirait avec Francis Scott Fitzgerald dans Les enfants du jazz.

Vous m’entendez régulièrement vanter la voix de Miss STREISAND au point de la comparer avec celle de la grande Ella FITZGERALD. Dans cette livraison, Barb s’attaque au répertoire sacrée du Porgy And Bess des GERSHWIN avec la classique "I Got Plenty Of Nottin". Le résultat est éloquent, la version plus dynamique que l’originale avec des cuivres tonnant à mort, une superbe orchestration qui permet à la new yorkaise de se laisser aller à fond… et c’est époustouflant. Pas un instant de faiblesse, elle évolue tout du long sur le fil du rasoir, pousse sa voix dans ses retranchements pour finir par exploser tout.

On repart dans les musicals classiques avec "All That I Want", très sympa mais probablement plus transparente aussi. On reste sur un slow doucereux avec "The Kind Of Man A Woman’s Need", dont la kitscherie n’a d’égale que la mélodie surannée. On reste dans la même qualité sur "No More Songs For Me". Toujours de la douceur avec la "How Much Of The Dream Comes True" de John BARRY. L’orchestration tellement calme de "Quiet Night" permet à Barbra de placer un chant velouté d’une belle lumière. Le 'Medley' est comme il se doit un condensé d’une partie de ces chansons et se contente de reprendre des extraits à la mode très musical. Barb y est parfaitement à son aise, comme si elle n’avait fait que ça toute sa vie. On y retrouve entre autres la fabuleuse "Brother Can You Spare A Dime" sur laquelle la voix exceptionnelle fait merveille.

Stupeur, l’album atterrit à la -seulement- 2ème place du billboard... Mais quel camouflet ! Sans rire, tous les albums de Barb dépassent allègrement le million d’exemplaires vendus. Celui-ci ne fait aucunement exception à la règle. Nous sommes sur un 3,5 que je choisis de redescendre à un trois fort pour de sordides raisons inexistantes, c’est juste comme ça ! En attendant, ce CBS show de Barbra STREISAND la transforme en star évidente d'une Amérique amoureuse de sa voix magique.

A lire aussi en VARIÉTÉ INTERNATIONALE par ERWIN :


George MICHAEL
Symphonica (2014)
Georges en live




Barbra STREISAND
My Name Is Barbra (1965)
On a bien compris le prénom


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. He Touched Me
2. The Shadow Of Your Smile
3. Quiet Night
4. I Got Plenty Of Nottin
5. How Much Of The Dream Comes True
6. Second Hand Rose
7. The Kind Of Man A Woman’s Need
8. All That I Want
9. Where’s That Rainbow
10. No More Songs For Me
11. Medley



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod