Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PSYCHÉDÉLIQUE  |  COFFRET

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Ce Coffret
 


 

1967 The Piper At The Gate...
1968 A Saucerful Of Secret...
1969 Ummagumma
1970 Atom Heart Mother
1979 The Wall
1983 The Final Cut
1987 A Momentary Lapse Of ...
1994 The Division Bell
2014 The Endless River
 

- Style : Monkey3, Deconstruction, The United States Of America , Eloy, Mostly Autumn
- Membre : Rick Wright , Syd Barrett , Roger Waters , David Gilmour
- Style + Membre : Nick Mason

PINK FLOYD - The Early Years 1965-1967 Cambridge St/ation (2016)
Par BRADFLOYD le 22 Décembre 2023          Consultée 644 fois

Premier volume consacré à la première période des PINK FLOYD dans le coffret monumental The Early Years 1965-1972 sorti en 2016, 1965-67 Cambridge St/ation raconte les débuts du groupe des Tea Set de 1965 à la formation que nous connaissons avec Syd BARRETT. Le coffret The Early Years 1965-1972 ayant coûté une blinde à l'époque de sa sortie, la maison de disque a décidé de sortir, l'année suivante et individuellement, 6 volumes sur les 7 du coffret. Chacun fera l'objet de chroniques particulières, tant sur les parties CD que DVD et Blu-Ray. Le septième sera, bien entendu, aussi chroniqué en ces pages.

Commençons par ce volume, consacré à la période BARRETT avant que celui-ci ne soit éjecté du groupe en raison de ses troubles du comportement, notamment durant les concerts de la fin 1967, début 1968. Si les six premiers morceaux ont fait l'objet d'une sortie dès 2015 lors du Black Friday, c'est la première fois qu'ils sont écoutables sous le format numérique hors piratage. Je vous renvoie donc à la chronique consacrée précédemment à ce sujet, les différences entre vinyles et CD s'appréciant au regard de la qualité de votre chaîne Hi-Fi.

Les chansons 7 à 11 du premier disque sont les premiers singles du groupe et font l'objet d'un traitement en mono. Il n'y a rien de nouveau par rapport aux titres que nous connaissions déjà et qui sont sortis sous différentes formes avec des mix similaires. Il manque juste "Scarecrow" mais l'ajouter n'aurait été d'aucune utilité ici. Suivent "Matilda Mother" et "Jugband Blues". Pour ce dernier, aucun changement par rapport à la version sortie dans A Saucerful Of Secrets. En revanche, pour ce qui concerne "Mathilda Mother", les paroles sont totalement différentes de la version sortie en 1967 sur The Piper At The Gates Of Dawn, sauf le refrain et le dernier couplet. La coda finale est également différente, bénéficiant de 50 secondes supplémentaires. Il s'agirait, en réalité, de la première version de la chanson, en fait la plus fidèle aux intentions du groupe, avant que celle-ci ne subisse une coupe sévère aux alentours de 1'58 par les producteurs de l'époque. Cependant, modérons notre enthousiasme, cette version était déjà sortie à l'occasion du 40ème anniversaire de The Piper ainsi que dans An Introduction to Syd Barrett en 2010. Donc rien de nouveau ici.

Enfin, pour clore le disque 1, trois titres écrits par Syd BARRETT : "In the Beechwoods" (un instrumental fort agréable, primesautier et détonnant par rapport à ceux habituellement produits par le groupe), "Vegetable Man" (réinterprété récemment sur scène par le groupe de Nick MASON, mais jamais produit avant, hors cet enregistrement) et "Scream Thy Last Scream" (voix doublée à l'hyper aigü qui a pu influencer des groupes prog tels que ANGE) écrits par Syd BARRETT. Pour "Vegetable Man", le mix est différent de ceux que l'on connaît précédemment. Mais c'est LA version à recommander entre toutes. "Scream Thy Last Scream" a fait aussi l'objet d'un traitement sur le son, inversant ainsi les potards de puissance par rapport aux versions connues au profit de la voix de Nick et au détriment de la voix aiguë de Syd. Certains préfèrent la version précédente. Personnellement, c'est à celle-ci que va ma préférence. "Scream Thy Last Scream" avait été pressenti pour être le single lançant A Saucerful Of Secrets. Pour des raisons inconnues, elle ne sera même pas retenue sur l'album.

Si les enregistrements sont de première qualité pour l'ensemble des titres, on peut quand même regretter des 'outtakes' oubliées des sessions de The Piper et de Saucerful. Pour le premier, "She Was A Millionnaire", pour le second, pas moins de quatre titres en sus des trois susmentionnés : "Early Morning Henri", "Reaction in G", "Richard's Rave Up" et "The Boppin' Sound", même si nous retrouvons "Reaction in G" sur le second disque, en live à Stockholm en 1967.

Totalement inédit, ce concert ne contient aucune précision dans les crédits sur le lieu ou la date. Quelques recherches me permettent d'affirmer qu'au moins un concert s'est tenu au Gyllene Cirkeln, le 10 septembre 1967. Cependant, s'il est étrange d'y retrouver "Set The Controls For The Heart Of The Sun", sachant que le titre venait tout juste d'être enregistré, pour la partie basse et la partie batterie, un mois plus tôt, soit le 7 août 1967, et que les séances suivantes n'auraient lieu qu'à compter du 23 octobre 1967, cela l'est moins dès lors que l'on se souvient que les FLOYD avaient l'habitude de créer leurs titres sur scène et qu'ils ont agi ainsi jusqu'en 1974. On retrouve trace, d'ailleurs, de ce titre joué en live le 21 septembre suivant à WORTHING au Royaume-Uni. D'ailleurs, pour info, "Set The Controls For The Heart Of The Sun" est joué d'abord par Syd BARRETT ET, accessoirement, par David GILMOUR sur A Saucerful Of Secrets, alors que l'on a tendance à penser que Syd ne joue que sur "Jugband Blues", seul titre du disque dont il est l'auteur.

Particularité de cet enregistrement en live, les voix se sont perdues au mixage et nous n'entendons que les instruments. "Reaction in G", titre phare de ce concert, ressemble, par son côté improvisation sur plus de 7 minutes, à "Interstellar Overdrive" que l'on retrouve à la fin du set. "Interstellar Overdrive", emblématique du début du groupe, pouvait être développé à outrance et n'apporte pas grand chose aux différentes versions déjà connues avant la sortie de ce disque. "Mathilda Mother", dont on devine la voix de Syd, prend la suite de "Reaction in G" et est développée sur plus de 5 minutes. Le set semble se terminer par un 'fading out' avec "Pow R. Toc H." qui, pour sa part, fait l'objet d'improvisations sur plus de 11 minutes. Belle version de ce titre. Pour les amateurs de basse, celle-ci se détache bien, même si Roger WATERS varie peu dans son apport à la mélodie. Au moins, c'est carré.

Il semble que les trois titres qui suivent ne soient pas issus du même concert, à moins que ce 'fading out' ne soit dû qu'à un long interlude entre deux titres. Ce qui est fort probable, car j'ai beau chercher, je ne trouve aucune trace d'un concert à Stockholm dans les jours qui suivent, voire avant plusieurs années. "Set The Controls For The Heart Of The Sun" est intéressante du fait de sa jeunesse, le groupe maîtrisant déjà l'impro sur ce titre, et aussi en raison des voix qui sont, certes en retrait, mais totalement différentes des versions que l'on connaît déjà, studio et concerts réunies, au point que l'on pourrait se demander s'ils s'agit bien des membres du FLOYD qui chantent sur ce titre.

"See Emily Play" est intéressante aussi par le fait que l'on n'entend que les instruments (utile si l'on veut reproduire ce titre chez soi) et parce que le démarrage, quelque peu poussif, montre le groupe sans fioriture et artifices, pouvant se planter par quelques approximations mais sachant très bien rattraper le coup durant les quelques mesures qui suivent.

Pour clore enfin ce disque, neuf versions de "John Latham". Ce titre devait, à l'origine, intégrer A Saucerful Of Secrets. Cependant, les différentes versions présentes sur ce disque ne présentent pas un réel morceau fini, comme si le groupe ne savait pas dans quelle direction aller. Fruit d'improvisations successives, où l'on a l'impression que chacun des membres du groupe joue dans son coin des notes, pas forcément en adéquation avec celles de ses voisins, il a le mérite de montrer quelle direction prenait le groupe durant l'époque de BARRETT avant que le space rock ne vienne supplanter tout cela avec l'apport de GILMOUR. Clairement pas écoutable, sauf si vous êtes sous acide, ou alors à très faible dose (la musique, pas l'acide). Mais intéressant historiquement, d'autant plus que le son est superbe. Il est bien possible que ce titre ait servi de base pour la partie impro du titre "A Saucerful Of Secrets", mais ce n'est que pure conjecture de ma part.

En définitive, ce premier volume, tout entier consacré à la période BARRETT me paraît le moins intéressant des sept sur la partie audio (ce qui n'est pas le cas pour la partie vidéo), sauf à ce que vous estimiez que PINK FLOYD n'était que le groupe de ce génie et qu'ensuite, ce n'était plus PINK FLOYD. Il manque, en effet, quelques titres non sortis officiellement sur disque au profit de chansons tels les singles, dispensables au regard de leurs nombreuses apparitions dans d'autres compilations. C'est pour cette raison que ma note ne sera pas extraordinaire, alors que certains des matériaux présentés sont de très grande qualité.

Pas plus que 3/5. Mais le meilleur est à venir.

A lire aussi en ROCK PSYCHÉDÉLIQUE :


The CORAL
The Coral (2002)
Neo psychedelia




Lucio BATTISTI
Anima Latina (1974)
Sous le soleil méditerranéen


Marquez et partagez





 
   BRADFLOYD

 
  N/A



- Syd Barrett  (chant, guitare électrique)
- Rado 'bob' Klose  (guitare électrique 1-6)
- Roger Waters  (basse, choeurs)
- Richard Wright (claviers)
- Nick Mason (batterie)
- Juliette Gale (chant additionnel 1-6)


- cd 1


1. Lucy Leave

2. Double O Bo
3. 
remember Me

4. Walk With Me Sydney
5. 
butterfly
6. 
i'm A King Bee
7. Arnold Layne

8. See Emily Play

9. Apples And Oranges

10. Candy And A Currant Bun

11. Paintbox

12. Matilda Mother (2010 Mix)

13. Jugband Blues (2010 Mix)
14. 
in The Beechwoods (2010 Mix)

15. Vegetable Man (2010 Mix)

16. Scream Thy Last Scream (2010 Mix)

- 

cd 2
1. 

introduction (live In Stockholm 1967
2. 
reaction In G
 (live In Stockholm 196
3. Matilda Mother
 (live In Stockholm 1967)
4. Pow R. Toc H.
 (live In Stockholm 1967)
5. Scream Thy Last Scream
 (live In Stockholm 1
6. Set The Controls For The Heart Of The Sun (live In
7. See Emily Play (live In Stockholm 1967)
8. 
interstellar Overdrive (live In Stockholm 1
9. 

john Latham Version 1

10. John Latham Version 2

11. John Latham Version 3
12. John Latham Version 4
13. John Latham Version 5
14. John Latham Version 6
15. John Latham Version 7
16. John Latham Version 8
17. John Latham Version 9



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod