Recherche avancée       Liste groupes



      
PINK FLOYD SAUCE CELTIQUE  |  TRIBUTE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Mostly Autumn, Eloy, The United States Of America , Deconstruction
- Membre : David Gilmour , Roger Waters , Syd Barrett , Rick Wright

PINK FLOYD - Celtic Pink Floyd (2011)
Par GEGERS le 15 Juin 2011          Consultée 5720 fois

La reprise à la sauce celtique des grands noms du rock est à la mode en ce moment. Que ce soit sous forme d'adaptations méditatives et éthérées ou façon pub rock noyé sous l'alcool, Led Zeppelin et U2 n'ont pas pu échapper au massacre (pardon, à la relecture) de leur répertoire par de petits groupes tribute d'obédience celtique, désireux de faire parler d'eux grâce à cette originalité. Même des groupes moins renommés (à l'image d'Europe, Edguy ou Sonata Arctica) ont fait l'objet d'adaptations plus ou moins réussies de leurs plus célèbres morceaux. Certes, il est évident que musique celtique et rock partagent un certain nombre de valeurs communes qui peuvent favoriser ce rapprochement : sentiment d'appartenance à une minorité battante, communion et partage d'un sentiment identitaire similaire, besoin de s'affirmer et de se « battre » pour revendiquer son amour d'un genre minoritaire et souvent dévalué voire méprisé. Bien, soit. Mais mis à part pour l'exotisme de l'exercice, pourquoi diantre ces formations celtiques s'évertuent-elles à s'approprier à leur manière les chansons de ces groupes cultes de la musique rock ?

Car le phénomène prend de l'ampleur, et c'est donc aujourd'hui au tour de Pink Floyd de passer à la moulinette du violon et du biniou. CELTIC PINK FLOYD, le groupe, ne semble pas avoir d'ambition particulière avec cet album, si ce n'est s'installer en position de force parmi les nombreux groupes tribute créés pour rendre hommage à la formation britannique. Les neuf membres qui composent le combo originaire du Royaume-Uni et des États-Unis sont déjà des musiciens, chanteurs ou producteurs bien établis dans le monde de la musique, et ne peuvent espérer bénéficier qu'un peu d'exposition supplémentaire. Le sens de cette démarche reste assez obscur, mais il faut reconnaître à la formation un sens du peaufinage et une envie de bien faire. Car cet album tribute a visiblement fait l'objet de nombreuses heures de travail, tant au niveau de l'enregistrement (les pistes sont nombreuses) que de la production, impeccable. C'est toujours ça de pris.

On apprécie donc le professionnalisme de cet hommage, qui émoustille et donne envie d'écouter ces adaptions celtiques du Floyd. Du rock progressif transformé en folk rock celtique, la tentation est trop grande, et tout amateur de la bande à Roger Waters se sentira obligé d'y jeter une oreille. Le choix des morceaux est particulièrement pertinent, puisque s'il reprend un grand nombre de titres incontournables du groupe, il en laisse également suffisamment de côté pour s'offrir la possibilité de proposer un deuxième volume. Quant au résultat ? Il est certain que tout fan de Pink Floyd se sentira insulté à l'écoute de la la palette vocale ridicule (comparée à celle de Gilmour, s'entend) des différents chanteurs et chanteuses qui se succèdent sur ces reprises. Reste que, parfaitement adaptés, ces titres du groupe britanniques se voient dotés d'une ambiance renouvelée, et l'auditeur ne trouve là rien de choquant. Il est d'ailleurs amusant d'entendre « On the Turning Away » (issu de A Momentary Lapse of Reason) ainsi transformée en complainte de marin délicate et tendre, agrémentée de cornemuses, violons et accordéon. Ces trois instruments remplacent par ailleurs de manière très convaincante la guitare, en atteste cette formidable adaptation d'un des plus grands titres du groupe, « Comfortably Numb », qui se voit offert une nouvelle jeunesse avec cette version totalement irrésistible. Autre grand moment, « Wish You Were Here », transcendée par une flûte éthérée et la voix grave et prégnante d'une chanteuse fort convaincante.

Le reste alterne entre le sympathique et l'anecdotique, mais Celtic Pink Floyd ne nous propose rien d'ignoble, contrairement à la majorité des albums tribute aux grands groupes qui paraissent chaque année. Une relecture originale et sympathique, qui vaut par son audace et ses finitions de qualité. Pour le reste, c'est à vous de voir...

Comfortably Numb par Celtic Pink Floyd : http://www.youtube.com/watch?v=pwOHJues2HY

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par GEGERS :


Alan SIMON
Excalibur - Coffret Collector (2011)
L'heure du bilan




Alan SIMON
Excalibur Iii - The Origins (2012)
Epilogue de luxe

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Damon Stout (chant)
- Sam Morrison (chant)
- Brian Stout (guitare, accordéon)
- Marian Tomas Grifin (chant)
- Michael Kelly (violon)
- Patrick D'arcy (cornemuse)


1. Another Brick In The Wall (part 2)
2. Wish You Here
3. Comfortably Numb
4. Hey You
5. Money
6. The Fletcher Memorial Home
7. One Of These Days
8. Brain Damage
9. Mother
10. Young Lust
11. On The Turning Away
12. Run Like Hell



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod