Recherche avancée       Liste groupes



      
RHYTHM & BLUES  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1967 The Piper At The Gate...
1968 A Saucerful Of Secret...
1969 Ummagumma
1970 Atom Heart Mother
1979 The Wall
1983 The Final Cut
1987 A Momentary Lapse Of ...
1994 The Division Bell
2014 The Endless River
 

- Style : Monkey3, Deconstruction, The United States Of America , Eloy, Mostly Autumn
- Membre : Rick Wright , Syd Barrett , Roger Waters , David Gilmour
- Style + Membre : Nick Mason

PINK FLOYD - Pink Floyd 1965 : Their First Recordings (2015)
Par BRADFLOYD le 9 Décembre 2023          Consultée 729 fois

1965 : PINK FLOYD n'est pas encore le groupe que l'on connaît. D'ailleurs, il n'est pas encore PINK FLOYD. Après s'être baptisé Sigma 6 dès 1963, le groupe a connu plusieurs incarnations avant de devenir les TEA SET (en référence aux échanges de pétards que l'on fait entre amis lors de soirées quelque peu allumées), incarnation dont il est question ici. En effet, nous sommes dans les prémices de PINK FLOYD et les indications sur la pochette sont quelque peu mensongères au regard de l'histoire du groupe*. Mais ce n'est pas grave, les membres historiques sont déjà présents dans ce disque.

Sur les six titres, quatre sont de BARRETT, un de WATERS et le dernier une reprise de Slim HARPO. Quant à BARRETT, il n'est pas encore le génie ayant subjugué le monde à partir de 1967. Cependant, les éléments qui ont fait sa spécificité sont déjà là, quand bien même ils sont noyés dans une écriture encore mal affirmée.

"Lucy Leave", en entrée en matière, est connue des fans sous le nom de "Lucy Lee In Blue Tights" puisque déjà apparue dans des disques non-officiels ou sur YouTube. Souvent, en face B, on trouvait aussi "I'm A King Bee" d'HARPO qui clôt ce double 45-T. "Lucy Leave" fait partie des singles du milieu des années 60 identiques à ceux des YARDBIRDS, des ANIMALS et des WHO. Il s'agit certainement du morceau le plus FLOYD du groupe à l'époque, reconnaissable aux deux accords entre les couplets, à sa rupture entre refrain et couplets, à ses accords conclusifs et à son appartenance au genre rhythm and blues avec un riff de style Howlin' WOLF. Les paroles qui ne sont pas encore typiques du style de Syd BARRETT sont plutôt de faible qualité.

Pour "Double O Bo", le O serait plutôt un zéro fasant référence à Bo Diddley et James Bond 007.

Bo Diddley était un détective privé. 

La main était rapide et son QI élevé. 

Le procureur disait "Double O, tu ne dureras pas. 

Ralentis, mon garçon, tu vis trop vite.


Cette chanson, pleine d'humour, n'en reste pas moins une espèce d'ersatz de "Not Fade Away" des ROLLING STONES. Sympathique, avec un bon beat et, surtout, la caractéristique des accords de liaisons que Syd développera plus tard dans The Piper AT The Gates Of Dawn.

"Remember Me" a un petit air des DOORS, notamment à travers l'utilisation du vibrato sur les claviers joués par Rick WRIGHT. Il s'agit d'un titre très ancré dans les années 60. D'aucuns pensent, à mon avis à tort, qu'il s'agit de Bob Klose à la voix. En fait, Syd avait suffisamment de palette vocale pour que ce soit encore lui qui chante sur ce titre.

C'est la même chose pour le titre suivant, "Walk With Me Sydney", écrite par Roger WATERS qui apporte son écot aux vocaux, de même que Juliette Gale, la future madame WRIGHT. Ce titre loufoque aux paroles décalées exprime l'impossibilité pour l'auteur d'honorer un rendez-vous avec une belle.

Mais j'ai les pieds plats, les voûtes plantaires tombées,
les genoux amples et le cadre cassé.
Méningite, péritonite et un cerveau lavé (sic).


"Butterfly" sonne comme du FLOYD aussi dans sa construction. Après un couplet plutôt blues et sautillant, assez classique, le refrain nous envoie dans le futur proche par sa construction et ses choeurs avant une partie clavier peu mémorable. On sent que Rick WRIGHT se cherche.
Enfin, la reprise de Slim HARPO est caractéristique de ce que les futurs FLOYD proposaient sur scène à cette époque. Malheureusement, ou heureusement pour eux, leur interprétation des classiques du blues et du Rhythm & Blues n'avaient rien d'extraordinaire et ne tranchaient pas avec celles d'autres groupes faisant tous la même chose, à l'imitation des STONES ou autres YARDBIRDS. Comme, de plus, ils n'étaient pas des musiciens extraordinaires, cette 'absence' de talent les a amené à développer et étirer les titres au-delà du raisonnable (car non formatés pour la radio), le groupe se distinguant, dès lors, de ses concurrents sur les scènes underground et notamment à l'UFO. Ils avaient trouvé leur style et l'histoire pouvait enfin commencer.

3,5 pour ce double 45-T, sorti opportunément au moment du Black Friday 2015 pour éviter que ces titres entrent dans le domaine public**.


*- pré-SIGMA 6 : Roger WATERS, Nick MASON, Keith Noble, Sheilagh Noble et Clive Metcalfe
- SIGMA 6 : ajout de Richard WRIGHT courant 1963.
Arrivée, en 1964, de Bob Klose et le départ de Keith Noble, Sheilagh Noble et Clive Metcalfe et changements de noms successifs (Meggadeaths, the Abdabs, the Screaming Abdabs, Leonard's Lodgers, enfin the Spectrum Five) avant de prendre le nom de TEA SET. Fin 1964, arrivée de Syd BARRETT et de Chris Dennis, un pilote de la RAF qui quittera le groupe en raison d'une affectation à l'étranger début 1965. Mi-1965, Bob Klose quitte le groupe et Syd BARRETT prend la guitare lead. Dès lors, le groupe prend le nom de THE PINK FLOYD SOUND (rappel, en référence à Pink ANDERSON et Floyd COUNCIL, deux obscurs bluesmen admirés de BARRETT) avant que, en 1966, le groupe prenne définitivement le nom de PINK FLOYD sur les conseils de Peter JENNER, leur manager de l'époque, qui estimait que le THE et le SOUND étaient superflus et non vendeurs.
** Ce double 45-T édité à 1050 exemplaires a été produit en raison de l'absence de protection du droit d'auteur sur les enregistrements inédits datant de 50 ans ou plus. Il est aussi disponible en maxi 45-T (non officiel). Par ailleurs, les six titres se retrouvent dans le coffret monumental The Early Years 1965-1972 sorti un an plus tard et sont écoutables sous le format numérique à compter de cette date. Ce coffret fera l'objet de chroniques prochaines, disque par disque, afin d'éviter l'indigestion du lecteur au regard de la somme d'informations dispensées.

A lire aussi en ROCK PSYCHÉDÉLIQUE :


CROMAGNON
Cave Rock (1969)
"Arrêtes moi çà de suite!"




The Jimi HENDRIX EXPERIENCE
Are You Experienced ? (1967)
Le premier album d'un guitariste de légende


Marquez et partagez





 
   BRADFLOYD

 
  N/A



- Syd Barrett  (chant, guitare électrique)
- Rado 'bob' Klose  (guitare électrique)
- Roger Waters  (basse, choeurs)
- Richard Wright (claviers)
- Nick Mason (batterie)
- Juliette Gale (chant additionnel)


- disque 1
1. Lucy Leave

2. Double O Bo

3. Remember Me



- disque 2
1. Walk With Me Sydney

2. Butterfly
3. 
i'm A King Bee



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod