Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  LIVE

Commentaires (8)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Mostly Autumn, Eloy, The United States Of America
- Membre : David Gilmour , Roger Waters , Syd Barrett , Rick Wright

PINK FLOYD - Is There Anybody Out There ? (1981)
Par CAMEO172 le 4 Juin 2008          Consultée 8201 fois

Dans chaque discographie d'un groupe, il y a des albums qui marquent et qui deviennent intemporels. C'est incontestablement le cas de The Wall que tout le monde connaît pour son double album et/ou son film.
Mais bizarrement, le live officiel "Is there anybody out there?" reste dans l'ombre du mur, alors qu'il dépasse selon moi l'album.
Avant de vous dire pourquoi je préfère le live à l'album, je vais déjà vous présenter un peu les circonstances de son enregistrement. C'est dès 1980 à Los Angeles que le groupe répète et prépare les concerts de la tournée où le concept de l'album doit être sur scène :

- Le groupe ne jouera que les chansons de cet album dans l'ordre en ne rajoutant que deux titres : "The last few few bricks" et "What shall we do now ?". "The last few bricks" était nécessaire comme chanson tampon reprenant les thèmes de l'album pour permettre la fin de la construction du mur, tandis que "what shall we do now?" fut rejeté de l'album par manque de place sur le vinyl mais jugé nécessaire au live (et au film).

- Un mur d'environ 400 briques en carton cachant le groupe sera construit durant toute la première partie de l'album ; la seconde partie de l'album se fera avec le groupe caché, si ce n'est quelques apparitions de Roger Waters ou de David Gilmour sur des titres clefs.

- Le mur sera détruit pendant The Trial pour que le groupe joue devant le public Outside the wall.

- Afin de rendre le spectacle tout de même vivant, un groupe de substitution avec un masque d'un membre de Pink Floyd sera sur scène.

- Pendant tout le concert, il y aura des effets pyrotechniques, l'apparition de marionnette, du cochon mythique cette fois tout noir et agressif, d'un avion et divers autres effets visuels.

En résumé, il s'agit d'un concept très théâtral et ça demande une organisation énorme. Cela expliquera pourquoi ce live ne sera joué que dans 4 villes (Los Angeles, New York, Dortmund et Londres) avec à chaque fois plusieurs soirs de représentation. Il n'y a eu que 29 représentations live au global. Au final, le groupe perdra de l'argent sur cette tournée, sauf Rick Wright qui n'est alors plus officiellement membre du groupe et qui touche un cachet à chaque représentation. Voici donc le tableau dressé du contexte de ces concerts atypiques.

Is there anybody out there, sorti en 2000, est une compilation des concerts par choix probablement artistique.
Cela permet d'occuper les fans à la recherche du bon concert de chaque chanson, soit dit en passant : on peut ainsi découvrir que la présentation de Roger avant Run Like Hell est en fait un mix de deux soirs à Earl's Court !
La pochette de la version CD originale représente les 4 masque portés par le groupe de substitution. Un remaster existe avec une autre pochette mais je ne le connais pas.

Pour ne parler maintenant que de l'enregistrement en lui-même, ce qui frappe c'est son dynamisme, son énergie, sa puissance : les percussions claquent, les basses vibrent, le piano plane et les guitares crient. Il est sidérant de constater avec quelle classe la voix et le timbre de Roger se dégage de cet ensemble !
Réécouter après la version studio est extrêmement dur, tant on trouve alors l'album mou du genou, pour ne pas dire ennuyeux. Le meilleur exemple en est l'intro du concert.
Préalablement, un speaker est seul sur scène pour présenter rapidement la soirée et surtout prévenir le public des choses à ne pas faire comme filmer, enregistrer, prendre des photos ou faire un feu d'artifice (si si il dit tout ça ; le public ne suivra pas tous les conseils !!).
C'est au cours de ce speech que l'on entend le groupe finir de régler backstage les instruments avant un déferlement de percussions et de guitares annonçant le début de "In the flesh?" et coupant le speaker. Cette montée en puissance est tout simplement phénoménale et on n'ose imaginer ce qu'il en était live dans la salle.

Le reste de l'album suit la veine de cette intro. Je n'aborderai donc pas trop la suite du live et j'ai plutôt envie de finir cette chronique en parlant des livrets de ma version Cd. Vendue dans un gros boîtier double Cds, il y a un livret d'une quinzaine de pages avec chaque CD. Ces livrets comportent un nombre impressionnants de photos live ainsi qu'une interview de chaque membres importants de la tournée ce qui comprend le groupe pour le premier livret et le producteur, le designer et un membre des roadies pour le second album. Il est assez rare d'avoir une telle qualité de livrets pour relever le fait.

En résumé un sans faute à tous les niveaux et un live essentiel pour tous ceux aimant le groupe et cette période.

A lire aussi en ROCK par CAMEO172 :


Marisa MONTE
Memórias, Crônicas & Declarações De Amor (2000)
L'amour fábrica no brasil




The CURE
Trilogy (2002)
Une trilogie bancale qui a le mérite d'exister


Marquez et partagez





 
   CAMEO172

 
  N/A



- David Gilmour (guitare, mandoline sur 'outside the wall')
- Nick Mason (batterie, guitare sur 'outside the wall')
- Roger Waters (basse, guitare, chant, clarinette sur 'outside the)
- Rick Wright (clavier, accordion sur 'outside the wall')
- Andy Bown — Basse
- Snowy White — Guitare (1980)
- Andy Roberts — Guitare (1981)
- Willie Wilson — Batterie
- Peter Woods — Claviers
- John Joyce — Chœurs
- Stan Farber — Chœurs
- Jim Haas — Chœurs
- Joe Chemay — Chœurs


1. Mc:atmos
2. In The Flesh?
3. The Thin Ice
4. Another Brick In The Wall - Part 1
5. The Happiest Days Of Our Lives
6. Another Brick In The Wall - Pt2
7. Mother
8. Goodbye Blue Sky
9. Empty Spaces Listen
10. What Shall We Do Now?
11. Young Lust
12. One Of My Turns
13. Don't Leave Me Now
14. Another Brick In The Wall - Part 3
15. The Last Few Bricks
16. Goodbye Cruel World

1. Hey You
2. Is There Anybody Out There?
3. Nobody Home
4. Vera
5. Bring The Boys Back Home
6. Comfortably Numb
7. The Show Must Go On
8. Mc:atmos
9. In The Flesh
10. Run Like Hell
11. Waiting For The Worms
12. Stop
13. The Trial
14. Outside The Wall



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod