Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  REEDITION

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1967 The Piper At The Gate...
1968 A Saucerful Of Secret...
1969 Ummagumma
1970 Atom Heart Mother
1979 The Wall
1983 The Final Cut
1987 A Momentary Lapse Of ...
1994 The Division Bell
2014 The Endless River
 

- Style : Monkey3, Deconstruction, The United States Of America , Eloy, Mostly Autumn
- Membre : Rick Wright , Syd Barrett , Roger Waters , David Gilmour
- Style + Membre : Nick Mason

PINK FLOYD - Atom Heart Mother "hakone Aphrodite" Japan 1971 (2023)
Par BRADFLOYD le 12 Février 2024          Consultée 2579 fois

Il existe des moments, dans la vie, qui peuvent être particulièrement irritants. Par exemple, lorsque vous entendez des personnes raconter qu'elles sont allées 'en' vélo quelque part, alors que 'en' signifie 'à l'intérieur de' et que 'à' est équivalent à 'sur'. Ou lorsque vous rencontrez de plus en plus de personnes qui oublient d'accorder au féminin les participes passés lorsque le complément d'objet direct est placé avant. C'est irritant, d'autant plus que le féminisme dans la langue commencerait par cela plutôt qu'écrire en inclusif. Mais il n'y a pas mort d'homme (ou de femme) même si les exemples du même type se multiplient. Un certain manque de rigueur, en quelque sorte.

Mais, ce qu'il y a de plus irritant, c'est quand même d'être pris pour un idiot. En l'espèce, j'ai vraiment l'impression de l'avoir été lorsque j'ai acheté sous ce format ce disque de PINK FLOYD sorti en 1970, quand bien même je sois collectionneur de ce groupe. Et je dois reconnaître que je ressens ce malaise depuis plusieurs années déjà. Un idiot et/ou une vache à lait, ce qui est de circonstance en l'espèce. Non pas que le disque soit mauvais, j'y reviendrai, mais la publicité autour de cet album agrémenté d'images en provenance du Japon, tirées de l'équivalent du festival de Woodstock au pays du soleil levant, me laisse un goût amer parce que le résultat n'est pas à la hauteur de l'espoir engendré.

Déjà, pour lever tout suspense, Atom Heart Mother est un disque que j'apprécie particulièrement et pour lequel je mets 4 étoiles sans difficulté. Non seulement la pièce éponyme, co-composée par les membres du PINK FLOYD et Ron Geesin, avec lequel Roger WATERS avait sorti, la même année, la B.O du film The Body, me touche, mais aussi les trois chansons de WATERS ("If", une petite chanson folky qui aurait pu être incluse dans More), WRIGHT ("Summer '68" et son emphase à tendance symphonique) et GILMOUR ("Fat Old Sun" dont j'avais pu apprécier, en concert, la puissance mélodique). Même les petits interludes musicaux durant la pièce de remplissage, "Alan’s Psychedelic Breakfast" me sont agréables, même si le titre dans sa globalité est dispensable. Pour moi, ils'agit d'un disque majeur de la carrière de PINK FLOYD, même si leurs auteurs estiment que ce disque ne vaut pas plus qu'un étron. Et je pense ne pas être le seul à avoir ce disque en haute estime, puisque musicologues ou autres auteurs se sont penchés sur ce disque à travers études universitaires ou livres fort documentés publiés ces dernières années*. Certains grands orchestres ou écoles musicales ont même repris le morceau éponyme, marquant ainsi la grande fascination procurée par ce titre sur nombres d'auditeurs.**

L'irritation vient du fait que l'on nous 'vend' les images du concert alors que celles-ci ne sont aucunement synchronisées avec le son. Hakone Aphrodite a été le premier festival international japonais de rock en plein air et a eu lieu les 6 et 7 août 1971 dans un lieu spécialement construit pour l’occasion, près du lac Hakone Ashinoko. Les titres joués par le groupe furent "Atom Heart Mother", "Green Is The Colour", "Careful With That Axe, Eugene", "Echoes", "Set The Controls For The Heart Of The Sun", "A Saucerful Of Secrets" et "Cymbaline". Malheureusement, les images du concert, de mauvaise qualité, furent perdues pour la plupart, hormis celles présentées dans ce disque. Alors, certes, ces images ont été restaurées, de manière assez exceptionnelle, d'ailleurs. Mais ce ne sont pas les images d'"Atom Heart Mother". Juste des images d'illustration prises durant le concert, entrecoupées d'images de l'arrivée du groupe à l'aéroport, de l'intimité du groupe au Japon, de belles images du Japon, etc. Et, là dessus, on ajoute des images prises par Peter Watts, père de Naomi, organisateur des tournées du groupe avant son décès par overdose.

Mais le 'pire' vient du fait que, hors ces dernières images sur plus de trois minutes, celles illustrant le titre "Atom Heart Mother" sont déjà sorties avec le CD sous la même forme au Japon en 2021 pour fêter les 50 ans de l'album, et dès 2016 dans le coffret The Early Years 1965-1972 en DVD et Blu-Ray, de même que dans le coffret The Early Years 1971 Reverber/ation, l'année suivante.

Alors, quel intérêt de se procurer cet album sous cette forme, surtout si on possède les coffrets sus mentionnés ? Pour ceux qui ne sont pas fans, aucun. Le son n'est pas amélioré depuis les dernières versions. Pour les fans, en revanche, la pochette est en format 45-Tours et on y trouve, outre le CD et le blu-ray, un livre de photos incluant de nombreuses images inédites et tirées des films, des reproductions du programme, l’affiche, le billet et le flyer distribué lors du concert. Pour une quarantaine de boules.

Marre d'être pris pour un pigeon. 4/5 pour la musique, mais 2 pour la démarche mercantile, malgré le packaging magnifique. Et je resterai sur cette note au final.


*Notons que Philippe Gonin est un des auteurs et que son livre entièrement consacré au sujet mérite toute notre attention. De même, Pink Floyd - La Totale : les 179 chansons expliquées par Jean-Michel Guesdon et Philippe Margotin est une somme extrêmement intéressante pour comprendre le processus créatif du groupe, notamment pour le morceau-titre.
**L'Orchestre Philharmonique de Radio France avec Ron Geesin, ou Pussycherry avec l'Orchestre d'harmonie de Clermont Ferrand, tout comme le Conservatoire de Paris, entre autres, se sont attelés à reproduire à la note près cette oeuvre.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par BRADFLOYD :


PINK FLOYD
The Later Years - 1987-2019 (2019)
Pour les fans, mais pas que...




Roger WATERS
Us + Them (2020)
Une rage toujours aussi présente et spectaculaire


Marquez et partagez





 
   BRADFLOYD

 
  N/A



- David Gilmour (guitare & chant)
- Roger Waters (basse)
- Nick Mason (batterie)
- Rick Wright (claviers)


1. Atom Heart Mother:
- a) Father’s Shout
- b) Breast Milky
- c) Mother Fore
- d) Funky Dung
- e) Mind Your Throats Please
- f) Remergence
2. If
3. Summer ’68
4. Fat Old Sun
5. Alan’s Psychedelic Breakfast:
- a) Rise And Shine
- b) Sunny Side Up
- c) Morning Glory

- blu-ray
1. Atom Heart Mother (live: Hakone Aphrodite 1971)
2. Scott & Watts (behind The Scenes Documentary Clip)



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod