Recherche avancée       Liste groupes



      
GRUNGE INTIMISTE / FOLK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Byrds , Bert Jansch
- Style + Membre : Crosby, Stills, Nash & Young, Nils Lofgren
 

 Site Officiel (2281)
 Hyperrust Never Sleeps (2647)
 Thrasher's Wheat (4215)
 Autobiographie - Neil Young (935)

Neil YOUNG - Le Noise (2010)
Par MANIAC BLUES le 6 Novembre 2010          Consultée 1269 fois

Toujours aussi inoxydable, Neil Young continue sur sa cadence infernale d'un album par an. Quand on est aussi productif, il est normal que la qualité ne soit pas toujours au rendez-vous. La discographie du Loner compte en effet un certain nombre de déchets mais également une multitude de chefs d'œuvre et de bons albums. Rarement le canadien a fait deux fois de suite le même disque n'hésitant pas à dérouter ses fans pour le pire et pour le meilleur. Avec lui ça passe ou ça casse, il n'y a pas vraiment de compromis. Et il prouve avec Le Noise qu'il tient toujours la route.

Le travail de production de ce disque est assez particulier. A l'écoute de « Walk With Me » ou « Sign Of Love », la guitare a clairement été mise en avant : le son est saturé, l'atmosphère très électrique. A une époque où le son des albums est de plus en plus aseptisé, Le Noise a de quoi surprendre agréablement l'amateur de rock pur et dur. C'est de l'énergie brute qui fuse dans tous les sens. Avec tous ces échos et autres effets, la voix de Neil Young semble planer au dessus d'une jungle sonore.

Ce travail de production est parfois excessif. On finit par se lasser de cette surenchère d'effets en tout genre au point de se sentir asphyxié par cet environnement sonore trop chargé. Face à la lourdeur du très bon « Angry World », on écoute « Love And War » avec un certain soulagement. Seul véritable moment de répit, ce morceau charnière apparaît comme le titre le plus abouti, harmonieux et agréable de ce disque. Dans le même registre, « Peaceful Vally Boulevard » s' avère moins réussi car parasité par des échos à la limite du supportable.

L'intention du Loner de faire un disque de rock brut de décoffrage tout en étant assez mélodieux est tout à fait louable. Mais la saturation excessive du son finit par rendre pénible l'écoute de certains titres comme « Rumblin » ou « Hitchhiker ». Et la qualité du disque vacille sans cesse entre création originale et inspirée et travail bâclé et parfois chaotique.
Mais ce disque reste tout de même une bonne surprise malgré tous ses "défauts de fabrication" .

A lire aussi en FOLK par MANIAC BLUES :


Robert PLANT
Band Of Joy (2010)
Robert Plant très convaincant en chanteur de folk




Leonard COHEN
Songs From The Road (2010)
Le retour d'un géant sur scène


Marquez et partagez





 
   SUNTORY TIME

 
   MANIAC BLUES

 
   (2 chroniques)



- Neil Young (chant, guitare électrique et acoustique)
- Daniel Lanoix (programation et arrangements sonores)


1. Walk With Me
2. Sign Of Love
3. Someone’s Gonna Rescue You
4. Love And War
5. Angry World
6. Hitchhiker
7. Peaceful Valley Boulevard
8. Rumblin’



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod