Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 0)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : 5uu's, Nektar, Emerson, Lake & Palmer
- Membre : Rick Wakeman, The Moody Blues , Uk, Jon & Vangelis, Gtr, King Crimson, Squackett, Jon Anderson , Yoso, Asia, Chris Squire
 

 Site Officiel (522)
 Billboard : Owner Of A Lonely Heart (447)

YES - Anderson Bruford Wakeman Howe (1989)
Par WALTERSMOKE le 28 Janvier 2019          Consultée 129 fois

Le seul album studio du spin-off de YES de la fin des années 80 laisse songeur, tant il constitue un vrai-faux retour en arrière. La reformation du YES période Fragile-Close to the Edge mais sans Chris Squire se décide en effet à jouer du rock progressif comme à la vieille époque, ou presque puisqu'elle se pare d'instruments contemporains, et cherche ainsi à adhérer à son époque.

C'est une semi-réussite. ABWH, l'album, sonne très bien, la production est aux petits oignons, tout ça... et l'effort de composition de Jon Anderson et de Steve Howe [1] est véritablement présent. En témoigne "Themes", excellente ouverture, où l'alchimie des quatre musiciens assistés de membres additionnels (dont Tony Levin, excusez du peu) est véritable et débouche sur une musique à la grammaire renouvelée. Plus loin, on frise le chef-d'oeuvre avec "Brother of Mine", où même les textes toujours aussi fantasy-ésotérique pouet-pouet d'Anderson ne gâchent pas une musique inspirée et inspirante (et ce premier tiers, mon Dieu...). "Order of the Universe", pour sa part, concilie étonnamment le rock progressif et le rock FM dans une fresque tantôt épique, tantôt concise.

Après, pour ceux qui rejetaient la période Rabin, ABWH n'est pas LE salut prog, qu'on se le dise. De trop nombreux morceaux pèchent par anecdotisme, en témoignent "Fist of Fire" et "Let's Pretend", bien sûr, mais aussi "Teakbois", dont seule la partie centrale apporte un certain plaisir – pas étonnant qu'elle fut retenue pour la tournée du groupe en 1989-1990. Et "The Meeting" est incroyablement mielleux.

ABWH reste quand même un solide album à écouter. En plus de s'inscrire légitimement dans la discographie de YES, il permet de retrouver un groupe progressif qui a encore des choses intéressantes à dire. Et pour être franc, on aurait aimé une suite du même tonneau. Mais la vraie suite des événements n'a pas à rougir quand même.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par WALTERSMOKE :


EMBRYO
Father Son And Holy Ghosts (1972)
Un album parfait... à un morceau près




FAUST
So Far (1972)
Faust en mode commercial ? Hahaha


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
   WALTERSMOKE

 
   (2 chroniques)



- Jon Anderson (chant)
- Bill Bruford (percussion)
- Steve Howe (guitare)
- Rick Wakeman (claviers)
- Tony Levin (basse, choeurs)
- Matt Clifford (claviers, choeurs)


1. Themes
2. Fist Of Fire
3. Brother Of Mine
4. Birthright
5. The Meeting
6. Quartet
7. Teakbois
8. Order Of The Universe
9. Let's Pretend



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod