Recherche avancée       Liste groupes



      
COUNTRY  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Dick Rivers

Eddy MITCHELL - Sur La Route De Memphis (1976)
Par BAYOU le 7 Décembre 2013          Consultée 1846 fois

Le soleil était déjà bien haut dans le ciel en ce matin d’été, quand après avoir pris son petit déjeuner, œufs, bacon, toasts et deux verres de Maker’s Mark, il se dirigea d’un pas lourd vers son PC toujours allumé. Sur le site FORCES PARALLÈLES, il regarda la liste des groupes chroniqués à la lettre M.
Son regard se durcit quand il comprit qu’aucun album d’Eddy MITCHELL n’était chroniqué.
Il se leva, attrapa la bouteille de Maker’s Mark et la siffla jusqu’à la dernière goutte, puis s’adressant à l’unique être à qui il pouvait encore parler, il grommela : "mon vieux Lucky, il va falloir s’y mettre!"
Le chien approuva en remuant la queue et en quémandant un gâteau. Tel Gary Cooper défendant la veuve et l’opprimé, il venait de passer à l’action.

Le début des seventies a été difficile pour Mr Eddy qui se perd dans différents styles musicaux, tentant d’imiter CREEDENCE CLEARWATER REVIVAL dans Rock'n’Roll, mélangeant divers styles sur Zig-Zag avec les groupes MAGMA et ZOO ( !), ou refusant de reformer les CHAUSSETTES NOIRES. Mais alors qu’il anime une émission de radio sur France Inter (En attendant que ça passe) Eddy et son manager décident d’aller enregistrer à Nashville dans le temple de la musique country. Quatre albums, un par an scelleront le retour aux affaires du grand Schmoll : Rocking in Nashville (1974), Made in USA (1975), Sur la route de Memphis (1976) et La Dernière Séance (1977). Sur la Route de Memphis est à mon sens, le plus représentatif de cette période et la chanson éponyme un vrai bijou.

Eddy y est entouré des requins de studio du cru, cornaqué par l’harmoniciste Charlie Mc Coy qui est aussi le chef d’orchestre. Les noms des musiciens sont presque tous inconnus du public français mais en regardant les pochettes des albums country de la période, on s’aperçoit que le chanteur n’a pas choisi les plus mauvais.
Beaucoup de reprises : "Sirop rock & roll" ("Sweet little R’n’ roller" de Chuck Berry), "le Maître du monde" ("The Harder They Come" de Jimmy Cliff, "Hey ! Miss Ann" ("Miss Ann" de Little Richard), "Sur la route de Memphis" ("That’s How I Got to Memphis") "Le bon temps qui passe" ("Come Early Morning" de Bob McDill) et "La Marie-Jeanne" ("Ode to Billie Joe" de Bobby Gentry)
L’album est complété par des compositions originales dont "Je suis parti de rien" (pour arriver à pas grand-chose) écrit par Mort Schuman (qui rappelons-le a été aussi un parolier de PRESLEY et "Je me fais mon western" par Christophe.

Les adaptations en français sont particulièrement réussies, avec une mention particulière pour « Sur la route de Memphis », petite tranche de vie de trois minutes avec la pedal steel de Russ Hicks et une lecture assez surprenante mais attachante du « Maître du Monde » à l’origine un morceau reggae."La Fille du motel" est un peu un écho à "Sur la route de Memphis" et les paroles de "Je suis parti de rien, valent leur pesant de cacahuètes "Car un soir sur le tard/Un kangourou est venu boire/Le patron avait l´air surpris/L´animal paya et sortit/On ne le revit plus car l´homme/Vendait trop cher son rhum/Un escroc"
Cet album crédibilise la démarche de Mr Eddy dans son nouveau rôle de crooner country au cœur tendre, d’outlaw sympathique "Je viens vers toi/Mais pas dans une Rolls blanche/Dans un costume/Un peu élimé aux manches/J'ai le droit de me taire et fumer/En gardant mes menottes aux poignets/Sur la route de Memphis.

L’outrage était réparé, Mr. Eddy aurait sa chronique sur FORCEs PARALLÈLES. Il ferma son PC, se dirigea vers le bar, attrapa une bouteille de Jack, dévissa le bouchon et remplit son verre.
Non Lucky, tu sais que cela ne te réussit pas, lança-t-il au chien qui lui jetait un regard un peu fou.
Sur la route de Memphis ?
Sur la route de Memphis.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par BAYOU :


Bernard LAVILLIERS
Le Stéphanois (1975)
Les grands débuts de Nanard !




Rod BARTHET
Les Filles A L'ecoute (2014)
Un talent à découvrir


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- Eddy Mitchell (chant)
- David Briggs (piano)
- Pig Robbins (piano)
- Kenny Buttrey (batterie)
- Wayne Moss (basse)
- Pig Robbins (orgue)
- Reggie Young (guitare)
- Graddy Martin (guitare)
- Jim Colvard (guitare)
- Dale Sellers (guitare)
- Billy Sandford (guitare)
- Graddy Martin (dobro)
- Russ Hicks (pedal steel guitar)
- Buddy Spicher (violon)
- Charlie Mccoy (harmonica, saxophone)
- Jim Isbel (percussions)
- Les Jordanaires (choeurs)


1. Sirop Rock & Roller
2. Je Me Fais Mon Western
3. Comment Finir La Semaine ?
4. Le Maître Du Monde (
5. Je Suis Parti De Rien (pour Arriver à Pas Grand-ch
6. Hey ! Miss Ann
7. La Fille Du Motel
8. J'aime... J'aime Pas
9. Sur La Route De Memphis
10. Le Bon Temps Qui Passe
11. La Marie-jeanne



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod